Traquet de Perse

Oenanthe chrysopygia - Red-tailed Wheatear

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Oenanthe

  • Espèce
    :

    chrysopygia

Descripteur

de Filippi, 1863

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : 26 à 37 cm.
  • Poids
    : 20 à 26 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Ce traquet type se présente sous la forme de deux races qui sont habituellement très différentes. Le mâle de la race type (xanthoprymna xanthoprymna) possède une face, une gorge et des couvertures sous-alaires noires. Le dessus brun-gris sombre contraste avec les parties inférieures blanc-crème lavées de roux au bas-ventre en plumage frais. Le croupion est roux intense, tranchant avec la base blanchâtre des rectrices externes. La queue est marqué d'un 'T' noir brunâtre. La femelle de la race type ressemble souvent au mâle, mais le noir de la face est plus terne et et la base de la queue est habituellement toute rousse. Certaines n'ont pas de noir à la tête. A la place, elles ont du blanchâtre terne, parfois nuancé de roussâtre aux parotiques et de ce fait ressemblent davantage à Chrysopygia, bien qu'étant plus sombres dessus et présentant un sourcil moins marqué.
La race chrysopygia, plus nordique et plus orientale, ne possède de noir ni à la tête ni sous l'aile. Sa queue est rousse comme le croupion. Les deux sexes ressemblent à la femelle à gorge pâle de la race type, mais ils s'en distinguent par un sourcil plus marqué et des parties supérieures plus pâles, davantage gris-sable.
Les juvéniles sont non mouchetés et rappellent l'adulte à gorge pâle. Les extrémites chamois des grandes et des moyennes couvertures forment deux barres nettes qui sont visibles en plumage de premier hiver.
Chez les deux races, avec l'usure, les plumes blanchissent et peuvent rendre le croupion et la base de la queue chamois pâle. Les individus qui subissent l'usure la plus extrême peuvent être confondus avec de petits traquets isabelles. En raison de la couleur de son croupion, le traquet de perse peut également être confondu avec le Traquet à tête grise, même si celui-ci possède sensiblement une plus grande taille.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-tailed Wheatear,
  • Collalba Afgana,
  • Kaukasussteinschmätzer,
  • vörösfarkú hantmadár,
  • Oostelijke Roodstaarttapuit,
  • Monachella gropparossa,
  • Persisk stenskvätta,
  • Rusthalesteinskvett,
  • skaliarik perzský,
  • Afghanstenpikker,
  • persiantasku,
  • còlit de l'Afganistan,
  • złotorzytka perska,
  • Persijas čakstīte,
  • Златогузая каменка,
  • アカオサバクヒタキ,
  • 红尾鵖,
  • 紅尾鵖,

Voix chant et cris

Habitat

Le traquet de perse fréquente les coteaux arides et les éboulis en montagne, avec végétation et rochers épars. De manière générale, il occupe tous les terrains nus à pente escarpée dans lesquels il peut avoir un accès immédiat à des sites de nidification ou à des refuges convenables tels que les fissures de rochers, les terriers ou d'autres endroits similaires. En hiver, on le trouve dans les collines basses et les plaines semi-arides buissonneuses. Il évite les cultures. Le traquet de perse est originaire du Moyen-Orient et de la Transcaucasie. La race type (à gorge noire) niche dans l'est de la Turquie, au Kordestan iranien et sans doute dans le nord-est de l'Iraq. La race Chrysopygia niche en Transcaucasie et dans les monts Zagros à l'est de l'Iran. Les intermédiaires ne sont pas rares dans les régions où les deux aires se chevauchent.

Comportement traits de caractère

Le traquet de perse se perche volontiers sur les buissons, agitant fréquemment les ailes et hochant la queue. Ses cris variés comprennent un 'srr' doux et répété, un 'grat grat' râpeux et un 'tchêc' cliquetant. Son chant, couramment émis en vol, est une série de bavardages ininterrompus qui comprennent des notes musicales et des sifflements flûtés entrecoupés de notes rauques.
La plupart des populations sont largement migratrices, bien que les plus méridionales n'effectuent probablement que de brefs mouvements altitudinaux en hiver. La race nominale de Turquie et du Kordestan iranien prend ses quartiers d'hiver dans le Sinaï, l'est de l'Egypte, le Soudan, ainsi que dans le sud et le centre de la péninsule arabique, plus particulièrement dans les Emirats Arabes Unis. La race de Transcaucasie est un visiteur hivernal commun sur le littoral de la mer Rouge au Soudan et en Erythrée.

Alimentation mode et régime

Son régime est largement composé d'insectes, en particulier les fourmis, les coléoptères et les larves de lépidoptères. Il recherche habituellement sa nourriture au sol, en courant à toute vitesse et en donnant de vigoureux coups de bec. Il peut également chasser à l'affût et déclencher son attaque à partir d'un perchoir élevé, d'un rocher ou d'un bloc de pierre. Il picore aussi dans la végétation et il extrait ses proies de terre avec son bec.

Reproduction nidification

La période de reproduction se déroule de juin à août dans l'est de la Turquie, d'avril à juin en Transcaucasie et en mai en Iran. Le nid est placé dans un trou de rocher, au milieu de cailloux, dans un mur d'édifice et parfois même dans un terrier de guêpier. C'est une construction peu soignée, en forme de coupe peu profonde, posée parfois sur un socle épais de débris. Les matériaux utilisés sont principalement des herbes sèches et des fibres végétales assez grossières. L'intérieur est garni de fibres plus fines prélevées sur les tiges des plantes. La femelle y dépose 4 à 6 oeufs, de forme subelliptique, lisses et légèrement brillants. Ces derniers ont une couleur blanc bleuâtre très clair ou blanc pur avec une nuance bleuâtre à peine perceptible. Ils sont généralement sans taches ou alors avec de petits points rouge-brun très largement éparpillés. L'incubation, qui dure environ 13 jours, est assurée par la femelle seule.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Traquet de PerseFiche créée le 08/10/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net