Sarcelle à ailes bleues

Anas discors - Blue-winged Teal

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Anas

  • Espèce
    :

    discors

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : 60 à 64 cm.
  • Poids
    : 273 à 410 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les sarcelles à ailes bleues sont de petits canards de surface avec des corps élancés et de longs becs. En plumage nuptial, les mâles possèdent un corps brun-roux avec de petites taches sombres, des couvertures sous-caudales noires et des marques blanches sur les flancs. La tête est gris bleu sombre avec un large croissant distinctif blanc en avant de chaque œil.
Les mâles revêtent leur plumage éclipse de juillet à octobre. Pendant cette période, ils ressemblent aux femelles et peuvent être facilement confondus avec les sarcelles cannelles dans le même plumage. Femelles et juvéniles sont brun moucheté avec un bec noir et des pattes jaunâtres. Le mâle et la femelle affichent un miroir vert-noir avec une large bande bleu pâle sur la partie supérieure de l'aile.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Blue-winged Teal,
  • Cerceta Aliazul,
  • Pato-d'asa-azul,
  • Blauflügelente,
  • kékszárnyú réce,
  • Blauwvleugeltaling,
  • Marzaiola americana,
  • Blåvingad årta,
  • Blåvingeand,
  • kačica modrokrídla,
  • čírka modrokřídlá,
  • Blåvinget And,
  • sinisiipitavi,
  • xarxet alablau,
  • Bláönd,
  • cyranka modroskrzydła,
  • zilspārnu krīklis,
  • modroperuta reglja,
  • Синекрылый чирок,
  • ミカヅキシマアジ,
  • 蓝翅鸭,
  • 藍翅鴨,

Voix chant et cris

C'est un espèce plutôt silencieuse. Le mâle émet un fin sifflement "psit-psit", tant en vol que sur l'eau. La femelle pousse un cancanage aigu.

Habitat

Les sarcelles à ailes bleues aiment les grandes d'étendues d'eau peu profonde riches en végétation flottante et riveraine. L'aire de nidification est généralement située dans les zones humides ouvertes qui peuvent être des rivières, des petits cours d'eau, des marécages, des marais, des rizières ou même des terres cultivées. Pendant la migration ou l'hivernage, on peut les trouver parfois à la surface de l'océan, à des distances raisonnables des côtes.

Comportement traits de caractère

Voleurs rapides et agiles, les sarcelles à ailes bleues survolent leurs zones de nourrissage en tournoyant en petites bandes. Quand ils cherchent la nourriture, ils restent à la surface des eaux peu profondes où ils nagent avec la tête partiellement submergée. Ils s'aventurent très rarement sur les rives pour se nourrir.
Les sarcelles à ailes bleues sont très migratrices et sont en grande partie absentes du continent nord-américain pendant les mois les plus rigoureux de l'année. Elles hivernent en Amérique du Sud et programment leur retour plus tardivement que la plupart des autres espèces. Certaines sont de retour dès la mi-mars, mais le flux principal n'intervient généralement jamais avant avril ou mai. Les mâles seuls arrivent en premier, suivis peu de temps après par les femelles appariées ou pas.
A partir de la mi-juin et jusqu'à la mi-août, on assiste à la migration des mâles vers leur territoire de mue. La grande migration d'automne vers le sud commence à la fin août et se poursuit jusqu'à la mi-octobre.

Alimentation mode et régime

Comme la majorité des autres canards de surface, la sarcelle à ailes bleues consomme des herbes et des graines de plantes aquatiques, associées à des insectes, des larves, des invertébrés ou des mollusques. Ces matières organiques entrent sans doute pour une plus large part dans son régime que la plupart des autres canards de surface. Cependant, son menu subit de grande variations, et pendant les migrations, les graines constituent l'essentiel de sa diète.

Reproduction nidification

La formation de couples commence en hiver et se poursuit durant toute la migration de printemps. La sarcelle à ailes bleues niche dans les prairies, dans les prés salés en bordure du rivage et dans d'autres zones ouvertes. Le nid peut se situer à proximité de l'eau mais peut également en être éloigné par une grande distance. C'est une cuvette peu profonde dans le sol, bien dissimulée dans la végétation, délimitée par quelques herbes et des roseaux et garnie de duvet. La femelle pond de 9 à 13 oeufs qu'elle couve seule pendant une période variant de 23 à 24 jours. Les jeunes quittent le nid moins d'un jour après l'éclosion, peuvent nager et se mettre immédiatement en quête de nourriture. La femelle continue à les protéger et à s'en occuper pendant plusieurs semaines. Puis elle les quitte peu de temps avant qu'il ne soient aptes à s'envoler, période qui intervient habituellement entre 38 et 49 jours après l'éclosion.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/02/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net