Timalie précieuse

Dasycrotapha speciosa - Flame-templed Babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Zostéropidés

  • Genre
    :

    Dasycrotapha

  • Espèce
    :

    speciosa

Descripteur

Tweeddale, 1878

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Ce remarquable petit passereau présente un plumage vert grisâtre et des motifs complexes jaunes, orange, noirs et blancs sur la tête. Chez le mâle adulte, les lores recouverts de vibrisses et le front sont jaunes, le centre du capuchon est noir. Des touffes de plumes jaune brillant forment un sourcil épais au-dessus de l'œil. L'arrière du capuchon est jaune-olive pâle. Le demi-collier noir qui orne l'arrière du cou rejoint le noir des couvertures auriculaires, ces dernières étant décorées de longues stries horizontales blanches. Les joues et le centre de la sous-moustache sont noirs. Le jaune qui est entre les mandibules se poursuit jusqu'au menton. Les parties supérieures gris-olive sont tapissées de longues stries blanchâtres, le croupion est vert-olive, le dessus des ailes et les rectrices affichent du brun-olive avec des bordures jaunes.
La zone qui va du menton à la poitrine est jaune éclatant avec de grosses taches noires et se fond progressivement dans le jaune-olive des flancs, du ventre et de la zone anale.
Les iris sont brun-rouge avec un anneau orbital jaune. Certains individus ont une peau nue gris-bleu pâle en arrière de l'œil. Le bec est orange clair, les pattes sont olive. Les 2 sexes sont identiques. Les juvéniles ne sont guère différents des adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Flame-templed Babbler,
  • Timalí frentigualdo,
  • Goldstirn-Buschtimalie,
  • Geelkapboomtimalia,
  • Garrulo guanceflammee,
  • Praktbusktimalia,
  • Ilddusktimal,
  • kujutan žltočelý,
  • timálie zlatočelá,
  • Pragtkrattimaile,
  • tulikulmatimali,
  • timalí de front groc,
  • cierniofilipinek złotoczelny,
  • Золотолобый стахирис,
  • キミミモリチメドリ,
  • 鬓鬆穗鹛,
  • 紅鬢穗鶥,

Voix chant et cris

Le chant, plaisant est musical, est composé de 7 à 10 notes rapidement articulées, commençant doucement mais prenant progressivement du volume : "iwit-iwi'wi-wiyi-wee-weeu" ou "i-wi-ti-chi-wi-ii-wii-u". Il dure 2 à 3 secondes et il est répété après une pause de 6 à 10 secondes. Le début est assez aigu, la suite est plus harmonieuse, un peu comme le chant du leiothrix à joues d'argent (Mesia argentauris). Les cris de contact sont des "yir", "ju", "chu" et des "ju-jrrr" simples et doux.

Habitat

Les timalies précieuses fréquentent le plancher fourni et les sous-bois épais des forêts primaires. On les trouve aussi dans les parcelles secondaires, y compris celles qui ont subi d'importantes dégradations. On peut parfois les observer à la lisière des zones boisées, à des altitudes qui varient de 75 à 1 180 mètres. Leurs exigences en matière d'habitat ne sont pas bien connues, même si on estime généralement qu'ils sont des oiseaux spécialisés dans les bordures des forêts. Toutefois, dans des zones dégradées en cours de régénération, ils sont absents de certains espaces qui pourraient leur convenir.

Comportement traits de caractère

Les timalies précieuses recherchent leur nourriture de façon lente et méthodique, inspectant les touffes de feuilles. Elles se déplacent également très rapidement à terre ou à travers le sous-bois. Ces oiseaux vivent en solitaire ou en petits groupes au sein desquels ils s'associent souvent avec d'autres espèces comme les rhidipures, les couturières (Orthotomus) et les pouillots (Phylloscopus).
Les timalies précieuses sont des oiseaux sédentaires.

Alimentationmode et régime

Les timalies précieuses se nourrissent d'insectes, y compris ceux qui ont une grande taille. Elles cherchent leur nourriture dans la végétation proche du sol, dans les sous-bois formés de buissons et à l'étage moyen des arbres jusqu'à dix mètres au-dessus du sol. Il arrive qu'elles prospectent également dans les vrilles épaisses de plantes grimpantes, dans les fougères et dans les plus grands arbres.

Reproduction nidification

A Négros, la saison de nidifiction est très allongée : les oiseaux sont en condition de se reproduire aux mois de février, avril, mai, août et décembre. Ces oiseaux manifestent leur territorialité à la fin du mois de mars et au début du mois d'avril. Les juvéniles et les adultes ont des coussins servant à la couvaison au mois d'août. Il n'y a pas d'informations supplémentaires : la taille de la ponte, la durée de l'incubation, la longueur du séjour des jeunes au nid et le soin parental ne sont pas connus pour l'instant.

Distribution

Les timalies précieuses sont endémiques des Philippines. On les trouve plus particulièrement dans les îles de Panay et de Négros, dans le centre-ouest de l'archipel. Il ya des différences assez marquées dans les caractères des oiseaux des 2 îles. Etonnament, ces distinctions n'ont pas abouti à la reconnaissance de 2 sous-espèces. Pour l'instant, les timalies précieuses continuent à être traitées comme une espèce monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, les timalies précieuses sont des oiseaux en danger (EN). Elles ont une aire de distribution très restreinte et on ne les trouve exclusivement qu'à Panay et à Négros, et encore uniquement dans 5 localités dans la première île et dans 18 dans la seconde. Autrefois, elle était considérée comme assez commune et répandue mais elle est maintenant en forte régression à cause de la déforestation qui est très nette sur Négros. Sur Panay, elle est devenue rare et éparse bien que la majorité de l'habitat de cette île soit convenable. Dans une zone montagneuse de Négros, des travaux de recensement on permis de déterminer une densité approximative de 22 oiseaux par hectare mais les espaces de forêt sont très limités. La destruction des zones boisées se poursuit à un tel rythme que des risques de disparition ont été exprimés dès la fin des années 90.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Timalie précieuseFiche créée le 01/12/2013 par
publiée le - modifiée le 2014-01-24 12:44:03 © 1996-2019 Oiseaux.net