Troglodyte chanteur

Cyphorhinus phaeocephalus - Song Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Cyphorhinus

  • Espèce
    :

    phaeocephalus

Descripteur

Sclater, PL, 1860

Biométrie
  • Taille
    : 15 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

En raison de ses fortes moeurs terrestres et de la peau nue qui entoure l'oeil, le troglodyte chanteur est souvent confondu, lorsqu'il est en plumage sombre, avec certains atapis de la famille des thamnophilidés. La femelle atapi à tête nue lui ressemble superficiellement, mais elle est nettement plus grande, présente une plus longue queue et surtout ne possède pas de barres aux ailes et aux rectrices. L'atapi à dos roux présente une silhouette plus analogue mais il affiche des points blancs sur les épaules et les couvertures alaires.
L'adulte chanteur possède un capuchon brun noirâtre, virant au brun foncé sur le dos, les épaules et le croupion. La partie supérieure et moyenne du dos présentent d'indistinctes et étroites barres transversales sombres qui sont à peine perceptibles. Les rectrices sont brun noirâtre. Les lores sont également brun noirâtre, tranchant avec les couvertures auriculaires et l'arrière de l'oeil qui sont brun-orange vif. Le menton, la gorge et la poitrine sont brun-orange éclatant, devenant brun moyen sur les flancs et sur le ventre. Occasionnellement, quelques plumes blanches apparaissent sur la partie basse du ventre. Les primaires et les secondaires ont un intérieur brun foncé et des filets extérieurs avec des taches brun-orange qui forment une barre distincte lorsque l'aile est fermée. Le dessous de l'aile est brun chaud. La peau nue autour de l'oeil est couleur chair ou blanc grisâtre excepté dans la région en arrière de l'orbite où elle est bleu clair. L'iris et les pattes sont bruns, le bec noir.
Les juvéniles n'affichent pas de différences notables avec les adultes. Cependant, certains individus présentent un apport de blanc sur la gorge, qui varie de la simple tache sous le menton jusqu'à la gorge complètement blanche.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Cyphorhinus phaeocephalus phaeocephalus (sw Colombia to s Ecuador)
  • Cyphorhinus phaeocephalus richardsoni (Honduras to w Panama)
  • Cyphorhinus phaeocephalus lawrencii (c Panama to nw Colombia)
  • Cyphorhinus phaeocephalus propinquus (n Colombia)
  • Cyphorhinus phaeocephalus chocoanus (w Colombia)

Noms étrangers

  • Song Wren,
  • Cucarachero Canoro,
  • Brillenzaunkönig,
  • Pacifische Orpheuswinterkoning,
  • Scricciolo canoro,
  • Sånggärdsmyg,
  • Sangsmett,
  • oriešok koledníček,
  • střízlík rezavohrdlý,
  • Sangsmutte,
  • kolumbianlaulupeukaloinen,
  • cargolet cantaire,
  • strzyżoń śpiewny,
  • キタウタミソサザイ,
  • 鸣鹪鹩,
  • 鳴唱鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant est un pot-pourri remarquable de notes rauques 'chouk chouk eu chouk chouk' qui alternent avec des sifflements clairs et flûtés qui montent et qui descendent. Les couples forment des duos, chaque individu délivrant ses propres motifs, trois ou quatre pures notes sifflées qui varient en hauteur, la combinaison des deux formant un ensemble complexe répété à de nombreuses reprises en alternance avec des 'chouk-chouk' plus stridents. Le cri d'alarme est un 'churr' âpre et bourru.

Habitat

Les troglodytes chanteurs fréquentent les sous-bois des forêts humides et des zones boisées secondaires, du niveau de la mer jusqu'à 1000 mètres.
Ils sont relativement communs sur la plus grande partie de leur aire de distribution. Celle ci commence dans l'est du Honduras,se poursuit sur le versant caraïbe du Nicaragua , du Costa Rica et du Panama. En Amérique du Sud, elle longe le littoral, de la Colombie jusqu'en Equateur. Elle ne pénètre légèrement à l'intérieur des terres qu'à l'est du Rio Magdalena, dans la province de Santander, en Colombie. Les troglodytes chanteurs sont également présents dans le nord du Pérou, du niveau de la mer jusqu'à 700 m, parfois jusqu'à 1050 m.

Comportement traits de caractère

Les troglodytes chanteurs recherchent leur nourriture dans l'étage bas de la végétation, fouillant dans la litière de feuilles. Ce sont des oiseaux prudents et assez difficiles à observer. Ils vivent en groupes familiaux pendant la plus grande partie de l'année. Les jeunes mâles retardent au maximum la séparation et restent en compagnie de leurs parents pendant une période qui varie de 4 à 18 mois, mais ils n'apportent aucune aide dans l'éducation de leurs jeunes frères et soeurs. A contrario, les femelles prennent souvent l'initiative du divorce, quittant leur compagnon après de nombreuses saisons nuptiales couronnées de succès, même si un partenaire de substitution n'est pas immédiatement disponible. Les troglodytes chanteurs suivent souvent les colonnes de fourmis en compagnie d'autres espèces de grisins. Ils nichent dans des dortoirs communs, parfois jusqu'à six oiseaux par nid. Ils sont complètement sédentaires.

Alimentation mode et régime

Le régime des troglodytes chanteurs est apparemment entièrement composé d'invertébrés. Ils consomment de petits insectes et des araignées qu'ils capturent en priorité sur le sol ou à proximité.

Reproduction nidification

Les troglodytes chanteurs construisent sur une fragile branche des nids volumineux et brouillons qui possèdent la forme d'un coude. La chambre de ponte est située sur un coté et le trou d'entrée de l'autre. Ils mesurent environ 25 cm de longueur d'ensemble, 15 cm de hauteur et 12,5 cm de largeur. Ils sont fabriqués avec des racines grossières, des nervures de feuilles et des fragments de plantes grimpantes en décomposition. La chambre de ponte est abondamment garnie de feuilles. Les nids sont placés à une hauteur qui varie entre 60 cm et 2,50 m au dessus du niveau du sol.
La ponte est constituée de deux oeufs, de couleur blanche , avec un apport irrégulier de taches brunes sur la partie la plus large. La période d'incubation et la durée de séjour au nid sont inconnues. Au Costa Rica, la saison de nidification se déroule de janvier à mai, rarement en octobre. En Colombie, les oiseaux présentent des signes de fécondité du mois de mars au mois de mai.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 08/12/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net