Trembleur gris

Cinclocerthia gutturalis - Grey Trembler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Cinclocerthia

  • Espèce
    :

    gutturalis

Descripteur

Lafresnaye, 1843

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 65 à 76.2 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes de la race nominale, le capuchon, la nuque, le dos, le croupion, les ailes et la queue sont brun-gris fuligineux. Le bas du dos est un peu plus clair mais il n'y a pas de véritable démarcation avec le reste des parties supérieures. Les rachis des rectrices sont brun foncé ou noirâtres sur le dessus et blancs sur le dessous. Les couvertures auriculaires et particulièrement les lores sont plus sombres que la calotte. Au-dessus des lores, on aperçoit un sourcil grisâtre à peine prononcé.
La gorge est blanc-crème, se fondant progressivement dans le gris pâle de la bande pectorale. Les flancs sont gris-brun clair, contrastant avec le centre du ventre qui est blanc-crème. La zone anale est brun chaud avec une nuance grisâtre, les plumes centrales étant plus sombres que celles des bordures, ce qui donne un effet légèrement moucheté. Les couvertures sous-alaires sont blanc terne, ce qui tranche avec les rémiges qui sont foncées.
Les iris sont blanchâtres ou jaune, le bec noir. Les pattes sont brun sombre ou grises.
Les juvéniles ont un dessus plus brun, une poitrine nettement mouchetée de brun grisâtre. Les couvertures alaires ont des bordures brun clair. Les sexes sont identiques en plumage, mais la femelle est 3% plus petite que le mâle dans la plupart des dimensions, excepté le bec qu'elle a 18% plus long.
La race macrorhynchos n'est guère différente de la race nominale mais elle a des parties inférieures chamois-blanc terne, des couvertures sous-caudales et des flancs cannelle clair.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Cinclocerthia gutturalis gutturalis (Martinique)
  • Cinclocerthia gutturalis macrorhyncha (St. Lucia)

Noms étrangers

  • Grey Trembler,
  • Cocobino Gris,
  • Martiniquespottdrossel,
  • Grijze Sidderspotlijster,
  • Tremulo grigio,
  • Grå darrhärmtrast,
  • Gråskjelvespottefugl,
  • drozdec popolavý,
  • drozdec šedohnědý,
  • Grå Skælver,
  • harmaakveekarimatkija,
  • mim emmascarat,
  • dygacz szary,
  • ハイイロフルエドリ,
  • 灰旋木嘲鸫,
  • 灰旋木鶇,

Voix chant et cris

Les trembleurs gris émettent des phrases répétées qui sont composées de notes rudes ou musicales et de sifflement tremblants ou chevrotants. Leur communication est très différente de celle du Trembleur brun. Pas d'autres informations.

Habitat

Les trembleurs gris fréquentent les forêts humides pourvues de grands arbres matures, qu'elles soient dans les plaines ou dans les montagnes. On les trouve plus rarement dans les parcelles en cours de régénération, dans les broussailles sèches et dans les zones boisées ouvertes. Ils vivent dans des habitats plus variés que les trembleurs bruns.

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux sont principalement arboricoles, mais ils recherchent leur nourriture à tous les niveaux de la végétation et même sur le sol. Leur long bec est utilisé pour déchirer les enchevêtrements de lianes et pour prospecter dans les touffes d'épiphytes. Les endroits où ils se nourrissent sont vraisemblablement les mêmes que ceux choisis par les trembleurs bruns. Les trembleurs gris sont apparemment des oiseaux sédentaires.

Alimentation mode et régime

Le détail du menu n'a pas été étudié, mais il semble identique à celui du Trembleur brun. Les trembleurs gris consomment un grands nombre d'invertébrés, en particulier des insectes. Ils mangent aussi des fruits et des petits animaux à squelette.

Reproduction nidification

La période de reproduction se déroule en mars-avril. Le nid est apparemment recouvert d'un toit en forme de dôme et il a une entrée latérale. Il est construit avec des herbes et placé dans un palmier, sur une fourche ou dans une cavité d'arbre.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs d'un bleu-vert immaculé. La durée d'incubation et la longueur du séjour des jeunes au nid ne sont pas connues.

Distribution

Les trembleurs gris sont originaires des petites Antilles. Ils sont confinés à la Martinique et à Sainte-Lucie. 2 sous-espèces sont officiellement reconnues : C. g. gutturalis, la race nominale (Martinique) - C. g. macrorhynchos (Sainte-Lucie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien qu'elle ait une aire de distribution très réduite, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est relativement commune en Martinique et même abondante à Sainte-Lucie. Elle est présente à toutes les élévations dans une large variété d'habitats. La race macrorhynchus se rencontre plus souvent dans les forêts pluviales qu'il y a un siècle. Ceci est peut-être lié à la présence du moqueur à gorge blanche (Ramphocinclus brachyurus) dans les forêts sèches de plaine. A part l'exiguïté de son territoire, aucune autre menace n'est répertoriée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/08/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net