Synallaxe huppé

Cranioleuca subcristata - Crested Spinetail

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Furnariidés

  • Genre
    :

    Cranioleuca

  • Espèce
    :

    subcristata

Descripteur

Sclater, PL, 1874

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 14 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce passereau au bec relativement allongé se distingue principalement par sa petite huppe élégante et dressée. Son sourcil brun blanchâtre est particulièrement bien visible. Sa face d'une couleur brun terne, est mise en valeur par les motifs en forme de flammes qui ornent les oreillons. Les plumes du capuchon sont nettement striées de brun et leur allongement créé une discrète huppe qui n'est toujours visible dans le milieu naturel. Les parties supérieures brunes contrastent avec les ailes rousses. Les bordures des rémiges sont très sombres. Les rectrices qui ont des bases raides et des longues pointes terminales graduées affichent une teinte roux foncé.
Le menton est chamois clair, ayant tendance à se fondre dans le brun-fauve des parties inférieures. Les iris varient du crème au châtain. La mandibule supérieure est brun-chair, la mandibule inférieure va du jaunâtre au rosâtre. Les tarses et les pieds présentent différentes nuances de verdâtre. Les sexes sont identiques. Les juvéniles affichent une livrée plus grise et plus mouchetée sur le dessous. La huppe de la tête est totalement absente, les côtés du capuchon sont roussâtres.
La race fuscivertrex, comme son nom latin l'indique bien, a des stries plus visibles et plus noires sur les côtés de la calotte.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Cranioleuca subcristata subcristata (ne Colombia and n Venezuela)
  • Cranioleuca subcristata fuscivertex (Perijá Mts. ne Colombia and nw Venezuela.)

Noms étrangers

  • Crested Spinetail,
  • Curutié Copetón,
  • Haubenschlüpfer,
  • Kuifstekelstaart,
  • Codaspino crestato,
  • Venezuelabränslesamlare,
  • Raggkronestifthale,
  • košikárik čepcový,
  • ostrochvostka caracaská,
  • Venezuelaspidshale,
  • oliivihuppuorneero,
  • cuaespinós crestat,
  • moczarnik czubaty,
  • Хохлатая пищуховая иглохвостка,
  • シマカムリカマドドリ,
  • 冠针尾雀,
  • 冠針尾雀,

Voix chant et cris

Le chant du Synallaxe huppé est composé de 2 parties bien distinctes : la première partie comprend 3 notes hautes et perçantes qui sont poursuivies par un trille descendant et bavard. La phrase en entier peut être retranscrite de la façon suivante : "pzeep, pzeep, pzeep, pee-pee-pe-e-e-e". Elle ne dure pas plus de deux secondes. Le cri principal est un "tsink" rude. On peut également entendre des grincements.

Habitat

Les Synallaxes huppés fréquentent principalement les forêts à feuilles permanentes dans les zones montagneuses. On peut les apercevoir en priorité dans le bassin de Maracaïbo, au Venezuela. Leurs lieux de résidence privilégiés sont constitués par les forêts et les zones boisées, mais localement ils occupent parfois les parcelles secondaires et les plantations, à la fois dans les régions humides et semi-humides.
Leurs altitudes préférées se situent entre 50 et 1 950 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Synallaxes huppés recherchent leur nourriture en solitaire et en couples. Ils s'associent souvent avec d'autres espèces au sein de bandes mixtes qui naviguent de l'étage moyen des arbres jusqu'au dessous de la canopée. Ils se déplacent en files indiennes et grimpent le long des petites branches. Ils glanent acrobatiquement leurs proies qui proviennent de l'écorce et des débris végétaux. Il n'est pas rare de les apercevoir dans une posture où ils se maintiennent avec la tête à l'envers.
Les Synallaxes huppés sont des oiseaux sédentaires.

Alimentationmode et régime

Les Synallaxes huppés se nourrissent presque exclusivement d'arthropodes. Pour les différentes stratégies de recherche de nourriture, consulter la rubrique "comportements". Leur tactique habituelle est assez proche de celle de ses congénères.

Reproduction nidification

Dans le nord du Venezuela, la saison de nidification s'étale du mois de janvier au mois de juin. Les Synallaxes huppés sont probablement monogames et ils établissent des liens conjugaux constants avec un seul partenaire.
Le nid est une masse globuleuse qui est construite surtout avec des touffes d'herbes. L'entrée de la chambre de ponte est située tout près du fond. Il est suspendu à l'extrémité d'une branche, ce qui le rend habituellement assez visible.
Le Handbook des oiseaux du Monde ne fournit pas d'autres informations.

Distribution

Les Synallaxe huppés sont originaires du nord-ouest de l'Amérique du Sud. 2 races sont officiellement reconnues : C. s. subcristata - Nord-Venezuela : (bassin de Maracaïbo, Sierra de San Luis dans la province de Falcón, versant est de Lara à Barinas, montagne de Yaracuy jusqu'à Miranda, Cerro Platillón sur la côte de Aragua à Guárico, zones montagneuses du Nord-Est-Anzoátegui, Sucre et du Nord-Monagas) ; nord-est de la Colombie : (cordillère orientale des Andes au nord de Santander, plaines alluviales du Rio Arauca et du Rio Casanare).
C. s. fuscivertex - versant est des Andes, dans l'ouest du Venezuela.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Synallaxes huppés ne sont pas globalement en danger. La répartition générale est assez variable et dans l'ensemble, on peut affirmer que les populations des Andes et celles du nord-est de la Colombie sont moins denses que les autres. Au Venezuela, cette espèce bénéficie de nombreuses zones de protection dans lesquelles elle est totalement à l'abri de la chasse et des persécutions.
D'après Birdlife, les territoires qui leur conviennent sont suffisamment vastes et les effectifs semblent stables, ce qui supprime tout sentiment d'inquiétude concernant cette espèce.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Synallaxe huppéFiche créée le 18/01/2017 par
publiée le - modifiée le 2017-01-19 14:12:02 © 1996-2019 Oiseaux.net