Rougequeue à front blanc

Phoenicurus phoenicurus - Common Redstart

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Phoenicurus phoenicurus

((Linnaeus, 1758))


Ordre : Passériformes

Famille : Muscicapidés  ;

Genre : Phoenicurus

Espèce : phoenicurus

Sous-espèces : 2 [+] [-]
Phoenicurus phoenicurus phoenicurus(c, w, also nw Africa)
Phoenicurus phoenicurus samamisicus(the Balkans and Greece to Uzbekistan, Turkmenistan and Iran)

Chant :

Biométrie :

Taille : 14 cm
Envergure : -
Poids : 12 à 20 g

Longévité : 9 ans

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : Europese Rooistert (af), rehek zahradní (cs), Rødstjert (da), Gartenrotschwanz (de), Common Redstart (en), Colirrojo Real (es), leppälintu (fi), Kerti rozsdafarkú (hu), Codirosso comune (it), シロビタイジョウビタキ (ja), Rødstjert (nb), Gekraagde Roodstaart (nl), pleszka (zwyczajna) (pl), Rabirruivo-de-testa-branca (pt), Обыкновенная горихвостка (ru), žltochvost hôrny (sk), Rödstjärt (sv), 红尾鸲 (zh)

Identification :
Rougequeue à front blanc Le magnifique plumage du mâle, avec le dos gris ardoise, le rouge orangé de la poitrine, son masque noir rehaussé d'un bandeau blanc, sa queue rousse en font un des plus beaux passereaux.

Habitat : Pour cet oiseau fréquentant aussi bien la campagne que les villages et les banlieues des villes, la présence d'arbres feuillus est indispensable.

Comportements : C'est un oiseau farouche et discret. Pour ce petit passereau, les longs trajets migratoires provoquent d'énormes pertes. Il doit, en effet, survivre à l'interminable traversée du Sahara, puis de la Méditerranée pour se réinstaller dans ses quartiers de nidification. La sécheresse en Afrique occasionne aussi une mortalité importante lors de son hivernage. Dure loi de la vie. Le rouge-queue à front Rougequeue à front blanc blanc n'y échappe pas. Arrivant chez nous fin-avril début mai, le rougequeue à front blanc est un oiseau assez peu commun. La destruction des vergers a encore accentué sa rareté. Nicheur très local, on le rencontre surtout pendant ses migrations, en avril-mai et d'août à octobre.

Nidification : Nid : cavernicole, le rouge-queue à front blanc construit son nid de préférence dans un trou d'arbre, sous une écorce, mais il adopte facilement les nichoirs artificiels mis à sa disposition. Plus rarement, des nids ouverts, construits à même un linteau, peuvent être trouvés.Ponte : l'incubation est l'apanage de la femelle qui couve seule ses six ou sept oeufs. A l'envol, les jeunes sont revêtus de la livrée mouchetée caractéristique des jeunes Turdidés.

Régime : Principalement insectivore, il souffre également des épandages d'insecticides en Afrique.

Sources :

 

Autres liens :
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc


Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 05/05/2014 04:33:09 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Rossignols, merles, grives et autres insectivores : Oiseaux exotiques de petite et moyenne tailles

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc

Rougequeue à front blanc