Sterne diamant

Sterna sumatrana - Black-naped Tern

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Sterna

  • Espèce
    :

    sumatrana

Descripteur

Raffles, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 98 à 100 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le front et le capuchon sont blancs. Il y a une bande noire qui part de l'œil, encercle la nuque et descend sur le côté du cou en laissant une trace assez grossière, ce qui met en valeur la teinte claire de la calotte. Les parties supérieures sont gris très pâle. La queue blanche avec un centre gris a une terminaison très fourchue. Les filets extérieurs des primaires sont noirs.
Les parties inférieures sont blanches avec souvent une légère nuance rose. Le bec est noir, occasionnellement avec une légère pointe jaune. Les pattes sont noires.
En plumage non-nuptial, les adultes sont semblables, mais la bande nucale est plus réduite. Les juvéniles ont une tête chamoisée, mouchetée de gris et de noir. La nuque est noire, et les parties supérieures sont ornées de chevrons noirâtres. La nuance rose sur le dessous est absente.
La race matthewsi a des ailes plus courtes et un bec plus allongé.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Sterna sumatrana mathewsi (islands of the w Indian Ocean)
  • Sterna sumatrana sumatrana (islands of e Indian Ocean to islands of w Pacific and Australasia)

Noms étrangers

  • Black-naped Tern,
  • Charrán de Sumatra,
  • Gaivina-de-nuca-preta,
  • Schwarznacken-Seeschwalbe,
  • feketefejű csér,
  • Zwartnekstern,
  • Sterna nucanera,
  • Svartnackad tärna,
  • Svartnakketerne,
  • rybár čiernotylový,
  • rybák bělotemenný,
  • Indonesisk Terne,
  • mustaniskatiira,
  • Swartneksterretjie,
  • xatrac de Sumatra,
  • rybitwa równikowa,
  • melnkakla zīriņš,
  • Светлая крачка,
  • Dara-laut tengkuk-hitam,
  • エリグロアジサシ,
  • 黑枕燕鸥,
  • นกนางนวลแกลบท้ายทอยดำ,
  • 蒼燕鷗〔黑枕燕鷗〕,

Voix chant et cris

D'après Ali et Ripley, la voix est moins puissante et moins rude que chez les autres membres de la famille. Elle est différente du chant de la Sterne de Dougall. Le cri en vol est un "chit-chit-chitter" qui est utilisé comme cri d'alarme. Le cri le plus courant est un "kik" ou un "kee-ik" aigu et répété. Pas d'autres informations.

Habitat

Les sternes diamant fréquentent les petites îles situées au large des côtes, qu'elles aient un substrat rocailleux, sableux ou de corail. On peut aussi les observer sur les pointes sableuses, les écueils rocheux et les récifs. Ils se nourrissent dans les lagons des atolls et à proximité des côtes dans les déferlantes de vagues. Parfois, ils pêchent dans la mer.

Comportement traits de caractère

Les sternes diamant recherchent leur nourriture presque toujours en solitaire. Occasionnellement, ils adoptent la compagnie des noddis noirs (Anous minutus). Ces oiseaux pêchent principalement en effectuant un plongeon de faible profondeur. Ils recueillent aussi leurs proies en nageant à le surface. Au nord de la grande barrière de corail, ces sternes de moyenne taille se nourrissent en ne s'éloignant guère du rivage, leurs déplacements ne dépassant pas plus de 2 kilomètres en dehors de la colonie.
Les sternes diamant sont des migratrices partielles. Certaines sont sédentaires autour des colonies et des sites de nidifications. D'autres se dispersent en mer. Les routes de migrations ne sont pas connues.

Alimentation mode et régime

Les sternes diamant se nourrissent principalement de petits poissons, entre 4 et 8 centimètres de longueur. Ils apprécient particulièrement les anchois (engraulidés), les exocets ou poissons-volants, les cupléidés (aloses, sardines). Ils consomment secondairement des poissons d'autres familles comme les hémiramphidés, les maquereaux et les thons (scombridés) ainsi que le poissons-clowns (pomacentridae).

Reproduction nidification

En Polynésie et en Inde, ces oiseaux se reproduisent en mai, dans l'océan Indien, de septembre à novembre, dans les parties tropicales du nord-est de l'Australie, au mois de septembre. Sur la grande barrière de corail, les pontes se déroulent en novembre et décembre. Les sternes diamant nichent habituellement en petites colonies de 5 à 20 couples. Néanmoins, certains rassemblements peuvent contenir jusqu'à 200 couples. Les colonies sont généralement monospécifiques, encore que ces oiseaux ne dédaignent pas parfois s'associer avec les sternes de Dougall ou les sternes bridées (Onychoprion anaethetus).
Le nid est une dépression sans garniture placée sur le sable (Australie) ou sur un lit de galets près d'un banc de corail (Maldives). Il est situé près de la ligne qui marque la limite de la marée haute. Celle-ci est bien visible car elle est souvent matérialisée par des débris de coquilles ou des fragments de végétation. Les sternes diamant nichent également dans des structures artificielles.
Aux îles Andaman, la ponte comprend 2 ou 3 œufs, dans l'océan Indien, il n'y en a qu'1 ou 2 et sur l'île Cook, elle n'en contient souvent qu'un seul. La moyenne est de 1,5 dans la grande barrière de corail.
L'incubation dure 21 à 23 jours, les poussins ont un duvet blanc ou jaune-chamois, souvent avec de grosses marques noirâtres sur le corps et des taches sombres sur la tête. Leur bec et leurs pattes sont rouge-orange. Les petits sont recouverts et abrités pendant 7 jours. Les parades dissuadent les prédateurs ; elles sont assez semblables à celles des pluviers, c'est à dire qu'elles consistent à adopter une posture très rectiligne, en déployant leurs ailes et en faisant trembler leurs pattes.
Beaucoup de nids sont perdus à cause des crues et des inondations. Le taux de réussite est faible, atteignant souvent moins de 20%.

Distribution

Les sternes diamant sont originaires de l'océan Indien (des côtes de la Tanzanie à celles du Sri Lanka) et du sud du Pacifique (De Sumatra jusqu'en Mélanésie). 2 sous-espèces sont officiellement reconnues :
S. s. mathewsi - archipel des Seychelles (Aldabra, Farquhar, Alphonse, Amirante), archipel Chagos et îles Maldives, dans l'ouest de l'océan Indien.
S. s. sumatrana - îles Andaman et Nicobar jusqu'au sud du Japon et jusqu'en Chine, en passant par la Malaisie, les Philippines, l'Indonésie, la Nouvelle-Guinée jusqu'au nord-est et à l'est de l'Australie ainsi que les îles de l'océan Pacifique (Micronésie, Nouvelle-Calédonie et Samoa). On suppose qu'elle niche dans le sud de la Birmanie. Les populations du Japon et de la Chine hivernent au sud.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les sternes diamant ne sont pas globalement menacés. Les effectifs ne sont pas très connus, mais on trouve des milliers de nids dans le sud-ouest de l'océan Pacifique qui semble bien être le bastion de cette espèce. Toutefois, la plupart des archipels ne possèdent généralement qu'une population très limitée. Elle est apparemment absente des îles centrales du Pacifique Sud. Elle a décliné en Malaisie, où les effectifs sont désormais estimés à moins de 2 000 couples nicheurs. En Indonésie, on connait plus de 50 sites de nidification qui regroupent environ une centaine de couples.
La sterne diamant est sans doute en sécurité, justement à cause de ces nombreuses petites colonies.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/05/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net