Sporophile petit-chanteur

Tiaris canorus - Cuban Grassquit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Thraupidés

  • Genre
    :

    Tiaris

  • Espèce
    :

    canorus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 11 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 6 à 9.5 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit passereau à la queue courte se remarque par les couleurs très caractéristiques de son plumage. Le mâle a une face et une gorge noires qui contrastent avec la large tache jaune qui démarre au-dessus de l'œil et se poursuit en-arrière des couvertures auriculaires en formant une courbe. Cette dernière constitue souvent sur le bas de la gorge un léger collier qui est interrompu en son milieu. Le capuchon et les parties supérieures incluant également le dessus des ailes et la queue, sont verdâtres.
La calotte est souvent grisâtre, les primaires bordées de jaunâtre. La poitrine est noire, les côtés de la poitrine et le reste des parties inférieures sont gris-olive, avec une nuance plus claire un peu plus bas.
Les iris sont brun sombre, le bec noir. Les pattes varient du rose à la couleur chair foncé. La femelle est identique au mâle, mais plus terne avec une absence totale de noir. Le collier est jaune clair. Les juvéniles ressemblent à leur mère, mais en plus terne.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Cuban Grassquit,
  • Tomeguín del Pinar,
  • Kubafink,
  • kubai kölespinty,
  • Kleine Cubavink,
  • Erbero di Cuba,
  • Mindre kubafink,
  • Kubagresspurv,
  • ostrovčan spevavý,
  • kubánka malá,
  • Cubafinke,
  • kuubansirkkunen,
  • menjagrà cantaire,
  • ziębołuszcz kubański,
  • Кубинский тиарис,
  • クビワスズメ,
  • 古巴草雀,
  • 古巴離草雀,

Voix chant et cris

Le chant est un "chiri-wichi-wich" ou un "ksit-tsit-tilloi" strident, il se caractérise par des syllabes bourdonnantes et harmonieusement riches. On peut aussi entendre un chant plus long constitué par plusieurs syllabes qui ont un ton pur. Le chant bref sert probablement en cas de rencontre agressive et est utilisé entre mâles. Le chant long sert pour la séduction, il est utilisé en présence de la femelle. Les partenaires chantent aussi en duo, notamment lorsque des rivaux essaient de s'introduire sur le territoire. Les duos servent aussi pour les cérémonies de salutation entre mâles.
Les cris sont des simples "chip" ou des "tsit" aigus qui sont répétés à de multiples reprises.

Habitat

Les sporophiles petits-chanteurs vivent principalement dans les contrées semi-arides, habituellement à proximité du littoral et également dans les parcelles ouvertes de pins, dans les zones broussailleuses, les plantations ombragées de café et même dans les cultures de citronniers. Pour autant, ils ne délaissent pas les fermes rurales parsemées de petits arbres.
Leur habitat est réparti entre le niveau de la mer et les collines de moyenne altitude.

Comportement traits de caractère

Les sporophiles petits-chanteurs vivent en solitaires ou en couples. Ils sont grégaires et ils se regroupent en bandes en dehors de la saison de reproduction. A l'époque de la nidification, ils se reproduisent en petites colonies qui couvent souvent pendant 12 jours. Ils sont réputés pour être sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les sporophiles petits-chanteurs ont un régime végétarien. Ils se nourrissent principalement de graines et de petits fruits. Ils prospectent généralement à proximité du sol. Il leur arrive de sauter et d'effectuer des bonds vers le haut pour attraper avec leur bec ou leurs pattes les graines qui sont toujours sur les tiges.

Reproduction nidification

La saison de reproduction s'étend du mois d'avril au mois de juin. Les sporophiles petits-chanteurs construisent un nid qui a la forme d'une masse globulaire dont la structure est composée d'herbes riches entremêlées. L'intérieur est garni avec des matériaux plus raffinés. Une entrée latérale permet l'accès à la chambre de ponte. Le nid est généralement placé sur la branche épineuse d'un arbre.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs , de couleur vert-blanc clair avec des taches brunes ou bleues qui recouvrent la partie la plus évasée de la coquille. Il n'y a pas d'autre information. La durée d'incubation et la longueur du séjour au nid sont pour l'instant inconnues

Distribution

Les sporophiles petits-chanteurs sont endémiques de Cuba. Ils occupent une très grande partie de l'île principale, excepté la côte Nord, environ de Caibarien jusqu'au Cabo San antonio en passant par la Havane.
Cet oiseau est absent de l'île des Pins (Isla de la Juventud). Il est monotypique, c'est à dire qu'il n'est pas divisé en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, ces sporophiles ne sont pas globalement menacés. Aussi, les trouve-t-on sur une superficie très importante de Cuba. Cependant, ils semblent décliner dans certaines régions, notamment celles où les agglomérations humaines sont très concentrées.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/09/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net