Synallaxe à bavette

Synallaxis scutata - Ochre-cheeked Spinetail

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Furnariidés

  • Genre
    :

    Synallaxis

  • Espèce
    :

    scutata

Descripteur

Sclater, PL, 1859

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 12 à 19 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les Synallaxes à bavette forment une super-espèce avec les Synallaxes du Roraima et les Synallaxes à moustaches. Ces trois oiseaux étaient préalablement placés dans le genre Poecilurus en raison de leurs nombreuses décorations faciales communes.
Chez les mâles de la race nominale, on voit 2 larges sourcils blancs qui se rejoignent sur le centre du front où ils créent un point d'impact plus chamoisé. Les autres caractères discriminants qui ornent la figure sont les suivants : lores sombres ponctués de blanc, vague strie postoculaire brunâtre, joues et oreillons ocre-chamois, tache frontale noire se fondant dans le gris terne du capuchon et du haut du dos.
Le reste du dos, y compris les ailes, est roux foncé. Les sus-caudales et les dix rectrices finement pointées sont d'un roux éclatant.
La gorge blanche est marquée d'une petite tache noire en forme de croissant. Le dessous varie du rose-brun terne au chamois-ocre pâle. Les iris sont châtain foncé à brun. La mandibule supérieure est gris foncé, la mandibule inférieure gris ardoisé. Les tarses et les pieds sont gris verdâtre ou olive jaunâtre.
Le mâle et la femelle sont identiques, les juvéniles présentent de vagues écailles au niveau de la poitrine.
Les populations méridionales appelées plus couramment race withi affichent un dos et des sus-caudales uniformément brunes sans la moindre trace de roux. Leurs ailes et leur queue sont plus rousses, la face et le dessous sont plus ocres.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Synallaxis scutata scutata (e and c Brazil)
  • Synallaxis scutata whitii (e Bolivia, sw Brazil and nw Argentina)

Noms étrangers

  • Ochre-cheeked Spinetail,
  • Pijuí Canela,
  • Estrelinha-preta,
  • Goldohrschlüpfer,
  • Goudoorstekelstaart,
  • Codaspino guanceocra,
  • Ockrakindad bränslesamlare,
  • Okerkinnstifthale,
  • košikárik okrovolíci,
  • ostrochvostka okrovolící,
  • Hvidbrynet Trådhale,
  • rusoposkiorneero,
  • cuaespinós de pitet,
  • ogończyk obrożny,
  • Золотоухая кустарниковая иглохвостка,
  • キホオオナガカマドドリ,
  • 褐颊针尾雀,
  • 赭頰針尾雀,

Voix chant et cris

Les Synallaxes à bavette chantent à de nombreuses périodes de l'année et de façon répétée, ce qui permet souvent de discerner leur.présence. Le chant principal est un "tweeeyt-yo-weeet" perçant qui est émis à une cadence assez tranquille pendant une très longue période.

Habitat

Les Synallaxes à bavette fréquentent les sous-bois et les lisières des forêts d'arbres à feuilles caduques. Localement, on les trouve également dans les forêts d'arbres à feuilles semi-caduques, humides, jusqu'à 1 700 mètres d'altitude en Bolivie.

Comportement traits de caractère

Les Synallaxes à bavette cherchent leur nourriture en couples. Ils sautillent dans les fourrés, soit à terre soit à une faible hauteur au-dessus du sol. De manière générale, ils restent au sein de leur propre famille et ils se montrent très réticents pour s'associer à d'autres espèces et à former des bandes mixtes.
Ces oiseaux sont sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les Synallaxes à bavette consomment principalement des arthropodes. Le régime alimentaire est composé surtout de sauterelles et de fourmis (orthoptères et hyménoptères qui sont capturés dans les épineux, à une élévation qui ne dépasse pas les 2 mètres au-dessus du plancher de la forêt.

Reproduction nidification

Les Synallaxes à bavette se reproduisent principalement pendant le printemps et l'été austral ou durant la saison humide. Dans l'est du Brésil, les pontes ont lieu en avril. Dans le nord-ouest de l'Argentine, les oisillons sont visibles au mois de novembre. Ces oiseaux établissent un territoire constant et maintiennent les liens conjugaux pendant toute l'année.
Le nid mesure en moyenne 50 cm de long, 50 cm de large et environ 25 cm de profondeur : il est construit avec des brindilles de 20 centimètres, des racines, des feuilles mortes. Le couple accède à la chambre par un tunnel horizontal de 25 centimètres. La chambre de ponte possède un diamètre de 10 cm. L'édifice est placé à terre, à proximité d'un tronc d'arbre ou d'une souche tombée. Il est dissimulé des regards par un empilement de débris.
Dans les régions humides, on peut trouver le nid de taille plus modeste dans de la végétation aquatique, à 290 centimètres au dessus de l'eau. La ponte contient 2 ou 3 œufs dont la description n'est pas donnée.

Distribution

Les Synallaxes à bavette sont endémiques d'Amérique du Sud, du centre du Brésil au nord de l'Argentine. Il y a officiellement 2 sous-espèces :
S. s. scutata - est-centre du Brésil (Sud-Pará et Maranhão, en direction de l'est vers le Ceará et Bahia, du sud jusqu'au nord du Mato Grosso, le sud de Minas Gerais et le nord de São Paulo).
S. s. whitii - sud du Brésil (sud du Mato Grosso), sud-est de la Bolivie (Santa Cruz, Chuquisaca, Tarija) et le nord-ouest de l'Argentine (Jujuy, Salta, également Ouest-Formosa jusqu'à Catamarca).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Synallaxes à bavette ne sont pas globalement menacés. Leur répartition est assez irrégulière et selon les régions, leur statut varie de rare à localement connu sur l'ensemble de leur aire. Ils bénéficient de zones protégées au Brésil et dans le nord de l'Argentine où ils ne peuvent être chassés.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Synallaxe à bavetteFiche créée le 16/01/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net