Troglodyte du Sinaloa

Thryophilus sinaloa - Sinaloa Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Thryophilus

  • Espèce
    :

    sinaloa

Descripteur

Baird, SF, 1864

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Il partage un grand nombre de caractères avec le Troglodyte joyeux, mais il en diffère surtout par ses marques faciales moins prononcées, sa poitrine grise, ses flancs brunâtre clair et non pas brun roussâtre. Les races locales du Troglodyte joyeux qui vivent dans les îles Marias ont des ornements faciaux moins nets, ce qui pourrait entraîner une confusion, cependant le troglodyte du Sinaloa est strictement continental et on n'en trouve aucun dans ces îles. Dans le sud de son aire, le troglodyte du Sinaloa cohabite avec le Troglodyte barré (thryothorus pleurosticus), mais ce dernier se distingue immédiatement en raison de ses flancs fortement marqués. Aucun autre troglodyte vivant dans la même région ne peut être confondu.
Le capuchon présente une couleur brun-terne qui devient légèrement rousse sur le dos et encore plus rousse sur le croupion. Les épaules et les couvertures alaires sont brun moyen. Les primaires et les secondaires sont brun noirâtre terne avec des marques brun-roux sur les filets extérieurs, provoquant l'apparition d'une dizaine de barres sombres sur l'aile fermée. Les rectrices brun terne portent sept ou huit barres transversales sombres. Le sourcil est blanchâtre, les lores et le trait oculaire, brun moyen. Les couvertures auriculaires et les côtés de la face sont tachés de noirâtre et de gris-blanc. Les parties latérales de la poitrine sont grises. Les côtés du ventre et les flancs sont ocre-brun. La zone anale est blanchâtre avec de fortes barres transversales noires. Le dessous de l'aile affiche une teinte gris-brun. L'iris est brun- noisette. La mandibule supérieure est couleur corne, la mandibule inférieure, presque entièrement blanche avec une pointe plus sombre. Les pattes sont brun rougeâtre pâle.
Les juvéniles sont semblables aux adultes mais leur face est moins abondamment marquée et les côtés sont sans éclat. Le dessous de la queue est cannelle clair.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Thryophilus sinaloa sinaloa (wc Mexico)
  • Thryophilus sinaloa cinereus (nw Mexico)
  • Thryophilus sinaloa russeus (sw Mexico)

Noms étrangers

  • Sinaloa Wren,
  • Cucarachero Sinaloense,
  • Sinaloazaunkönig,
  • Sinaloa-ökörszem,
  • Sinaloa-winterkoning,
  • Scricciolo del Sinaloa,
  • Sinaloagärdsmyg,
  • Sinaloasmett,
  • oriešok krovinový,
  • střízlík západomexický,
  • Sinaloasmutte,
  • sinaloanpeukaloinen,
  • cargolet de Sinaloa,
  • pręgostrzyżyk kreskoszyi,
  • Полосатый кустарниковый крапивник,
  • シリスジマユミソサザイ,
  • 斑臀苇鹪鹩,
  • 斑腰葦鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant du troglodyte du Sinaloa est une agréable série de notes claires, gloussantes et sifflées qui alterne avec une suite rapide de courts trilles qui rappellent en partie ceux du rossignol européen (Luscinia megarhynchos) . En dépit de certaines assertions, il n'est pas particulièrement ressemblant avec celui du Troglodyte joyeux. Les femelles chantent aussi. Leur partition évoque celle du mâle, mais en plus court et en plus dépouillé. Contrairement aux troglodytes joyeux, les couples de troglodytes du Sinaloa ne chantent pas en duos syncopés. Leurs cris sont des bavardages rauques ou des notes sèches et ronflantes.

Habitat

Son habitat est très varié. Il comprend des forêts tropicales de feuillus, des broussailles épineuses, des forêts mixtes de chênes et de charmes et inclut également des zones fortement dégradées. Il cohabite avec le Troglodyte joyeux et peut occuper un territoire identique pendant des années successives. A peine peut-on dire qu'il fréquente en moyenne des habitats boisés un peu plus clairsemés que ce dernier. Le troglodyte du Sinaloa occupe des altitudes qui varient du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres. Son aire de distribution est restreinte à l'ouest du Mexique, bordant la sierra Madre Occidentale en direction du sud jusqu'à l'ouest de Oaxaca. Il est présent dans le sud-est de Sonora, l'ouest de Chihuahua, le littoral du Sinaloa, l'extrême ouest de Durango et de la sierra de Nayarit jusqu'à Guerrero et l'ouest de Oaxaca en longeant la côte. Dans l'extrême sud de son aire, il pénètre à l'intérieur des terres jusqu'à l'ouest de Puebla.

Comportement traits de caractère

Ses habitudes sont typiques du genre thryothorus : il est très actif et pas particulièrement cachottier. Il passe la plupart de son temps à rechercher sa nourriture à terre ou à une faible hauteur. Il grimpe jusqu'à deux mètres tout au plus, et on ne l'aperçoit que très rarement dans les feuillages. Le troglodyte du Sinaloa semble être entièrement sédentaire. On ignore si des mouvements verticaux interviennent au cours de l'hiver pour les oiseaux résidents à de plus hautes altitudes.

Alimentation mode et régime

Les troglodytes du Sinaloa se nourrissent sans doute presque entièrement d'invertébrés. La composition du régime n'est pas connue de façon détaillée.

Reproduction nidification

Son nid est assez semblable à celui du Troglodyte joyeux. C'est une construction en forme de sac ou de cornue, posée sur une branche, à une hauteur qui varie entre 1,3 et 3,5 mètres au-dessus du sol. Il possède une chambre de ponte sur un côté et une entrée en forte déclivité de l'autre. Il est fabriqué principalement avec des herbes, des fibres végétales et des petites racines. Il mesure habituellement 25 cm de long et 10 à 12 cm de hauteur et de largeur. Il est souvent placé près d'un nid de frelons ou dans un acacia qui héberge une colonie de fourmis agressives (pseudomyrmicus). La ponte comprend généralement 5 oeufs blanc bleuâtre sans marques. La durée d'incubation et de séjour au nid ne sont pas connus de façon précise. Dans la sierra de Nayarit, la construction du nid commence à la deuxième semaine de mai. La ponte se déroule au cours de la troisième semaine et l'envol des jeunes a lieu au début du mois de juin. A des altitudes plus élevées, dans la province de Jalisco, le dépôt des oeufs peut intervenir aussi tardivement que la fin du mois de juillet. Les oiseaux de Nayarit sont encore féconds et en état de procréer au mois d'août, ce qui suggère éventuellement une seconde nichée.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte du SinaloaFiche créée le 17/01/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net