Troglodyte des volcans

Thryorchilus browni - Timberline Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Thryorchilus

  • Espèce
    :

    browni

Descripteur

Bangs, 1902

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 14 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Deux autres espèces de troglodytes partagent sensiblement la même aire de distribution : le Troglodyte ocré vit généralement à des altitudes moins élevées et le troglodyte des volcans s'en distingue par son sourcil blanc et non chamois, ses parties inférieures plus claires, sa tache blanche sur l'aile fermée et ses marques faciales plus prononcées. Le Troglodyte austral, qu'il rencontre parfois également à de plus basses altitudes, possède une queue plus longue, ne porte pas de sourcil blanc et est habituellement d'une teinte plus grise.
Chez le troglodyte des volcans adulte, le capuchon, la nuque, le dos, les scapulaires et le croupion sont chamois-brun éclatant. Certaines plumes du milieu du dos sont en grande partie masquées par leur partie centrale blanche. Au niveau des primaires et des secondaires, l'aile présente une tache blanche et une série de petites barres noires bien visibles lorsque l'aile est fermée. Les rectrices brun roussâtre sont recouvertes par une douzaine de petites barres transversales sombres. Les lores et les sourcils gris-blanc portent une trait oculaire blanc qui s'élargit à l'endroit où il surmonte les couvertures auriculaires brun-chocolat. La zone qui se situe immédiatement en avant de l'oeil est brun foncé. Les joues et la région qui se situe entre les couvertures auriculaires et l'épaule sont gris-blanc avec quelques fins liserés noirs. La gorge, la poitrine et le ventre sont gris-blanc, avec quelques mouchetures sur la poitrine. Cette couleur vire au brun terne sur la partie inférieure du ventre et au roux sur la région basse des flancs. La zone anale est brun-roux, le dessous des ailes chamois-gris. L'iris est brun. La mandibule inférieure noir terne contraste avec la mandibule inférieure rose-corne. Les pattes sont brun clair.
Les juvéniles sont semblables aux adultes mais leurs parties inférieures sont plus grises, moins blanches, avec de petites bordures gris-noir foncé qui donnent au plumage un aspect écaillé, particulièrement sur la poitrine et sur le ventre. Les marques sur la tête et le devant des épaules sont plus ternes et moins perceptibles. Les flancs sont plus fades et moins rougeoyants.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Timberline Wren,
  • Cucarachero del Bambú,
  • Bergzaunkönig,
  • bambuszökörszem,
  • Browns Winterkoning,
  • Scricciolo delle alture,
  • Talamancagärdsmyg,
  • Bambussmett,
  • oriešok vulkánový,
  • střízlík horský,
  • Costa Rica-bjergsmutte,
  • vuoripeukaloinen,
  • cargolet dels volcans,
  • strzyżyk gajowy,
  • Горный крапивник,
  • ヤブミソサザイ,
  • 高山鹪鹩,
  • 峰鷦鷯,

Voix chant et cris

Son chant est différent de celui de tous les autres troglodytes. C'est une série d'environ six notes rugueuses et rapides, qui dure de deux à trois secondes et qui est répétée à de multiples reprises sans pause ni interruption entre les différentes parties des phrases. Le cri, un 'churr' rauque délivré sur le ton de la réprimande, est répétitif.

Habitat

Les troglodytes des volcans habitent les bouquets de bambou dans le 'paramo' ou le 'subparamo'. Le paramo est une formation végétale d'altitude qui se caractérise par une prédominance de plantes ligneuses (buissons et arbustes ). On le trouve au-dessus de 3000 mètres et il fait suite à la forêt humide. Les troglodytes des volcans vivent également à la lisière des forêts sur la ligne de limite des arbres ou dans les fourrés et les buissons juste au dessus de la limite des arbres. Leur aire de distribution se situe entre 2800 et 3600 mètres, mais peut descendre localement jusqu'à 2200 mètres.
Cet oiseau, endémique d'Amérique Centrale a une répartition très limitée. On le trouve presque exclusivement au Costa Rica à de grandes altitudes, de la Cordilière Centrale en passant par la Cordillière de Talamanca jusqu'au volcan de Chiriqui. Il est également présent au Panama, dans les régions du volcan Bàru et du Cerro Copete. Il est très répandu en de nombreux endroits, la plus grande partie de son aire de distribution étant situé dans des sites protégés et notamment dans les parcs nationaux du Costa Rica.
Trois sous-espèces sont officiellement répertoriées : Thryorchilus browni browni, la race type, vit dans l' ouest du Panama, sur les volcans Chiriqui et Bàru. La sous-espèce ridgwayi vit dans le centre du Costa Rica, sur les volcans Turrialba et Irazù. La race Basultoi vit dans dans la cordillière de Dota au Costa Rica.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau actif et plein de curiosité, dresse la queue et la remue de haut en bas. Il glane dans les feuillages enchevêtrés, sonde le tapis végétal de feuilles et les crevasses rocheuses. Il grimpe le long des branches et sautille parfois parfois sur le sol. Il volette et bat irrégulièrement des ailes pour capturer des proies sur le dessous des feuilles ou des branches. Le troglodyte est apparement sédentaire. On ne possède pas de détails en ce qui concerne les mouvements altitudinaux.

Alimentation mode et régime

Le troglodyte des volcans se nourrit exclusivement d'invertébrés. Il consomme des petits insectes, des chenilles et des araignées.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule d'avril à juin. Le nid est en forme de balle creuse et comporte une entrée latérale. Il est tissé entièrement avec des feuilles de bambou et légèrement garni de fines fibres végétales. Il est généralement placé entre 1 et 3 mètres au-dessus du sol dans un arbuste ou un bouquet de bambou. La ponte comprend deux oeufs blancs, finement tachetés de brun clair sur toute la surface. La durée d'incubation et la période d'envol des jeunes sont indéterminées.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/10/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net