Sarcelle hottentote

Anas hottentota - Hottentot Teal

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Anas

  • Espèce
    :

    hottentota

Descripteur

Eyton, 1838

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : 58 à 69 cm.
  • Poids
    : 243 à 282 g
Distribution

Distribution

Description identification

Calotte foncée, joues claires, tache sombre sur les côtés du cou, bec bleu-gris, tels sont les éléments essentiels qui caractérisent le mieux cet oiseau. La sarcelle hottentote est identique dans tous les plumages.
Chez le mâle adulte, le capuchon et la nuque sont brun noirâtre contrastant avec les joues et la gorge jaunâtre pâle. Une grande tache foncée macule le haut du cou et l'arrière des joues. La partie inférieure du cou, la poitrine et le ventre sont jaunâtres, tachés de brun foncé. Ces taches sont petites sur le cou et la poitrine, plus importantes à l'avant des flancs. L'arrière des flancs est jaunâtre. La zone anale, les sus et les sous-caudales sont vermiculées de jaunâtre et noir. Le dessus affiche une couleur brun foncé avec des plumes liserées de gris. Le dos et le croupion sont noirâtres. Le dessus des ailes brun noirâtre présente de faibles reflets verts et bleus. Les secondaires sont vert métallique avec une bande subterminale noire et une large bordure blanche. Le dessous des ailes et les axillaires sont blancs avec le bord d'attaque et les rémiges foncés. En tous plumages, le bec est gris-bleu, avec un culmen, un onglet et un tomium noirs. Chez le mâle, les couleurs sont plus vives que chez la femelle. Les pattes et les pieds sont gris-bleu foncé, l'iris brun.
La femelle est semblable à son partenaire mais en plus terne. La calotte est plus brune, la tache du cou moins évidente, le dessous plus défraîchi et les scapulaires plus courtes et plus arrondies. Le bas-ventre n'est pas vermiculé. Le miroir est plus brun et moins brillant. Les juvéniles ressemblent aux femelles mais en encore plus terne.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Hottentot Teal,
  • Cerceta Hotentote,
  • Marreco-hotentote,
  • Hottentottenente,
  • hottentotta réce,
  • Hottentottaling,
  • Alzavola ottentotta,
  • Hottentotkricka,
  • Hottentottand,
  • kačica bodkovaná,
  • čírka hottentotská,
  • Hottentotand,
  • pikkutavi,
  • Gevlekte Eend,
  • xarxet hotentot,
  • srebrzanka hotentocka,
  • Пятнистый чирок,
  • アフリカコガモ,
  • 南非鸭,
  • 南非鴨,

Habitat

Ce petit anatidé fréquente les marais, les lacs et les étangs d'eau douce peu profonds et riches en végétation dans les milieux ouverts. On le trouve également parfois sur les lacs et les réservoirs dégagés. La sarcelle hottentote occupe un vaste territoire et est répartie de façon sporadique dans tout l'est de l'Afrique et à Madagascar. Elle est présente depuis l'Ethiopie jusqu'au Cap. A l'ouest, elle ne va pas plus loin que le nord du Botswana et la Namibie. Elle est accidentelle en Angola. Une population isolée vit au Tchad et dans le nord du Nigéria.

Comportement traits de caractère

La sarcelle hottentote vit généralement en couple ou en petits groupes, mais après la reproduction, des rassemblements importants peuvent intervenir localement. En dehors de la période de recherche de nourriture qui a lieu à l'aurore ou le soir, la sarcelle passe la journée en petits groupes sur les berges et dans la végétation palustre en compagnie d'autres canards de surface. Si elle est perturbée, elle reste à terre et se tapit dans la végétation, préférant passer inaperçue plutôt que de s'envoler comme le font d'autres espèces. Dérangée, elle émet un caquètement double ou triple 'ké-ké' ou une série de cris secs. Ces cris sont également produits sur l'eau et en vol normal. La sarcelle hottentote est un oiseau plutôt sédentaire, toutefois certains oiseaux effectuent de courts mouvements locaux qui ne sont pas encore bien connus.
En période nuptiale, les mâles nagent devant les femelles, tournant la tête en arrière. Ils boivent et dressent la tête en produisant de petits bruits éructants. Les oiseaux peuvent aussi étirer et battre leurs ailes à la fois. Peu avant l'accouplement, un des comportements les plus courants consiste à effectuer mutuellement des hochements rapides de tête.

Alimentation mode et régime

La sarcelle hottentote s'alimente en barbotant, tête et bec submergés, en nageant et en marchant. Elle peut également basculer entièrement le corps dans l'eau. La recherche de nourriture s'effectue surtout tôt le matin et le soir. Sa technique de pêche lui permet d'attraper principalement des insectes et des crustacés, mais elle consomme également des graines et elle broute la végétation.

Reproduction nidification

La formation des couples a lieu avant la saison de nidification. Compte-tenu de la très grande superficie de son aire de répartition et de sa variation en latitude, la période de reproduction est variable selon les régions : surtout en janvier-avril en Afrique du Sud, juin-août au Malawi et juin-octobre au Kenya. Cependant, presque partout, la sarcelle hottentote est capable de se reproduire à n'importe quel mois de l'année pourvu qu'elle trouve des plans d'eau et des conditions favorables.
Le nid est caché dans la végétation riveraine. C'est une structure en forme de dôme bâtie principalement avec des herbes et des roseaux et garnie de duvet sombre à l'intérieur. La femelle y dépose 6 à 8 oeufs dont l'incubation dure entre 24 et 26 jours. Les petits grandissent vite et sont aptes à voler au bout de 5 semaines après l'éclosion. Les mâles aident parfois à surveiller les canetons, mais cela ne signifie pas pour autant que les couples soient durables.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 17/08/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net