Souimanga à croupion pourpre

Leptocoma zeylonica - Purple-rumped Sunbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Nectariniidés

  • Genre
    :

    Leptocoma

  • Espèce
    :

    zeylonica

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 7 à 11 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mâles de la race flaviventris ont un capuchon vert métallique, une nuque et un dos châtain foncé ainsi qu'un croupion et des sus-caudales dont la couleur tire vers le violet métallique. On peut apercevoir une tache vert métallique sur l'épaule. La gorge est violet brillant, les côtés de la tête et la bande qui traverse le dessous de la gorge sont châtain sombre. La poitrine et le centre du ventre affichent du jaune-citron. Les flancs sont ornés de gris-blanc. Le bas ventre et les sous-caudales présentent un jaune très très clair. Les iris varient du brun-orange au brun rougeâtre. Le bec est brun noirâtre, les contours de la bouche sont brun rosâtre ou orange rosâtre. Les pattes et les griffes sont brun-corne ou noirs, les semelles sont chair jaunâtre.
Les femelles ont un dessus brun avec une légère nuance olive. Les rémiges ont des bordures rousses alors que la gorge et les flancs sont grisâtres. La gorge grise présente un faible lavis chamoisé ou jaunâtre. La poitrine et le centre du ventre sont jaune-citron. La zone anale et les sous-caudales présentent un jaune très pâle.
Les oisillons ont une peau rose clair, ils ouvrent les yeux au bout de 36 à 72 heures. Les juvéniles sont semblables aux femelles mais ils ont un dessous entièrement jaune pâle.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Leptocoma zeylonica zeylonica (Sri Lanka)
  • Leptocoma zeylonica flaviventris (peninsular India and Bangladesh)

Noms étrangers

  • Purple-rumped Sunbird,
  • Suimanga cingalés,
  • Ceylonnektarvogel,
  • ceyloni nektármadár,
  • Purperstuithoningzuiger,
  • Nettarinia groppaviola,
  • Violettgumpad solfågel,
  • Purpurgumpsolfugl,
  • nektárovka záhradná,
  • strdimil srílanský,
  • Indisk Solfugl,
  • pihamedestäjä,
  • suimanga de carpó porpra,
  • cudonektarnik żółtobrzuchy,
  • Лимонная нектарница,
  • クリセタイヨウチョウ,
  • 紫腰花蜜鸟,
  • 紫腰花蜜鳥,

Voix chant et cris

La race nominale zeylonica émet une sorte de gazouillis constant "sweety-swee, sweety-swee", un peu comme une grande paire de ciseaux qu'on ouvre et qu'on referme. Le chant de la race flaviventris est un gazouillement rude qu'on retranscrit de la façon suivante "tityou tityou tityou tr-r-r tityou". On peut également entendre un "sisiwee sisiwee" faible et timide, un peu semblable à celui du Souimanga menu, mais un peu plus bas et plus paisible que celui du souimanga asiatique (Cinnyris asiaticus).

Habitat

Les souimangas à croupion pourpre fréquentent les forêts et les jungles pourvues de végétation à feuilles caduques. On les trouve également dans les parcelles de jungle en cours de régénération, dans les terres cultivées arides, à la lisière des zones de cactus ainsi qu'à la limite des peuplements de tamariniers et d'acacias. Ils ne dédaignent pas les jardins et les cultures qui sont situés dans les régions de plaines et de collines basses. Leur habitat peut aller jusqu'à 1 050 mètres d'altitude au Kerala et jusqu'à 1 400 mètres au Sri Lanka. Localement, on peut les apercevoir jusqu'à 2 100 mètres sur le continent indien. En Inde, ces oiseaux marquent une nette préférence pour les biotopes à feuilles caduques. Au Sri Lanka, ils résident presque exclusivement dans la zone humide.

Comportement traits de caractère

Les souimangas à croupion pourpre vivent généralement en solitaire ou en couples. Ce sont des oiseaux très actifs qui vont et viennent doucement dans les feuillages. Ils sont extrêmement territoriaux et ils se montrent très agressifs vis à vis des intrus qui franchissent les limites de leur zone de prédominance. Ils sont acrobatiques et ils pratiquent le vol stationnaire quand ils prélèvent le nectar sur la corolle des larges fleurs. Les mâles pivotent d'un côté à l'autre quand ils chantent. Tout en même temps, ils déploient et ferment leurs ailes et leur queue. Les souimangas à croupion pourpre sont victimes de parasites qui contaminent leur sang et leur procure la malaria aviaire.

