Tourterelle oreillarde

Zenaida auriculata - Eared Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Zenaida

  • Espèce
    :

    auriculata

Descripteur

Des Murs, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 22 à 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 95 à 125 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette tourterelle rappelle la tourterelle triste, commune en Amérique du Nord, mais elle est plus petite. La couleur est globalement gris-sable comme chez de nombreuses espèces de tourterelles et de colombes. Le haut de la tête présente une nuance bleutée, le cou, la poitrine et le dessous sont légèrement rosé, les ailes, le dos et la queue sont gris-brun, plus foncé que le reste du corps. Deux marques noires caractéristiques sont visibles sur la tête, une à l'arrière de l'œil et l'autre sur la joue (c'est ce qui lui a valu son nom de tourterelle oreillarde dans de nombreuses langues). Une tache métallique de couleur dorée orne les côtés du cou. Les ailes sont parsemées de taches sombres, les primaires et les rectrices externes sont gris foncé. L'extrémité de ces dernières est blanche (surtout visible en vol). L'œil est sombre, et entouré d'un liseré de peau nue bleu-gris pouvant tirer sur le vert ou le jaune chez certains individus. Le bec est gris foncé, les pattes sont roses.

Indications subspécifiques 11 Sous-espèces

  • Zenaida auriculata caucae (w Colombia)
  • Zenaida auriculata antioquiae (nc Colombia)
  • Zenaida auriculata pentheria (e Colombia, w Venezuela)
  • Zenaida auriculata vinaceorufa (Netherlands Antilles)
  • Zenaida auriculata stenura (Lesser Antilles, Trinidad, c Colombia to the Guianas and n Brazil)
  • Zenaida auriculata jessieae (lower Amazon. Brazil.)
  • Zenaida auriculata marajoensis (Amazon estuary. Brazil.)
  • Zenaida auriculata noronha (ne Brazil, Fernando de Noronha Is.. Brazil.)
  • Zenaida auriculata hypoleuca (w Ecuador and w Peru to nw Bolivia and n Chile)
  • Zenaida auriculata chrysauchenia (e Bolivia to c Brazil south to Tierra del Fuego)
  • Zenaida auriculata auriculata (c Chile, wc Argentina)

Noms étrangers

  • Eared Dove,
  • Zenaida Torcaza,
  • Pomba-de-bando,
  • Ohrflecktaube,
  • fülfoltos gerle,
  • Geoorde Treurduif,
  • Tortora orecchiuta,
  • Öronduva,
  • Øredue,
  • nachovka čiernosluchá,
  • hrdlička černouchá,
  • Ørepletdue,
  • täpläkorvakyyhky,
  • tórtora orelluda,
  • gołębiak plamouchy,
  • Ушастая горлица,
  • ミミグロバト,
  • 斑颊哀鸽,
  • 斑頰哀鴿,

Voix chant et cris

Tourterelle oreillarde
adulte

Le chant est un roucoulement profond et doux, dont les dernières syllabes sont presque inaudibles.

Habitat

On trouve la tourterelle oreillarde du niveau de la mer jusqu'à une altitude de plus de 4 000 m. Elle est par exemple commune sur l'île d'Amantani (lac Titicaca - Pérou) à 3 800 m d'altitude. Elle fréquente les milieux semi arides ouverts tels que les maquis, les champs cultivés, les jardins et les villes.

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau plutôt grégaire, qui dans certaines circonstances peut se déplacer en bande de plusieurs milliers d'individus. Ces vastes mouvements ne sont à priori pas des migrations saisonnières, mais plutôt des regroupements en vue de rechercher de la nourriture. Dans certaines régions (Argentine, province de Cordoba), cette tourterelle est considérée comme une véritable nuisance pour l'agriculture, et des concours de tir sont organisés pour tenter de réduire sa population. Ceci n'est pas sans rappeler les gigantesques rassemblements de la tourte voyageuse (ou pigeon migrateur) qui a disparu d'Amérique du Nord au début du 20ème siècle. La tourterelle oreillarde possède cependant un avantage sur le pigeon migrateur, car elle peut également vivre en petit groupe, et s'adapte à d'autres milieux que les grandes cultures : on la trouve par exemple dans les parcs et jardins des agglomérations.

Alimentation mode et régime

Cette tourterelle se nourrit essentiellement de graines ramassées au sol, en particulier dans les champs cultivés à la période des récoltes.

Reproduction nidification

La tourterelle oreillarde peut se reproduire pratiquement toute l'année si la nourriture est en quantité suffisante. Le nid est une coupe grossière faite de brindilles, il est construit soit dans un arbre soit au sol, suivant les milieux. On a même observé un nid dans un régime de banane. Les nids sont parfois regroupés en d'immenses colonies, mais on trouve aussi des nids isolés. La femelle pond généralement 2 œufs blancs (parfois 1 ou 3), l'incubation dure deux semaines. Les jeunes sont emplumés au bout d'une dizaine de jours.

Distribution

Son aire de distribution est très vaste et couvre toute l'Amérique du Sud à l'exception de la forêt Amazonienne. Au Brésil elle a conquis de nouveaux territoires depuis les années 1970, en particulier suite à la déforestation et à l'extension des villes qu'elle colonise volontiers.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est très commune voir surabondante par endroit, et son aire de répartition est très vaste. Elle n'est pas menacée, cependant la gestion de l'espèce par des concours de tir dans certaines régions agricoles incite à une certaine vigilance si on ne veut pas qu'elle subisse le sort de la tourte voyageuse.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 14/09/2015 par Régine Le Courtois Nivart © 1996-2017 Oiseaux.net