Saphir d'Elicia

Hylocharis eliciae - Blue-throated Sapphire

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Hylocharis

  • Espèce
    :

    eliciae

Descripteur

Bourcier Mulsant, 1846

Biométrie
  • Taille
    : 9 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 3.6 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mandibules du mâle sont rouges avec un bout noir, celles de la femelle ont un culmen et une pointe noirs. Les pieds sont gris foncé.
Le mâle affiche des parties supérieures vert bronzé, plus sombres sur le capuchon mais se transformant en violet sur les sus-caudales et en bronze doré sur la queue, ce qui constitue un de ses éléments discriminants essentiels.
La gorge et la poitrine sont bleu violacé, le bas de la gorge et les flancs sont verts. L'abdomen est chamois grisâtre.
La femelle est identique au mâle sur le dessous, mais elle est plus chamois terne sur le ventre, étant nuancé de vert sur les côtés. La gorge et la poitrine sont tachetées de bleu.
Les juvéniles ont une très faible partie de bleu voilé de gris par les bordures chamois grisâtre des plumes. Sur la queue, la couleur bronze est plus terne. La mandibule supérieure est gris noirâtre.
La race earina a un dessus plus sombre, la queue est teintée de vert-bronze.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Hylocharis eliciae eliciae (se Mexico to s Costa Rica)
  • Hylocharis eliciae earina (w Panama to nw Colombia)

Noms étrangers

  • Blue-throated Sapphire,
  • Zafiro de Elicia,
  • Goldschwanzsaphir,
  • sárgafarkú zafírkolibri,
  • Goudstaartsaffierkolibrie,
  • Codadoro golablu,
  • Guldstjärtssafir,
  • Gullhalekolibri,
  • kolibrík zlatochvostý,
  • kolibřík zlatoocasý,
  • Gyldenhalet Safir,
  • varjosafiirikolibri,
  • colibrí safir cuadaurat,
  • szafirek złotosterny,
  • Златохвостый сапфир,
  • オウゴンサファイアハチドリ,
  • 蓝喉红嘴蜂鸟,
  • 藍喉紅嘴蜂鳥,

Voix chant et cris

Les Saphirs d'Elicia ont un mode d'expression plutôt calme. Au début de la saison de nidification, les mâles se réunissent dans une zone de lek, appelée également aire de parade ou place de chant à l'intérieur de laquelle ils s'expriment paisiblement dans le but de séduire une compagne et de fixer la priorité dans l'ordre de l'accouplement.
La phrase comprend de 5 à 15 notes, la première partie étant un "tsee" profond poursuivi par plusieurs séries de notes ou de trilles brefs, ce qui est retranscrit de la façon suivante : "tsee-tsee-tsee-trrrr", "tsee-see-see-chip-chip-chip-chip" ou "tsee-see-see-chew-see-chew-see-chew-see-chew".
En cas d'agression, les Saphirs d'Elicia émettent des "tzip" ou des "tzet" bourdonnants et liquides qui descendent peu à peu.

Habitat

Le Saphir d'Elicia marque une préférence pour les zones humides situées à la lisière des forêts. Il apprécie également les parcelles secondaires parvenues à un bon stade de maturation, les zones ouvertes ainsi que les boisements clairsemés. Il ne dédaigne pas les jardins et les haies. Dans les régions légèrement plus sèches, ils sont plus répandus dans les galeries d'arbres, s'aventurant souvent dans les zones ouvertes où ils sont plus susceptibles de trouver des fleurs.
Les Saphirs d'Elicia vivent localement dans les plaines situées entre 750 et 1 000 mètres d'altitude. Toutefois, au Costa Rica et au Salvador, ils sont capables de grimper jusqu'à 2 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Le Saphirs d'Elicia entretiennent un territoire constant tout au long de l'année. Ils défendent les espaces de lobélias en mars-avril et les parcelles de pois doux en octobre-novembre. Dans l'acquisition de ces territoires, il sont souvent dominés et dépossédés par les Arianes à ventre gris (Amazilia tzacati) qui ont une distribution commune en Amérique centrale.
Avant l'accouplement, ces colibris forment des assemblées chantantes qui sont composées principalement de femelles mais qui contiennent également 2 ou 3 mâles qui appartiennent à des générations différentes. Ces assemblées sont perchées entre 6 et 15 mètres au-dessus du niveau du sol sur l'extrémité d'une branche sans feuilles. Les cécropias et les euphorbiacées accueillent aussi volontiers les chorales. Les groupes de chant sont distants d'environ 30 mètres les uns des autres, ils sont permanents pendant une dizaine d'année.
Au cours de l'année, les mâles s'expriment pendant 8 ou 9 mois, mais ils sont moins expressifs pendant les périodes de pluie ou aux époques arides.
Chaque groupe possède un chant qui fait partie de son patrimoine génétique transmissible.

Alimentation mode et régime

Pour se nourrir, les Saphiirs d'Elicia fréquentent surtout les espaces fleuris de broussailles, de longues herbes, les files d'arbres (légumineuse du genre Inga, fleurs du type lobélia qui produisent une grande quantité de nectar), ainsi que les touffes d'épiphytes ou de broméliacées. Pour cela, ils visitent les espaces ouverts et ils parcourent les lisières des forêts, non loin du sol mais pas trop éloignés de la subcanopée. Ils procèdent à des poursuites aériennes pour capturer les arthropodes volants.
Ils sont attirés par les pois doux (Inga) qui, à défaut de produire de grosses quantités de nectar, abritent de grandes colonies d'insectes. Les Saphirs d'Elicia possèdent un bec bref, ce qui suggère un menu généraliste et une grande adaptation à de nombreuses sortes de régimes alimentaires.

Reproduction nidification

Les Saphirs d'Elicia se reproduisent plutôt à la saison sèche, au cours des mois qui vont de décembre à avril. Le début de la reproduction coïncide généralement avec l'entame des chants collectifs qui sont effectués à partir de petites branches horizontales situées à l'étage moyen ou dans la partie basse de la canopée.
Les Saphirs d'Elicia forment des leks pouvant contenir jusqu'à 10 géniteurs. Le nid est une coupe fortement incurvée avec un rebord renforcé, il est construit avec des fibres végétales, du duvet et des toiles d'araignées qui sont partiellement décorées de lichens. Il est situé à 6 mètres au-dessus du sol, dans une galerie ou dans un jardin. La ponte comprend 2 œufs blancs dont on ignore la durée d'incubation.
L'envol des juvéniles s'effectue la plupart du temps à la fin avril.

Distribution

Les Saphirs d'Elicia sont originaires de l'Amérique centrale, du sud du Mexique (Veracruz) jusqu'à l'isthme de Panama. Leur territoire déborde quelque peu sur l'extrême nord de la Colombie (province du Choco). Ces oiseaux sont officiellement subdivisés en 2 races réparties de la façon suivante du nord au sud :
H. e. eliciae - sud-est du Mexique (Sud-Veracruz et Sud-Est-Oaxaca) Belize, et sud du Costa Rica.
H. e. earina - ouest du Panama, jusqu'à l'extrême nord-ouest de la Colombie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Saphirs d'Elicia ne sont pas globalement menacés. Ces minuscules oiseaux locaux ou parsemés sont capables de pénétrer dans les espaces dont l'habitat est dégradé, et même dans les parcelles qui ont subi de sévères perturbations. Ils quittent leur territoire lorsque les arbres qui le forment deviennent trop grands et trop denses.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/02/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net