Sarcelle bariolée

Anas versicolor - Silver Teal

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Anas

  • Espèce
    :

    versicolor

Descripteur

Vieillot, 1816

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 442 g
Longévité

16 ans

Distribution

Distribution

Description identification

La sarcelle bariolée a le bec bleu clair avec sur la mandibule supérieure une zone jaune à la base et une bande médiane noire. Sa calotte noirâtre, qui s'étend jusqu'au dessous des yeux, contraste avec les côtés de la tête et le cou qui sont très clair (blanc jaunâtre). Les plumes du manteau et les scapulaires sont noires avec un bord blanchâtre, celles du dos sont blanches avec des lignes noires transversales. La poitrine, les flancs et le coude de l'aile sont d'une couleur ocre avec des tâches noires. L'abdomen est grisâtre avec des fines lignes transversales noires. Les rémiges primaires sont d'un brun sombre et le miroir est d'un vert brillant avec une barre blanche par devant et par derrière. Les pattes sont grises.
De taille assez petite (36 - 41cm), cette sarcelle présente un dimorphisme sexuel très peu marqué.
Le plumage de la femelle est plus terne que celui du mâle. Elle a des tertiaires plus courtes et moins de jaune à la base du bec. Le juvénile est encore plus terne que la femelle avec une calotte brune et des tertiaires courtes.
La sarcelle Puna a été auparavant considérée comme une sous-espèce de cet oiseau. Actuellement, on distingue deux sous-espèces :
A. versicolor versicolor que l'on trouve au Paraguay, en Bolivie du Sud et au sud du Brésil.
A. versicolor fretensis qui habite le sud du Chili, l'Argentine et les îles Malouines. Elle se distingue par la tache de la base du bec qui est plus étendue et de couleur jaune/orange.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Anas versicolor versicolor (c Chile to s Brazil and s Argentina)
  • Anas versicolor fretensis (s Chile and s Argentina, Falkland Is.)

Noms étrangers

  • Silver Teal,
  • Cerceta Capuchina,
  • Marreca-cricri,
  • Silberente,
  • ezüstréce,
  • Zilvertaling,
  • Alzavola argentata,
  • Silverand,
  • Sølvand,
  • kačica striebristá,
  • čírka modrozobá,
  • Pampasand,
  • kalottitavi,
  • xarxet encaputxat,
  • srebrzanka modrodzioba,
  • Разноцветный чирок,
  • ナンベイシマアジ,
  • 银鸭,
  • 銀鴨,

Voix chant et cris

Cette sarcelle est assez silencieuse. Elle émet quelquefois un bref cancanement.

Habitat

Cet oiseau peuple les zones humides ouvertes et les lacs de montagne. Il fréquente les eaux douces.

Comportement traits de caractère

Pour se nourrir elle patauge dans des eaux peu profondes en trempant la tête. Elle ne plonge qu'occasionnellement. Cette sarcelle au comportement calme est plutôt craintive et vit sur les eaux douces en petits groupes.

Alimentation mode et régime

Elle se nourrit essentiellement de végétaux, de graines et de plantes aquatiques. Elle ne dédaigne pas les petits vertébrés aquatiques.

Reproduction nidification

La sarcelle bariolée atteint sa maturité sexuelle à un an. La saison de reproduction est assez variable. Elle se déroule d'octobre à novembre dans les régions du sud mais peut s'étaler de septembre à mars au Pérou. C'est la femelle qui construit le nid et couve. Le nid est construit avec de l'herbe. Il est bien caché dans une végétation dense et haute tout près de l'eau. La femelle pond de 6 à 10 œufs de couleur blanc-crème ou rose pâle (taille: 58 x 44 mm, poids: 34 g). La période d'incubation dure de 25 à 27 jours. Dès leur premier âge, les petits cherchent eux mêmes leur nourriture sous la protection des deux parents. Les jeunes acquièrent leur plumage complet au bout de 50 à 60 jours.

Distribution

Amérique du Sud essentiellement au sud du Tropique du Capricorne (du Chili Central, Chaco bolivien, Paraguay et sud du Brésil jusqu'au centre de l'Argentine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La sarcelle bariolée a une vaste aire de distribution, sa population est nombreuse et ses effectifs sont stables. L'espèce n'est pas vulnérable mais la réduction de ses habitats peut lui porter préjudice.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/11/2010 par Jean-Pierre Trouillas © 1996-2017 Oiseaux.net