Tinamou élégant

Eudromia elegans - Elegant Crested Tinamou

Systématique
  • Ordre
    :

    Tinamiformes

  • Famille
    :

    Tinamidés

  • Genre
    :

    Eudromia

  • Espèce
    :

    elegans

Descripteur

Geoffroy Saint-Hilaire, I, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 402 à 800 g
Distribution

Distribution

Description identification

En raison de ses ailes courtes, sa queue brève et ses pattes puissantes de coureur, le tinamou élégant ressemble un peu à une perdrix. Il est cependant plus grand et plus svelte. Il présente également des caractères originaux, notamment une longue crête noirâtre légèrement recourbée qui est située à l'arrière de la calotte. La face est parcourue par 2 lignes blanchâtres : la première située au-dessus de l'œil se poursuit jusqu'à la moitié du cou, la seconde placée en dessous de l'orbite part de la base du bec, traverse les joues et ne s'arrête qu'à la gorge. Les parties supérieures paraissent particulièrement bigarrées avec leurs stries et leurs fines vermiculures sombres sur fond blanc. Par rapport au dessus, les parties inférieures paraissent globalement plus claires : le menton et la gorge sont blancs, le devant du cou et le haut de la poitrine sont striés. Le bas de la poitrine, le haut de l'abdomen, les flancs et les sous-caudales sont finement barrés. L'abdomen, la zone anale et les cuisses varient de l'ocre au blanc chamoisé.
Le bec est noir, les iris bruns. Les pattes qui, contrairement aux phasianidés, ne possèdent que 3 doigts varient du bleu pâle au brun grisâtre. Le mâle et la femelle sont identiques. Les juvéniles ont une huppe brune moins développée. Le plumage est gris terne avec des stries noires. Les races sont réparties en trois larges groupes de couleur : les populations en phase claire sont situées au nord, celles en phase intermédiaires et en phase sombre résident plus au sud. La race albida est la plus pâle, la race multiguttata la plus sombre.

Indications subspécifiques 10 Sous-espèces

  • Eudromia elegans intermedia (nw Argentina)
  • Eudromia elegans magnistriata (nc Argentina)
  • Eudromia elegans riojana (wc Argentina)
  • Eudromia elegans albida (wc Argentina)
  • Eudromia elegans wetmorei (w Argentina)
  • Eudromia elegans numida (c Argentina)
  • Eudromia elegans elegans (sc Argentina)
  • Eudromia elegans multiguttata (ec Argentina)
  • Eudromia elegans devia (sw Argentina)
  • Eudromia elegans patagonica (s Chile, s Argentina)

Noms étrangers

  • Elegant Crested Tinamou,
  • Martineta Común,
  • Martineta,
  • Perlsteißhuhn,
  • gyöngyös tinamu,
  • Kuiftinamoe,
  • Martinetta dal ciuffo,
  • Prakttinamo,
  • Sørtopptinamu,
  • inambu chochlatý,
  • tinama argentinská,
  • Toptinamu,
  • töyhtötinami,
  • tinamú crestat elegant,
  • kusacz pampasowy,
  • Хохлатый тинаму,
  • カンムリシギダチョウ,
  • 凤头(共鸟),
  • 鳳頭(共鳥),

Voix chant et cris

La voix du tinamou élégant est une sorte de sifflement flûté, puissant, mais triste et répétitif. D'après Collins Birds, c'est un cri de 3 notes "we we do", descendant d'un ton sur la trosième note. Toujours selon le même source, dans des circonstances qui ne sont pas précisées, on peut aussi entendre un "aï" agresssif et montant.

Habitat

Les tinamous élégants féquentent les prairies arides ou semi-arides, les savanes sèches, les zones boisées ouvertes et les steppes andines recevant une faible quantité de précipitations. On les trouve également dans les collines dénudées, dans les petits lopins de buissons et de créosotiers ainsi que dans les terres cultivées. Ces oiseaux vivent du niveau de la mer jusqu'à des altitudes de 2 500 mètres. En Patagonie, ils préfèrent les vallées abritées. Dans la zone tempérée, ils vivent habituellement dans les habitats sableux pourvus d'épineux ou de petits buissons à feuilles permanentes appelés vervéines.

