Tamatia à collier

Bucco capensis - Collared Puffbird

Tamatia à collier
Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Bucco

  • Espèce
    :

    capensis

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 46 à 62 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les parties supérieures sont roux foncé. La zone qui va du capuchon jusqu'au manteau, les couvertures alaires et les tertiaires sont finement barrées. Le croupion affiche une teinte rousse plus pâle avec des barres noires moins nombreuses. Un collier noir complet recouvre le haut du manteau et la poitrine, il est surmonté au niveau de la nuque et des côtés du cou par un étroit collier chamois. Les primaires, les couvertures primaires et les secondaires sont brun sombre, les dernières nommées ayant des liserés roussâtres. La queue est assez courte, légèrement échelonnée et terminée en carré. Elle est châtain-orange avec une étroite bande noire.
Le menton et la gorge varient du blanc au chamois clair. La région qui va du bas de la poitrine jusqu'au centre du ventre et aux couvertures sous-caudales, est plus chamoisée, se fondant dans la couleur orange-fauve du bas des flancs. Le bec varie de l'orange au noir sur la mandibule supérieure. Il est entièrement orange sur la mandibule inférieure. Les iris sont blanchâtres, orange ou vermillon. La peau nue qui entoure l'œil est jaune-orange. Les pattes sont vert pâle, orange ou brunes. Les griffes sont entièrement pâles. Les immatures ressemblent fortement aux adultes mais le bec et la tête présentent une couleur plus claire.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Collared Puffbird,
  • Buco Musiú,
  • Rapazinho-de-colar,
  • Halsband-Faulvogel,
  • örvös bukkó,
  • Gekraagde Baardkoekoek,
  • Piumino dal collare,
  • Halsbandströgfågel,
  • Rusthodedovenfugl,
  • lenivka obojková,
  • lenivka hnědohřbetá,
  • Halsbåndsdovenfugl,
  • ruskopäälaiskuri,
  • barbacoll de collar,
  • drzym obrożny,
  • Ошейниковая пуховка,
  • アカガオオオガシラ,
  • 领蓬头鴷,
  • 領噴鴷,

Voix chant et cris

Le chant, délivré uniquement à quelques reprises à l'aube ou aux premières lueurs du jour, est une série de 5 ou 6 phrases composées de sifflements vifs et rythmés "cua-will, cua-will". A bien des égards, il ressemble à celui des engoulevents de la famille des caprimulgidés. On peut aussi entendre des "kur' r'r'r'r'r'" ou des "qu'a'a'a'a'al" qui servent de réponses dans la conversation courante. Les "cua-will" sont extrêmement discrets, si bien que les oiseaux sont assez difficiles à repérer par la voix.

Habitat

Habituellement, les tamatias à collier fréquentent les sous-bois, l'étage moyen et jusqu'à la sub-canopée des forêts humides qui ne sont jamais envahies par les crues saisonnières. Cependant, on les trouve aussi dans les forêts sèches de collines, dans les massifs de bambous qui bordent les rivières. Sur le cours inférieur de l'Amazone, il arrive qu'ils occupent les zones boisées qui subissent des inondations. Il est possible que ces oiseaux soient restreints aux zones de végétation les plus denses. Les tamatias à collier sont considérés comme des oiseaux de plaine mais dans certains endroits, ils peuvent grimper jusqu'à 1 700 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Comme la plupart des autres membres du genre Bucco, cette espèce est assez stoïque et donc difficile à localiser. Quand on a la chance de l'apercevoir, elle est souvent perchée à l'étage moyen sur une branche où elle adopte une posture très rigide et où elle reste immobile pendant de longs instants. Après de longs moments d'inactivité, elle surgit brusquement du feuillage pour effectuer une expédition afin de capturer une proie.
Parfois, pendant de brefs moments, le tamatia à collier recherche la compagnie d'autres espèces au sein de bandes mixtes. Il est alors plus dynamique et plus actif, volant sur de courtes distances et changeant fréquemment de perchoir. En de rares occasions, cet oiseau déroge à toute règle de prudence et se laisse alors approcher à très faible distance sans prendre la fuite.
Le tamatia à collier est très territorial mais sa zone de prédominance est généralement de très petite taille. Les couples restent fidèles à leurs lieux de vie pendant de longue années.

Alimentation mode et régime

Les tamatias à collier se nourrissent de lézards, de serpents et de grenouilles qu'ils trouvent sur le plancher des forêts ou dans les feuillages. Ils consomment également des coléoptères, des orthoptères, des cigales et d'autres gros insectes. Ces oiseaux chassent à l'affût à partir de perchoirs ombragés. En certaines occasions, ils fréquentent les rassemblements plurispécifiques. Plus rarement, ils suivent les essaims de fourmis légionnaires.

Reproduction nidification

Au Venezuela, la saison de nidification a lieu en mai. Au Guyana, la femelle dépose sa ponte en septembre. Cet oiseau est cavernicole, il creuse son nid dans une termitière arboricole. On ne possède aucun renseignement sur la taille de la ponte, la durée d'incubation et celle du séjour des jeunes au nid.

Distribution

Les tamatias à collier sont originaires du continent sud-américain. Leur aire de distribution suit plus ou moins le cours de l'Amazone, de l'est de l'Équateur et du sud-est de la Colombie jusqu'à l'embouchure du grand fleuve en passant par le sud du Venezuela, les Guyanes et le nord du Brésil jusqu'à Belem. Au sud, des populations isolées vivent dans le nord-est du Pérou et au nord du Mato Grosso. Malgré la grande superficie de son territoire, l'espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, l'aire de distribution mesure plus de 5 millions de kilomètres carrés. La population globale n'est pas quantifiée mais elle semble en déclin. D'après le même site, cette espèce perd environ 12% de son habitat toutes les 3 générations, ce qui entraîne une perte de ses effectifs de plus de 20% tous les 10 ans. Malgré ces projections assez alarmantes, Birdlife et le Handbook continue à classer cette espèce comme de préoccupation mineure ou comme non menacée globalement. Les tamatias à collier sont peu courants sur l'ensemble de leur aire. Il n'y a que le long de la rivière Urucu au Brésil qu'il sont considérés comme très répandus.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tamatia à collierFiche créée le 10/02/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net