Tadorne d'Australie

Tadorna tadornoides - Australian Shelduck

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorna tadornoides

((Jardine Selby, 1828))


Ordre : Ansériformes

Famille : Anatidés  ;

Genre : Tadorna

Espèce : tadornoides

Espèce monotypique

Biométrie :

Taille : 72 cm
Envergure : 94 à 132 cm.
Poids : 878 à 1980 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : husice australská (cs), Australsk Gravand (da), Halsbandkasarka (de), Australian Shelduck (en), Tarro Australiano (es), australiansorsa (fi), ausztrál ásólúd (hu), Casarca australiana (it), クビワアカツクシガモ (ja), Praktrustand (nb), Australische Bergeend (nl), kazarka obrożna (pl), Pato-australiano (pt), Австралийский огарь (ru), kazarka čiernohlavá (sk), Australisk gravand (sv), 棕胸麻鸭 (zh)

Identification :
Tadorne d'Australie Le tadorne d'Australie affiche un plumage qui eest absolument inoubliable. IL y a une grande variabilité individuelle En plumage nuptial, chez le mâle adulte, la tête et le cou sont noirs de suie. il y a un peu de blanc à la base du bec et un fin collier sur le pourtour du cou. La poitrine et le manteau sont roux-cannelle Presque tout e reste du dessus et dessous et noire de suie avec de vagues vermiculations brun clair sur le dessous, le dos et les scapulaires. Les couvertures sus et sous-alaires sont en grande partie blanche, contrastant avec les rémiges sombres. Les secondaires sont vert métalliques, les tertiaires marron.
En plumage éclipse, le mâle est un peu plus terne : le noir est nuancé de brun, la poitrine est jaunâtre le collier Tadorne d'Australie indistinct. En plumage nuptial, la femelle est comme son partenaire mais le haut de la poitrine et le manteau est marron plus vif. Le collier est indistinct ou absent. L'espace blanc autour de l'oeil et celui de la base du bec peuvent parfois se rejoindre/
Les juvéniles sont plus ternes que leurs parents : les parties noires deviennent brunes et le collier est absent. L'extrémité des secondaires subsistent jusqu'à la mue. La jeune femelle est reconnaissable râce aux plumes blanches qui recouvre lles joues et le pourtour des yeux.

Chant : Qu'ils soient à terre ou dans les Tadorne d'Australie airs, les tadornes d'Australie sont généralement très bruyants. En vol surtout, ils émettent des cris klaxonnants et résonnants. Le mâle produit un cri qui ressemble à celui d'une oie, la femelle émet des cris moins aigres et moins brusques. Le chant du mâle peut être retranscrit comme un "ha-poo" emphatique dans sa première partie alors que les cannes délivrent des "ong-gank, onk-gank" et un "owowow " assez strident.

Habitat : Les Tadorne d'Australie tadornes d'Australie vivent sur les lacs peu profonds d'eau douce ou saumâtre, dans les lagunes, dans les bras morts des rivières et sur les plans d'eau chargés de traiter les eaux usées. Les plans d'eau qu'ils fréquentent sont presque toujours situés à proximité de bouquets d'arbres épars et souvent ils sont adjacents à des prairies ou à des zones de culture.
Pendant la saison hivernale, les tadornes d'Australie s'installent sur de vastes étendues d'eau qui sont en terrain plat. A cette période de l'année, on peut aussi les voir dans les estuaires et le long des côtes abritées. A l'intérieur aride du continent, c'est souvent le dernier gibier Tadorne d'Australie d'eau à demeurer sur place pendant la sècheresse.

Distribution : Comme leur nom l'indique bien, ces Tadornes sont endémiques de l'Australie. Leur aire de distribution s'étend dans le sud-est et le sud-ouest du continent, ainsi qu'en Tasmanie et en Nouvelle-Zélande.

Comportements : Les tadornes d'Australie se nourrissent à terre en broutant les parties enherbées situées souvent à quelque distance de l'eau. Ils prospectent également dans les mares et les étendues d'eau en nageant, en barbotant et en enfouissant leur tête sous la surface. Ces canards ont une activité diurne qui est divisée en 30% de recherche de nourriture et 33% de repos. Le barbotage ne représente que 5% de l'activité Tadorne d'Australie de recherche de nourriture.
Les Tadornes d'Australie sont des oiseaux sociables : ils vivent en couples et en groupes familiaux, formant de grands rassemblements après la reproduction ou quand il effectuent leur mue. Ce sont des oiseaux très craintifs : s'ils sont dérangés au gagnage, la troupe se précipite alors vers des eaux plus calmes.

Vol : Quand il est dans les airs, le tadorne d'Australie met en valeur les grandes taches blanches de ses rémiges et le miroir vert brillant de ses ailes. En groupes, ils forment une longue ligne rectiligne ou un V très classique.

Nidification : La saison de nidification commence à la mi-juin ou au début du mois de juillet, le dépôt des œufs peut se poursuivre jusqu'à la fin du mois de septembre. Dans le sud-est de l'Australie, les dates sont légèrement différentes et la période de reproduction s'étale alors de juin à décembre.
Les tadornes d'Australie nichent en couples isolés. Le nid est garni simplement avec du duvet, il est placé dans un trou d'arbre, une cavité de falaise ou sur le sol. Le couple l'utilise pendant plusieurs années Tadorne d'Australie consécutives, il y dépose 8 à 10 œufs qui varient du blanc-crème au chamois-crème. chaque œuf pèse environ 88 grammes et mesure approximativement 70 mm sur 50. La femelle couve seule pendant 30 à 33 jours. Pendant ce temps là, le mâle monte une garde vigilante. A leur naissance, les poussins ont un duvet blanc sur la capuchon, l'arrière du cou et certaines parties du dos sont noirs. Les poussins sont totalement emplumés entre 50 et 70 jours, ils restent au sein du groupe familial jusqu'à ce qu'ils forment des crèches post-reproductives.
Les tadornes d'Australie atteignent la maturité sexuelle à l'âge de 2 ou 3 ans. Sur l'île Rottnest, un couple réussit à élever 5 ou 6 poussins par année.

Régime : Les tadornes d'Australie se nourrissent principalement d'une combinaison de plantes végétales, de joncs et de petits invertébrés. La partie végétarienne du menu est composée de feuilles, de graines d'herbes, de roseaux et d'algues alors que la partie animale contient surtout des invertébrés aquatiques tels que des insectes et des mollusques. Ces oiseaux apprécient également les crustacés et les petits poissons.

Protection / Menaces : D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cet oiseau n'est pas globalement menacé. Le tadorne d'Australie n'est pas un gibier très apprécié, mais il peut tout de même être chassé car il est considéré comme un danger pour les récoltes de céréales. Il est en expansion en Australie et ses effectifs étaient estimés à un million d'individus dans les années 80 et 90.

Sources :

 

Autres liens :
D'après Buffon : LE TADORNE.
Iucn
Birdlife
Avibase
Hbw Alive


Fiche créée le 16/02/2015 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 22/06/2015 05:29:31 - © 1996-2015 Oiseaux.net

Le guide Ornitho : Le guide le plus complet des oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient : 900 espèces

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie

Tadorne d'Australie