Shama à croupion blanc

Copsychus malabaricus - White-rumped Shama

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Copsychus

  • Espèce
    :

    malabaricus

Descripteur

Scopoli, 1786

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 28 à 32 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les Shamas à croupion blanc sont reconnaissables à leur frêle constitution et à leur longue queue étagée. Les mâles adultes possèdent une tête, une gorge, une partie supérieure de poitrine, un dos et des ailes noir brillant avec des reflets violacés. Le croupion, les couvertures sus-caudales et les cuisses sont blancs. Les parties inférieures affichent une couleur châtain éclatant. Le bec est noir, les pattes et les pieds rosâtres. Les rectrices centrales sont noir terne, contrastant avec les rectrices externes blanches. Les femelles ont une silhouette assez semblable à celle de leur partenaire, bien que la queue soit légèrement plus courte. Elles ont une coloration plus brun grisâtre et un ventre plus clair. Les juvéniles ont une livrée plus brunâtre ou plus grisâtre, comme les femelles. Leur queue est bien plus raccourcie. Leur poitrine est tachetée ou ponctuée.

Indications subspécifiques 8 Sous-espèces

  • Copsychus malabaricus malabaricus (w and s India)
  • Copsychus malabaricus leggei (Sri Lanka)
  • Copsychus malabaricus macrourus (Nepal and n India to s China and Indochina including Con Son I.. off s Vietnam.)
  • Copsychus malabaricus tricolor (w Malaysia, Sumatra, Java and nearby islands to the east)
  • Copsychus malabaricus melanurus (islands to the west of Sumatra)
  • Copsychus malabaricus mirabilis (Prinsen I.. between Sumatra and Java.)
  • Copsychus malabaricus nigricauda (Kangean I.. ne of Java.)
  • Copsychus malabaricus suavis (Borneo. except n.)

Noms étrangers

  • White-rumped Shama,
  • Shama Culiblanco,
  • Schamadrossel,
  • fehérhátú sámarigó,
  • Shamalijster,
  • Shama groppabianca,
  • Shamatrast,
  • Arieshama,
  • šáma trojfarebná,
  • šáma bělořitá,
  • Hvidgumpet Shama,
  • huiluharakkatasku,
  • shama de carpó blanc,
  • sroczek białorzytny,
  • Белопоясничный шама-дрозд,
  • Kucica hutan,
  • アカハラシキチョウ,
  • 白腰鹊鸲,
  • นกกางเขนดง,
  • 白腰鵲鴝,

Voix chant et cris

Les Shamas à croupion blanc sont de fameux chanteurs dont les notes puissantes, perçantes et mélodieuses portent à de longues distances. Ils sont réputés pour imiter le cri d'autres oiseaux. Les femelles sont moins vocales que leurs partenaires et ne chantent que pendant la saison de reproduction. Les mâles, les femelles et les juvéniles produisent un son cliquetant et rude avec leurs ailes quand ils se sentent en situation de danger ou lorsqu'ils volent au-dessus de zones ouvertes.

Habitat

Le Shama à croupion blanc niche près du sol dans les sous-bois et les petits arbres des forêts luxuriantes de plaines et de collines. On le trouve principalement dans les boisements composés d'arbres à larges feuilles, en particulier les massifs de bambous ou les parcelles de teck.

Comportement traits de caractère

Les Shamas à croupion blanc recherchent leur nourriture sur le plancher des forêts pendant les heures de semi-obscurité. Ce sont des oiseaux très territoriaux, et la longueur de leur queue peut donner une indication sur la taille de leur territoire, ceux qui possèdent les plus longues rectrices occupant en général les plus vastes superficies. Le territoire est occupé par un couple pendant toute la durée de la période de nidification mais c'est le mâle qui en assure la défense. En dehors de la saison de reproduction, mâles et femelles peuvent avoir un territoire différent et, dans ce cas, les mâles font preuve d'un comportement agressif à l'égard de leur partenaire.
Les Shamas à croupion blanc sont monogames et nichent de mars à août, pendant et juste après la saison des pluies, époque de l'année où les ressources alimentaires sont abondantes et la durée du jour relativement longue. Pendant la parade, le mâle poursuit la femelle, se pose au-dessus d'elle, produit un cri perçant et déploie les plumes de sa queue. En cas d'accord entre les 2 partenaires, ils volent de concert, adoptant une trajectoire montante et descendante très caractéristique. Le mâle multiplie alors les parades, en déployant sa queue en éventail et en la repliant. Les femelles qui ne souhaitent pas s'accoupler, le font savoir de manière assez démonstrative, en menaçant leur prétendant et en adoptant une posture au cours de laquelle elles ont le bec grand ouvert.
Les Shamas à croupion blanc sont généralement assez timides. On ne peut les observer qu'à l'aube et en soirée, principales périodes où ils sont actifs, effectuant quelques vols et se perchant sur de grosses branches.

Alimentation mode et régime

Le régime du Shama à croupion blanc est constitué principalement d'insectes (sauterelles, termites, punaises, chenilles) et de fruits. Les jeunes oisillons reçoivent surtout des insectes et des vers de terre.

Reproduction nidification

La saison de reproduction est relativement longue, ce qui autorise souvent deux couvées. Dans ce cas, les secondes couvées sont souvent plus prolifiques. La femelle construit un nid de racines, de feuilles, de fougères et de tiges végétales. A chaque couvée, elle dépose 3 à 5 œufs dont l'incubation dure entre 12 et 15 jours. Elle pond un œuf chaque jour, malgré cela, les œufs éclosent au même moment pendant les heures matinales. Ils sont blancs ou bleu pâle avec une multitude de petits points brun rougeâtre et ils mesurent environ 17 millimètres sur 22. Les petits naissent aveugles et sans plumes. Ils n'ouvrent les yeux que vers 6 jours et leur plumage n'est complet qu'à partir de 11 jours, période à partir de laquelle les juvéniles commencent à se lisser régulièrement les plumes. Les deux parents participent à toutes les tâches. Ils s'occupent du nettoyage sanitaire du nid et nourrissent les jeunes.
Le succès des nichées est important, mais la mortalité peut être assez importante dans les jours qui précèdent l'envol. En effet, au cours des huit premiers jours, les jeunes doublent de poids chaque jour, si bien que les chutes sur le sol deviennent de plus en plus fréquentes. Au bout du dixième jour, les oisillons pèsent environ 75% de leur poids d'adulte. Ils s'envolent 12 à 13 jours après l'éclosion mais ils ne sont totalement indépendants qu'au bout de 26 jours.

Distribution

Cet oiseau est endémique de l'Asie du Sud et Sud-Est. Son aire compacte s'étend sur le territoire des pays suivants : Inde, Sri Lanka, îles Andaman, Népal, Birmanie, Thaïlande, Malaisie, Laos, Vietnam, Chine et Indonésie.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/10/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net