Tinamou brun

Crypturellus obsoletus - Brown Tinamou

Systématique
  • Ordre
    :

    Tinamiformes

  • Famille
    :

    Tinamidés

  • Genre
    :

    Crypturellus

  • Espèce
    :

    obsoletus

Descripteur

Temminck, 1815

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 358 à 548 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les tinamous bruns ont un capuchon noirâtre. Les joues et la gorge sont habituellement grises ou ardoisées. Les parties supérieures sont en principe recouvertes de légères vermiculures comme chez l'ensemble des membres de la famille.
Le dessous est plus clair avec de nets croissants sombres sur les flancs et sur la zone anale.
La femelle diffère de son partenaire par sa teinte plus roussâtre et par son ventre plus pâle. Les juvéniles ressemblent aux adultes mais ils ont de très petites taches noires et chamois sur le dos et plus particulièrement sur les ailes. Leurs parties inférieures sont abondamment barrées de noir.
Les différentes races se distinguent grâce à leur coloration, l'apport plus ou moins important de vermiculures sur le dos et par la différence de taille. La race traylori a un dessus uniformément noirâtre, ce qui implique parfois son classement comme espèce à part entière. La race griseiventris est unique par le fait qu'elle affiche des parties inférieures chamois grisâtre clair

Indications subspécifiques 9 Sous-espèces

  • Crypturellus obsoletus cerviniventris (n Venezuela)
  • Crypturellus obsoletus knoxi (nw Venezuela)
  • Crypturellus obsoletus castaneus (e Colombia to n Peru)
  • Crypturellus obsoletus ochraceiventris (c Peru)
  • Crypturellus obsoletus traylori (se Peru)
  • Crypturellus obsoletus punensis (se Peru, n Bolivia)
  • Crypturellus obsoletus griseiventris (nc Brazil)
  • Crypturellus obsoletus hypochraceus (sw Brazil)
  • Crypturellus obsoletus obsoletus (s Brazil, Paraguay, ne Argentina)

Noms étrangers

  • Brown Tinamou,
  • Tinamú Café,
  • Inhambuguaçu,
  • Kastanientinamu,
  • Bruine Tinamoe,
  • Tinamo bruno,
  • Brun tinamo,
  • Bruntinamu,
  • tinama gaštanová,
  • tinama hnědá,
  • Brun Tinamu,
  • ruskotinami,
  • tinamú bru,
  • kusacz kasztanowaty,
  • Каштановый криптуреллус,
  • チャイロシギダチョウ,
  • 褐穴(共鸟),
  • 褐穴(共鳥),

Voix chant et cris

Le chant des tinamous bruns est composé de sifflements aigus et puissants mais sa structure exacte et son timbre varient parfois considérablement en fonction des régions et selon les espèces.

Habitat

Dans l'est de leur aire de distribution, les tinamous bruns fréquentent principalement les forêts tropicales. A l'ouest, on les trouve plutôt dans les forêts subtropicales de nuage entre 1 300 et 2 200 mètres d'altitude. Cependant, dans le sud-est du Pérou et en Bolivie, ils peuvent grimper jusqu'à 2 900 mètres.
La plupart du temps, les tinamous bruns fréquentent les lisières des zones boisées, les clairières et les parcelles en cours de régénération. Ils apprécient beaucoup les taillis composés d'aulnes.

Comportement traits de caractère

Les tinamous bruns sont des oiseaux discrets et timides qui ont un mode de vie presque exclusivement terrestre. Marchant sur le plancher des forêts sombres, ils sont extrêmement difficiles à observer.
On les trouve généralement en solitaire ou en couple pendant et en dehors de la saison de nidification. Ces oiseaux sont présumés sédentaires, ce qui n'exclue pas de courts déplacements à la lisières des forêts ou en bordure des sentiers forestiers.
Certains mâles qui couvent sont incroyablement tolérants du danger, ils peuvent se laisser approcher presque jusqu'à se laisser toucher. Lorsqu'un oiseau effrayé est obligé de quitter le nid et d'abandonner l'incubation, soit il s'envole au loin, soit il tente une parade de distraction en mimant un oiseau blessé pour détourner le prédateur de la nichée. Cependant, ce subterfuge échoue parfois car le tinamou s'avère souvent moins convaincant que de multiples oiseaux qui pratique cette stratégie.

Alimentation mode et régime

On connaît vraiment peu de choses sur ce secteur de son activité. On sait simplement que cet oiseau dont la morphologie rappelle beaucoup celle des gallinacés se nourrit principalement de graines (lauracées, euphorbiacées, rutacées).
Son menu comprend également des insectes comme les fourmis dont il suit les colonnes. Il retourne la litière pour capturer les invertébrés qui se cachent sous les feuilles.

Reproduction nidification

Les tinamous bruns se reproduisent de septembre à novembre dans le sud-est du Brésil, en octobre dans le sud-est du Pérou. Le nid est généralement placé à terre, à la base d'un arbre. La ponte comprend 4 ou 5 œufs, de couleur rosâtre foncé, rouge écarlate ou chocolat, selon la sous-espèce. L'incubation dure environ 19 jours. Les poussins ont un duvet fauve avec un capuchon foncé. On n'en sait pas plus.

Distribution

Les tinamous bruns (Crypturellus obsoletus), comme la totalité de leurs congénères, sont originaires de l'Amérique du Sud. Leur aire de distribution, très morcelée, s'étend du nord du Venezuela jusqu'à pratiquement l'embouchure du Rio de la Plata, en Argentine. Neuf sous-espèces sont officiellement reconnues, de l'ouest à l'est : C. o. castaneus (centre-est de la Colombie jusqu'à l'est de l'Equateur et le nord du Pérou) - C. o. ochaceiventris (centre du Pérou) - C. o. traylori (sud-est du Pérou) - C. o. punensis (sud-est du Pérou, nord de la Bolivie) - C. o. cerviniventris (nord du Venezuela) - C. o. knoxi (nord-ouest du Venezuela) - C. o. griseiventris (nord-centre du Brésil) - C. o. hypochracea (sud-ouest du Brésil) - C. o. obsoletus (sud-est du Brésil, est du Paraguay et nord-est de l'Argentine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après del Hoyo, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est très commune dans les plaines et les régions basses mais sa répartition est plus clairsemée dans les forêts de montagne.
Au Brésil, les tinamous bruns sont en constante augmentation, sans doute à cause du déclin sensible des tinamous solitaires dont ils prennent la place. Par contre en Colombie, la race castaneus est peut-être éteinte.
Birdlife estime que la superficie de son aire est légèrement supérieure à 1 700 000 kilomètres carrés. Par contre, cette organisation ne fournit pas de chiffres en ce qui concerne les effectifs globaux de cette espèce. Cette dernière est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/11/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net