Comportement traits de caractère

Contrairement aux autres membres de la famille, les tinamous élégants ont tendance à être grégaires en hiver. En effet, pendant la période hivernale, lorsque les ressources sont rares, ils se déplacent en groupes sur une très vaste étendue. En Patagonie, des rassemblements de 10 à 20 oiseaux et parfois même jusquà 50 à 100 individus envahissent les cultures irriguées et plus particulièrement celles de luzerne. Au printemps et en été, lorsque les denrées redeviennent abondantes, ces oiseaux s'établissent dans des aires aux surfaces plus réduites. Aux autres moments de l'année, cette espèce est sédentaire.
Dans la classification de Linné qui est la plus ancienne, les tinamous étaient classés dans la catégorie des gallinacés. Il faut dire que leur aspect général rappelle beaucoup les perdrix. Dans leur attitude, ils rappellent aussi parfois ces oiseaux. Comme les poules, les tinamous élégants creusent des trous et prennent des bains de poussière pour se débarasser de leurs parasites. Même quand ils sont en danger, ils ne décollent qu'avec répugnance, atterrissant généralement après un vol de courte distance.

Alimentation mode et régime

Les tinamous élégants sont des oiseaux omnivores : ils consomment des matières végétales comme les épis ou les graines des plantes herbacées de la famille des poacées (orge et avoine sauvage). Ils ingurgitent aussi des fruits des becs-de-grue (erodium circutarium), des lyciets, des rhamnacées (condalia microhylla) ainsi que des feuilles et des bourgeons. Dans la catégorie des insectes, on trouve des sauterelles du genre Trimerotropis ou du genre Dichroplus ainsi que des orthoptères du genre Scyllina. Les tinamous élégants ont un menu variable, étant plus insectivores en été lorsque les proies sont abondantes et étant plus herbivores pendant la saison hivernale. Ils ingèrent égalment des petits cailloux pour faciliter le transit intestinal.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule de juin-août à novembre, cependant la majorité des nids sont trouvés en octobre. Le nid est une construction rudimentaire, construite avec des matières végétales, il est placé à terre, souvent à l'abri d'une épaisse touffe d'herbes. Chez les tinamous élégants, comme chez de nombreuses espèces de la famille, la polyandrie et la polygamie sont des caractères tout ce qu'il y a de plus "normaux" de la reproduction : une fois qu'elle a déposé ses œufs la femelle abandonne la couvée et cherche un nouveau partenaire. De son côté, une fois qu'il a rempli ses obligations parentales et que les petits sont autonomes, le mâle se remet à chanter pour trouver une nouvelle compagne.
Chaque ponte comprend de 6 à 9 œufs, de couleur verte ou vert jaunâtre avec une coquille brillante comme de la porcelaine. Le mâle couve seul pendant 20 ou 21 jours et remplit toutes les tâches parentales comme le ravitaillement des jeunes et leur protection contre les prédateurs. Lorqu'ils naissent, les petits sont recouverts de duvet et presque immédiatement, ils sont capables de courir. Peu de temps, après l'éclosion, ils quittent l'emplacement du nid.

Distribution

Les tinamous sont originaires du sud du continent sudaméricain, c'est à dire de l'Argentine et du sud du Chili. Sur la totalité de leur aire de distribution dont la superficie est à peine inférieure à 1 500 000 kilmètres carrés, on compte officiellement 10 sous-espèces : E. e. elegans, la race nominale (centre de l'Argentine, dans les province de Neuquen et du Rio Negro) - E. e. intermedia (Andes du nord-ouest de l'Argentine, provinces de Salta et de Catamarca) - E. e. magnistriata (Andes du nord-ouest de l'Argentine, provinces de Tucumàn et de Cordoba) - E. e. riojana (Andes du nord-ouest de l'Argentine, provinces de la Rioja et de San Juan) - E. e. albida (savanes de l'ouest de l'Argentine, dans la province de San Juan) - E. e. multiguttata (prairies sèches du centre-est de l'Argentine) - E. e. devia (pied des Andes, dans la province de Neuquen) - E. e. patagonica (sud de l'Argentine, provinces de Neuquen,Rio Negro, Chubut, Santa Cruz ainsi que sud du Chili voisin, dans les provinces de Biobio et Magallanes) - E. e. numida (prairies sèches du centre de l'Argentine) - E. e. wetmorei (collines au pied des Andes dans la province de Mendoza, en Argentine Occidentale).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même considérée comme assez répandue. Toutefois, les effectifs semblent en déclin principalement à cause de la chasse et son aire de distribution s'est considérablement réduite depuis le début du 20ème siècle. Bien que certaines races aient sévèrement décliné dans l'ouest de l'Argentine à cause de la pratique intense de la chasse, le tinamou élégant est encore assez abondant dans les zones éloignées des habitations. Les mammifères prédateurs (squonces, renards et chats sauvages) sont relativement nombreux. La Buse tricolore (Buteo polyosoma) constitue également un danger récurrent. En dépit de tout cela, l'espèce est classée comme de préoccupation moindre.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 08/05/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net