Toucanet de Wagler

Aulacorhynchus wagleri - Wagler's Toucanet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Ramphastidés

  • Genre
    :

    Aulacorhynchus

  • Espèce
    :

    wagleri

Descripteur

Sturm, JHCF Sturm, JW, 1841

Biométrie
  • Taille
    : 37 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 158 à 202 g
Distribution

Distribution

Description identification

Jusqu'à présent, le Toucanet de Wagler était une sous-espèce incluse dans le Toucanet émeraude. Mais il se distingue de toutes les nombreuses autres races par une bande rose-orange qui rejoint le blanc de la mâchoire. Ces oiseaux sont très majoritairement verts. Le blanc de la ligne frontale s'intègre dans le brun-vert du capuchon. La base de la mandibule inférieure est uniformément noire jusqu'à à la commissure du bec et se poursuit le long du bord tranchant. Les parties inférieures, légèrement plus pâles, sont nuancées de bleu. Tout un réseau de décorations faciales sont difficiles à décrire en raison de sa complexité.
Chez le Toucanet émeraude, ll n'y a pas de différences entre les sous-espèces et la race nominale.
Le bec est jaune et noir, la queue affiche des petites pointes châtain sur les extrémités de toutes les rectrices. Les couvertures sous-caudales et le dessous de la queue sont rouge-carmin.
On peut toutefois remarquer des caractères différents entre le Toucanet de Wagler et la race nominale du Toucanet émeraude, ce qui est surprenant car ce sont les 2 sous-espèces qui sont les plus proches géographiquement l'une de l'autre. Chez Wagler, on peut notamment apercevoir une tache dorée frontale très claire qui approche le blanc de l'arrière de l'œil. Il y a moins de jaune sur l'arrière de la gorge, les ailes et la queue sont moins teintées de bleu. La base du bec est plus gaufrée d'orange doré. La ligne qui longe le tomia rejoint la base au niveau des narines et du culmen.
Depuis son passage comme espèce à part entière en 2014, le Toucanet de Wagler est considéré comme monotypique.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Wagler's Toucanet,
  • Tucanete de wagler,
  • Wagler's Toucanet,
  • Waglerarassari,
  • Waglers Arassari,
  • Tucanetto di Wagler,
  • Waglertukanett,
  • Gulpannetukan,
  • tukaník Waglerov,
  • Mexicotukanet,
  • tucanet de Wagler,
  • pieprzojad białobrody,
  • Туканет Ваглера,
  • 韦氏绿巨嘴鸟,
  • 華格氏小鵎鵼,

Voix chant et cris

Le répertoire du Toucanet de Wagler n'est spécialement décrit, cependant il ressemble probablement à celui du Toucanet émeraude. C'est souvent une très longue série d'aboiements et de grognements qui ressemblent à des vocalisations de grenouilles. Les notes varient en intensité et en volume et elles peuvent porter à longue distance. On peut entendre des "ggrut" rudes et des "ek" plus doux qui vont à la cadence de 3 par seconde.

Habitat

Les Toucanets de Wagler fréquentent les zones montagneuses humides, les collines qui sont pourvues d'arbres à feuilles caduques. On peut également les apercevoir dans les forêts de nuage, à la lisière des zones boisées et dans les forêts secondaires dont les arbres sont parvenus à un bon stade de développement.
Leurs divers habitats sont répartis à des altitudes qui varient de 250 à 2 700 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Toucanets de Wagler sont vraisemblablement sédentaires. Les juvéniles descendent les versants des montagnes et fréquentent les vallées pendant la période post-reproductive.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire n'est pas décrit dans le détail. Néanmoins, il est probablement identique à celui du Toucanet émeraude (Aulavorhyncuc prasinus). On peut donc annoncer, sans risquer de se tromper, que cet oiseau est végétarien et principalement frugivore.

Reproduction nidification

En ce qui concerne toutes les anciennes sous-espèces du Toucanet émeraude, les renseignements ayant rapport à l'écologie reproductive sont très nombreux. Dans l'état du Oaxaca, les informations sont sensiblement les mêmes mais bien plus réduites pour le Toucanet de Wagler. Dans ce dernier état, les nids sont actifs au mois de juin. Les femelles ont les ovaires gonflés et sont en état de se reproduire aux mois de mai et juin.
Les Toucanets de Wagler n'ont pas forcement un bec adaptable à l'excavation de toutes les sortes de bois. Ils choisissent donc les bois tendres ou les cavités qui ont déjà été entamées par un procédé naturel ou non. Éventuellement, ils utilisent d'anciens nids de pic et ils y déposent leur ponte qui contient 2 à 4 œufs blanc brillant. Les excavations ne sont pas tapissées d'une garniture végétale et les oisillons portent alors des coussinets sur les épaules pour compenser la pénibilité du séjour au nid. Les 2 parents se chargent équitablement des tâches des périodes de couvaison qui sont brèves. Les œufs restent découverts pendant de longues périodes.
Les oisillons prennent leur envol et deviennent indépendants du point de vue alimentaire au bout de 6 semaines.

Distribution

Les Toucanets de Wagler sont endémiques des régions du sud du Mexique, plus particulièrement dans le massif de la Sierra Madre del Sur. Leur aire de répartition s'étend de la province du Guerrero jusqu'à celle du sud-ouest du Oaxaca. Géographiquement, elle est proche du Toucanet émeraude et il est même probable qu'il cohabite avec lui à la bordure de son aire.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien que leur aire de distribution soit assez réduite (moins de 50 000 kilomètres carrés), les Toucanets de Wagler sont communs dans le sud du Oaxaca et localement communs au Guerrero.
Les effectifs sont sans doute en déclin du fait du choix très sélectif de son habitat. Une étude récente signale que la forêt de nuage constitue désormais une zone de prédilection.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Toucanet de WaglerFiche créée le 08/01/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net