Traquet à poitrine rousse

Oenanthe bottae - Red-breasted Wheatear

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Oenanthe

  • Espèce
    :

    bottae

Descripteur

Bonaparte, 1854

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Le traquet à poitrine rousse ressemble au Traquet isabelle mais il a des pattes plus courtes. Le front et l'avant du capuchon sont fuligineux avec des taches brun grisâtre, se fondant dans le gris-brun plus clair du manteau et du dos. Les marques faciales sont assez originales : il a un long sourcil blanc qui se poursuit jusqu'au bec et un masque noir qui cerne la région oculaire. Les parties inférieures sont blanchâtres, avec une poitrine et des flancs nuancés de chamois-orange pâle. Contrairement au Traquet de Heuglin chez lequel la transition entre la gorge et la poitrine est presque inexistante, chez le traquet à poitrine rousse le contraste est très marqué entre la gorge blanche et le haut de la poitrine. Le blanc du croupion est nettement moins développé. La queue est maintenue dans une posture bien plus basse et est agitée de nombreux mouvements.
Le mâle et la femelle sont semblables. Les juvéniles sont plus pâles, avec des taches chamois sur le dessus et des écailles sombres sur le dessous.
La race frenata est plus sombre sur le dessus que la nominale. Le capuchon et le dos sont plus uniformément gris moyen. La gorge blanche contraste fortement avec le reste des parties inférieures rousses.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Oenanthe bottae bottae (sw Saudi Arabia and Yemen)
  • Oenanthe bottae frenata (Eritrea and Ethiopia)

Noms étrangers

  • Red-breasted Wheatear,
  • Collalba de Botta,
  • Braunbrust-Steinschmätzer,
  • barnamellű hantmadár,
  • Bruinborsttapuit,
  • Monachella pettorosso,
  • Svartpannad stenskvätta,
  • Rødbryststeinskvett,
  • skaliarik hrdzavoprsý,
  • bělořit rezavoprsý,
  • Rødbrystet Stenpikker,
  • nokiotsatasku,
  • còlit de pit rogenc,
  • białorzytka czarnoucha,
  • rudkrūšu čakstīte,
  • Рыжегрудая каменка,
  • チャムネサバクヒタキ,
  • 红胸(即鸟),
  • 紅胸鵖,

Voix chant et cris

Traquet à poitrine rousse
adulte

Les traquets chantent souvent quand ils volent à basse altitude. Leur chant consiste en un mélange de notes musicales et de rudes notes grinçantes. Le répertoire de cris est assez étendu. Parmi ceux-ci, on peut entendre un "tjeet" qui est sûrement le cri d'alarme.

Habitat

La race nominale, originaire de la péninsule arabique, vit sur les versants de collines ouvertes qui sont recouvertes de végétation éparse. On la trouve également sur les terrasses cultivées au-dessus de 1 600 mètres d'altitude. La race frenata qui séjourne dans l'est du continent africain occupe un habitat assez différent. Elle s'installe dans les prairies dont les herbes forment des touffes, les landes de bruyères géantes et les savanes herbeuses de montagne entre 1 800 et 4 100 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

On possède peu de renseignements sur les formes de groupements. Les traquets à poitrine rousse vivent probablement en solitaire et en couples pendant la nidification et en petits groupes pendant la saison hivernale, mais ceci demande confirmation.
Ces oiseaux sont majoritairement sédentaires mais il est probable qu'il y ait des mouvement altitudinaux en direction des vallées pendant la saison hivernale.

Alimentation mode et régime

On ne possède pas de renseignements précis sur son type d'alimentation. Toutefois, comme son proche cousin le Traquet de Heuglin, on suppose qu'il consomme presque exclusivement des insectes.

Reproduction nidification

En Ethiopie, la saison de nidification se déroule de février à juin. En Arabie Saoudite, les couples portent de la nourriture au nid entre les mois d'avril et juillet, ce qui tend à prouver qu'en Asie, la reproduction est un peu plus tardive.
Le nid est placé sous un bloc de pierre, à l'intérieur d'une berge de rivière, dans un mur de pierre ou dans un vieux terrier de rongeur. Le reste des mœurs reproductives (durée d'incubation, soin parental, autonomie des jeunes) n'est pas connu.

Distribution

Les traquets à poitrine rousse ont une aire de distribution assez particulière qui chevauche 2 continents, l'Afrique et l'Asie. Leur territoire forme deux zones parfaitement disjointes séparées par la mer Rouge. Dans la péninsule arabique, on trouve la race nominale bottae dans les montagnes qui longent le littoral sud-ouest de l'Arabie Saoudite et du Yemen. En Afrique Orientale, on trouve la race frenata dans les montagnes de l'Erythrée et de l'Ethiopie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, Le traquet à poitrine rousse n'est pas globalement menacé. La race nominale est souvent très commune. La race frenata est relativement rare en Erythrée et dans le sud de l'Ethiopie. Elle est, par contre, relativement abondante dans l'ouest, le centre et le sud-est des montagnes éthiopiennes. Birdlife ne donne pas de renseignements sur son statut, le traquet à poitrine rousse et le Traquet de Heuglin étant considérés comme une espèce unique.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Traquet à poitrine rousseFiche créée le 23/08/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net