Spréo de Sharpe

Poeoptera sharpii - Sharpe's Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Poeoptera

  • Espèce
    :

    sharpii

Descripteur

Jackson, 1898

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 40 à 56 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le capuchon, les côtés de la tête, la nuque, le manteau, le croupion, les ailes, la queue et les sous-alaires sont bleu-noir avec une forte irisation. Une tache bleu-noir orne également le côté de la poitrine à proximité de la bordure de l'aile, ce qui suggère une bande pectorale. Vu de près, le lustre bleu du dos contraste légèrement avec le noir foncé de la tête. Le menton, la gorge et la poitrine affichent une couleur crème nuancée de chamois. Le ventre, les flancs, les cuisses et les sous-caudales forment un ensemble chamois. Les iris sont jaunes. Le bec et les pattes sont noirs.
Les sexes sont identiques. Les juvéniles ont des parties supérieures grisées, avec un léger lustre sur les ailes et sur la queue. Le menton, la gorge, la poitrine et le haut du ventre présentent une couleur crème avec des motifs en forme de chevron sur l'extrémité des plumes. Les iris sont brun sombre et les contours de la bouche sont initialement jaunâtres. Le lavis chamois du dessous est confiné aux cuisses et aux sous-caudales. Les taches sur la poitrine persistent pendant un long moment et ne s'estompent qu'avec l'acquisition du plumage adulte.
Selon les régions, les spréos de Sharpe muent à des périodes très différentes de l'année.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sharpe's Starling,
  • Estornino de Sharpe,
  • Estorninho de sharpe,
  • Rostbauchstar,
  • rozsdáshasú fényseregély,
  • Sharpe's Spreeuw,
  • Storno di Sharpe,
  • Rostbukad stare,
  • Kanelbukstær,
  • liskavec horský,
  • leskoptev korunová,
  • Rustbuget Stær,
  • rusovatsakottarainen,
  • estornell de Sharpe,
  • błyszczak rdzawobrzuchy,
  • Ласточковый короткохвостый скворец,
  • シロノドキバラテリムク,
  • 黄腹紫椋鸟,
  • 黃腹紫椋鳥,

Voix chant et cris

Le cri est un bruit faible mais rude. On peut également entendre un doux sifflement bref. En ce qui concerne le chant, deux phrases peuvent être distinguées : la première contient 4 notes qui utilisent une voix de fausset, la seconde comprend 5 notes qui rappellent beaucoup le début du chant du tisserin bicolore (Ploceus bicolor).

Habitat

Les spréos de Sharpe fréquentent la canopée des forêts au-dessus de 1800 mètres, dans les contrées où les précipitations sont supérieures à 1000 millimètres par an. En Ethiopie, cette espèce peut être observée jusqu'à 2500 mètres mais pas au-dessus de cette altitude. Elle est absente de tous les habitats forestiers qui ont subi une plus ou moins grande dégradation.

Comportement traits de caractère

Le spréo de Sharpe est moins vocal que le spréo d'Abbott. Ces 2 espèces se regroupent assez fréquemment au sein de bandes pour rechercher leur nourriture et pour chanter. Pendant la saison de nidification, les spréos de Sharpe sont apparemment très territoriaux. Les mâles s'installent sur des perchoirs bien visibles pour délivrer leurs vocalises et les couples sont dispersés sur une large superficie. En dehors de la période de reproduction, les bandes regroupent généralement moins de 20 individus. La plupart du temps, elles contiennent de 3 à 8 oiseaux. Toutefois, Beesley a eu l'occasion d'observer des regroupements en contenant plusieurs centaines, ce qui constitue un record.

Alimentation mode et régime

Les spréos de Sharpe ont un menu presque exclusivement frugivore. Dans toutes les régions, les oiseaux grimpent dans les arbres, picorant pour ingurgiter les fruits et s'étirant parfois de toute leur longueur pour pouvoir les atteindre. Les spréos de Sharpe s'associent avec d'autres espèces telles que les rufipennes de Stuhlmann, les rufipennes de Waller et les bulbuls de la famille des pycnonotidés. Dans le sud de leur aire de distribution, ils font parfois équipe avec des rufipennes à bec fin (Onychognathus tenuirostris). Pour compléter leur menu, les spréos de Sharpe consomment également des termites qu'ils capturent parfois en vol.

Reproduction nidification

Dans l'est du Zaïre, les spréos sont en état de se reproduire en mars, en avril et au mois d'août. Au Soudan, la saison de nidification a lieu de février à avril, en Ethiopie de mars à avril. En Tanzanie, la période des nids s'étend apparemment d'octobre à janvier. Les juvéniles sont visibles au mois de mai, juin, août et septembre. Deux immatures, portant les ultimes taches sur la poitrine ont pu être observés en mars. Les spréos de Sharpe nichent dans les trous d'arbre. L'entrée est creusée dans un tronc, souvent à plus de 10 mètres au-dessus du sol. Le nid et les œufs ne sont pas décrits pour l'instant. La durée d'incubation et du séjour des jeunes au nid sont inconnus.

Distribution

Les spréos de Sharpe sont originaires de l'est du continent africain. Leur aire de distribution part de l'est du Zaïre, se poursuit à travers le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda et s'étend jusqu'au sud du Soudan, l'Ethiopie, le centre du Kenya et le nord de la Tanzanie. Sur ce territoire très morcelé, cet oiseau est considéré comme monotypique, c'est à dire qu'il n'est pas divisé en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les spréos de Sharpe sont des oiseaux relativement communs sur l'ensemble de leur aire de répartition. Ils sont classés par l'IUCN comme ne posant pas de problème particulier.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/07/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net