Sibia casquée

Heterophasia capistrata - Rufous Sibia

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Heterophasia

  • Espèce
    :

    capistrata

Descripteur

Vigors, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 28 à 47 g
Distribution

Distribution

Description identification

En ce qui concerne le dessus, les lores, la crête érectile et le capuchon sont noirs. Le dos, le croupion et la base de la queue sont roux. La partie médiane du dos est teintée de gris-brun. Les ailes couleur ardoise contrastent avec le bord de traîne plus pâle et la tache scapulaire noire. En vol, on peut apercevoir une évidente tache blanche au niveau des couvertures primaires. La longue queue graduée a une bande subterminale noire et une extrémité gris-ardoise.
Les parties inférieures sont entièrement couleur cannelle. Les sexes sont identiques.
Les juvéniles ont une tête brunâtre au lieu de noir. Le reste des parties supérieures est roux éclatant avec une légère nuance brune sur le manteau. Le dessous est roux clair. Les ailes et la queue sont identiques à celles des adultes mais la tache blanche des couvertures primaires est plus développée et teintée de chamois.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Heterophasia capistrata capistrata (w Himalayas)
  • Heterophasia capistrata nigriceps (c Himalayas)
  • Heterophasia capistrata bayleyi (e Himalayas)

Noms étrangers

  • Rufous Sibia,
  • Sibia rufa,
  • Sibia-de-cabeça-negra,
  • Schwarzkappentimalie,
  • kucsmás szíbia,
  • Zwartkapsibia,
  • Sibia rossiccia,
  • Svarthuvad sibia,
  • Rustsibia,
  • vestár prilbatý,
  • timálie šedokřídlá,
  • Sortkappet Sibia,
  • himalajanpyrstötimali,
  • síbia canyella,
  • sójkownik czarnogłowy,
  • melngalvas sibija,
  • Черношапочная цветная тимелия,
  • ズグロウタイチメドリ,
  • 黑顶奇鹛,
  • 粟色奇鶥,

Voix chant et cris

Le chant est un "tee-dee-dee-dee-dee-dee-o-lu" musical, d'une sonorité très agréable et portant à une assez longue distance. Les 5 premières notes sont émises sur le même ton, les 2 dernières sont parfois tronquées mais se finissent toujours de la même façon caractétristique. Ce chant est répété régulièrement toutes les 10 secondes. Le cri d'alarme est un "chrai chrai chrai chrai chrai" rugueux et grinçant. Le cri de reconnaissance est un "chi-chi" puissant et rapide, vraiment typique de la forêt.

Habitat

Les Sibias casquées fréquentent les forêts à larges feuilles permanentes ainsi que les parcelles où se mêlent les conifères, les sapins et les châtaigniers. On peut également les apercevoir dans zones boisées en cours de régénération, les broussailles, les forêts à feuilles caduques, les lisières des terres cultivées et l'intérieur des jardins.
Ces oiseaux vivent à des altitudes qui varient de 1 200 à 3 410 m (principalement 1 000 - 2 000). Au Bhoutan, on les trouve de 1 600 à 3 000 m, dans les nouvelles parcelles de chênes. Les mouvements hivernaux sont peu nombreux, mais elles peuvent descendre dans les vallées jusqu'à 800 et même 200 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Sibias casquées vivent en couples ou en petits groupes familiaux selon les saisons. Certains rassemblements monospécifiques peuvent contenir jusqu'à 20 individus. Ces passereaux de taille moyenne sont strictement arboricoles, ils chassent dans les feuillages proches de la canopée, sur les troncs recouverts de mousse et sur les ramures principales, ce qui ne les empêche pas de descendre parfois dans le sous-bois.
Les Sibias casquées déploient une grande activité et elles sont très dynamiques dans tous les gestes qu'elles accomplissent : comme leurs proches cousins les garrulaxes, de la famille des leiothrichidés, elles sautillent de branches en branches, adoptant des postures acrobatiques dans lesquelles elles ont la tête à l'envers, ce qui les aide à capturer des proies sous les feuilles.
Occasionnellement, elles effectuent des courtes sorties en vol pour poursuivre les insectes dans les airs. Souvent, les Sibias casquées volent jusqu'à un tronc d'arbre et se cramponnent à l'écorce pour en explorer les crevasses. Leurs déplacements ne sont pas très élégants, ils donnent même l'impression d'être laborieux et disgracieux.

Alimentation mode et régime

Les Sibias casquées ont un régime mixte : elles consomment principalement des insectes et des baies. Pour les matières végétales, elles visitent surtout les fromagers (bombax celba) et les rhododendrons dont elles apprécient les belles fleurs rouges.
Ils attrapent aussi des insectes venimeux dont ils enlèvent le dard avant de les ingurgiter.

Reproduction nidification

Les Sibias casquées se reproduisent du mois d'avril au mois d'août. Le nid est une simple structure en forme de coupe nette et soignée. Il est bâti avec des mousses vertes, des herbes sèches et des feuilles, tous les éléments étant reliés entre eux par des radicelles, des aiguilles de pins et d'autres fins matériaux. Les 2 parents participent à son élaboration. Il est placé généralement dans un arbuste ou dans un buisson, souvent à l'extrémité d'une branche extérieure, entre 2 et 18 mètres au-dessus du sol, si bien qu'il présente une assez bonne visibilité. En fait, sa position idéale se situe entre 7 et 8 mètres.
La ponte comprend habituellement 3 œufs , d'un gris bleuâtre clair très remarquable avec des vaporisations, des taches et des motifs variablement bruns. La taille moyenne des œufs est 26 mm sur 18 et ils sont couvés par la femelle seule.
Les Sibias casquées sont des oiseaux très réactifs : le simple fait pour un visiteur de grimper à l'arbre et de jeter un coup d'œil au nid incite souvent le couple à l'abandonner.
En captivité, la durée d'incubation est de 14 jours. Les jeunes sont nidicoles et restent au nid pendant 15 ou 16 jours.

Distribution

Dans l'Himalaya, Les Sibias casquées occupent une longue et étroite bande géographique qui s'étend du Cachemire pratiquement jusqu'à la frontière du Myanmar et la rive du fleuve Brahmapoutre. Il y a officiellement 3 races
M. c. capistratus - nord-est du Pakistan (Murree Hills) et de l'ouest de l'Himalaya jusqu'à l'extrême ouest du Népal.
M. c. nigriceps - Népal (excepté extrême ouest et est) ainsi que le sud-ouest de la Chine voisine (Sud-Tibet).
M. c. bayleyi - est du Népal jusqu'au Bhoutan et aux collines du nord-est de l'Inde (Arunachal Pradesh), Chine Méridionale (vallée du Chumbi dans le sud du Tibet).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Sibias casquées ne sont pas globalement menacées. Ces oiseaux sont localement communs sur l'ensemble de leur aire de distribution, leur bastion semble être la zone tempérée du Bhoutan. D'après Birdlife, la superficie de leur territoire est de 257 000 kilomètres carrés mais les effectifs ne sont pas estimés précisément.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/05/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net