Alimentation mode et régime

Les souimangas à croupion pourpre consomment du nectar, des petits insectes, des abeilles du genre Trigona, des chenilles au corps mou et des araignées. Le menu contient de nombreux arthropodes à la période des nichées. Ils ingurgitent aussi des fruits, et particulièrement du raisin, si bien qu'ils sont considérés comme de véritables pestes pour l'agriculture. En temps normal, ces oiseaux sont surtout des nectarivores et ils prélèvent leur pitance sur une grande variété de plantes en floraison telles que les acanthes, les fromagers (bombax), les touffes de gui (dendrophtoe) et les erythrina aux larges fleurs rouges.

Reproduction nidification

Les souimangas à croupion pourpre sont particulièrement agresssifs, ils défendent un territoire qui s'étend de 150 à 250 mètres autour du nid en délivrant des cris de dissuasion ou en poursuivant dans les airs les congénères qui tentent de pénétrer dans leur espace. Avant l'accouplement, les 2 partenaires renforcent leurs liens : le mâle vole en direction de sa promise, se perche près d'elle et chante parfois en agitant les ailes et la queue. La copulation a lieu principalement lorsque le nid est proche de sa finition. Cependant, elle continue souvent lorsque la femelle dépose ses œufs et même lorsqu'elle a fini sa ponte. Des accouplements hors-couple peuvent intervenir mais ils sont quand même rares, car la femelle ne répond habituellement qu'aux cris de son partenaire attitré.
La construction du nid est surtout l'affaire de la femelle, cependant le mâle apporte les matériaux et les incorpore à l'édifice lorsque la femelle est absente. Il peut effectuer jusqu'à 17 voyages par heure lorsque l'édification est à son apogée. L'aménagement complet du lieu de ponte demande en général de 9 à 18 jours.
La ponte du premier œuf commence 24 heures après la fin de la garniture intérieure du nid. Le reste du dépôt a lieu tous les matins entre 6 heures 30 et 10 heures. La femelle couve pendant 11 à 14 jours, surveillée par son partenaire qui monte une garde attentive. L'éclosion à lieu de façon échelonnée, le second œuf éclatant une douzaine d'heures après le premier. Le succès des couvées est très important et avoisine souvent les 85%. Les 2 parents participent au nourrissage des oisillons avec du nectar et des chenilles et procèdent à l'évacuation des matières fécales. Les jeunes séjournent au nid pendant 11 à 14 jours, la seconde couvée démarre environ 16 jours après le départ de la première. La visite d'enfants, de chats sauvages ou de chiens entraîne parfois l'abandon du nid.
Le nid a la forme d'une poire qui pend à l'extrémité d'une branche. Il est construit avec des herbes, des fibres végétales maintenues entre elles par des toiles d'araignée. L'intérieur est garni avec du duvet végétal, l'extérieur est orné avec du lichen, de l'écorce, de la mousse, des excréments de chenilles, des feuilles cassées et toutes sortes de débris. Le trou d'entrée est situé sur le sommet d'un côté, il est souvent protégé par un porche assez semblable à celui du souimanga asiatique. Le nid est situé entre 1 et 15 mètres au-dessus du sol.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs dont la dimension moyenne est de 16 mm sur 12. La masse est légèrement inférieure à 1 gramme. Il est de forme ovoïde, de couleur gris uni et brillant. avec des taches brunâtres sur la partie large de la coquille.
Les souimangas à croupion pourpre se reproduisent à tous les mois de l'année, mais en Inde, les périodes de pointe se situent en mars-mai au Bengale, de décembre-avril puis de nouveau en juillet-septembre après la mousson dans le sud de l'Inde. Au Sri Lanka, les pontes sont visibles à tous les mois, mais principalement de février à juin. Les secondes pontes interviennent en août-novembre.

Distribution

Les souimangas à croupion pourpre sont originaires de l'Inde. Ils occupent tout le subcontinent indien au sud d'une ligne qui relie Nasik à Jabalpur et Lohardaga. On les trouve également en Assam, dans le sud du Bengale Occidental, au Bangladesh, en Birmanie et au Sri Lanka. On reconnaît officiellement 2 sous-espèces : L. z. flaviventris (Inde, Bangladesh et Birmanie) - L. z. zeylonica (Sri Lanka).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Selon Cheke et Mann, les souimangas à croupion pourpre sont communs en Inde et au Bangladesh, y compris dans les zones urbaines. Ils sont également très courants au Sri Lanka. D'après Wikipedia, l'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/03/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net