Tamatia striolé

Nystalus striolatus - Eastern Striolated Puffbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Nystalus

  • Espèce
    :

    striolatus

Descripteur

Pelzeln, 1856

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 47 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les lores sont recouverts d'une tache blanche. Le menton et le haut de la gorge sont également blancs. Les côtés de la tête et le sourcil chamois sont finement striés de noir. Le capuchon brun sombre est fortement barré de roux mais il devient noirâtre quand on s'approche de la nuque. Il y a un large collier chamois sur l'arrière du cou. Le haut du manteau affiche une couleur noirâtre, le reste des parties supérieures est brun avec des taches chamois roux se transformant en barres dans la région du croupion. La queue est étroite, légèrement échelonnée et d'une longueur moyenne. Elle a une teinte brun-noir avec des fines barres rousses.
La gorge est ocre avec des discrètes stries noirâtres. La poitrine et les flancs sont légèrement plus pâles et plus abondamment rayés. Le bas des parties inférieures est plus blanc et quasiment sans marques. Les couvertures sous-caudales sont chamoisées.
Le bec est vert-olive mais la pointe et la mandibule inférieure sont variablement brunes Les iris sont ocre clair. Les pattes sont brunes, les pieds vert sale. Les jeunes et les immatures ne sont pas décrits.
La race torridus est plus grande, plus terne, avec des stries plus visibles sur le dessous. Le bec est plus imposant.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Nystalus striolatus striolatus (c Amazonian Brazil)
  • Nystalus striolatus torridus (Pará. nc Brazil.)

Noms étrangers

  • Eastern Striolated Puffbird,
  • Buco Estriado,
  • Rapazhino-estriado,
  • Strichelfaulvogel,
  • Gestreepte Baardkoekoek,
  • Piumino striolato,
  • Strimmig trögfågel,
  • Stripedovenfugl,
  • lenivka pásikavá,
  • lenivka čárkovaná,
  • Stribet Dovenfugl,
  • viirulaiskuri,
  • barbacoll estriat oriental,
  • drzym białogardły,
  • Полосатая нисталус,
  • タテフオオガシラ,
  • 条纹蓬头鴷,
  • 條紋噴鴷,

Voix chant et cris

Le chant, émis généralement en duo ou en groupe, est une série de sifflements lents et tranquilles. Il y a souvent une pause entre la première partie montante et la seconde partie descendante de la phrase. Le tout a une tonalité triste ou lugubre et peut être retranscrit de la façon suivante : "whi-whi-whee! whi'wooooo" ou bien alors "whip-whi-wheeu wheeeeeeuu" avec une cadence très caractéristique.

Habitat

Les tamatias striolés fréquentent la canopée, la sous-canopée et les lisières des forêts humides tropicales de plaine. On les trouve également dans les zones boisées qui ne sont jamais envahies par les crues saisonnières des rivières, dans les forêts marécageuses qui sont situées à basse altitude, les forêts de transition, les zones ouvertes ainsi que les parcelles en cours de régénération. Ces oiseaux vivent généralement près de l'eau ou à proximité des clairières. En Equateur, dans la cordilière de Curucù, ils ne dédaignent pas les forêts de colline jusqu'à 1 700 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les tamatias striolés sont habituellement solitaires mais on les trouve parfois brièvement au sein de bandes mixtes en association avec d'autres espèces qui vivent dans la canopée. Ces oiseaux se perchent souvent dans un endroit favorable près d'un lieu de passage des insectes. Ils y restent immobiles pendant de longs moments et le chant est alors la seule façon de repérer leur présence. Ces oiseaux sont réputés sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les tamatias striolés sont sans doute insectivores mais aucune information n'est disponible sur la composition de leur menu. Ces oiseaux chassent à l'affût dans la canopée ou parfois à l'étage moyen des arbres.

Reproduction nidification

La saison de nidification a lieu en septembre au Pérou. Le nid est une cavité souterraine dans laquelle la femelle dépose généralement 4 œufs. La durée d'incubation, le séjour des jeunes au nid et le soin parental ne sont pas connus.

Distribution

Les tamatias striolés vivent en Amérique du Sud. Leur aire de distribution est séparée en 2 zones très distinctes l'une de l'autre. Du coup, on reconnaît officiellement 2 sous-espèces : N. s. striolatus, la race nominale, (Haute Amazonie dans l'est de l'Equateur, l'est du Pérou, l'ouest et le centre du Brésil ainsi que le nord de la Bolivie) - N. s. torridus (nord-centre du Brésil, près de l'embouchure de l'Amazone, dans l'est de l'état du Parà).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est rare ou localement commune en Equateur, bien qu'elle puisse y être sous-estimée. Elle est plutôt courante au Pérou et au Brésil mais très clairsemée en Bolivie. D'après Birdlife, l'aire de distribution est supérieure à 2 millions de kilomètres et les effectifs sont en déclin. Malgré cela, le tamatia striolé est classé comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tamatia strioléFiche créée le 30/01/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net