Troglodyte fascié

Campylorhynchus fasciatus - Fasciated Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Campylorhynchus

  • Espèce
    :

    fasciatus

Descripteur

Swainson, 1838

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Troglodyte fascié
adulte

A l'intérieur de son aire de distribution, il n'a pas d'équivalent. Le Troglodyte rayé du nord de l'Amérique du Sud est assez semblable mais les deux espèces sont séparées par un nombre considérable de kilomètres. Le Troglodyte zoné, dont il diffère par le capuchon plus gris, l'absence de teinte cannelle sur la partie basse du ventre et des marques moins bien définies, est également très distant géographiquement.
Chez l'adulte fascié, le capuchon est gris moyen avec d'évidentes taches noires. Les épaules, le dos et le croupion sont gris noirâtre avec des taches proéminentes blanches qui tendent à fusionner pour former des barres sur la partie basse du dos et sur le croupion. Les couvertures alaires portent de fortes barres chamois-blanc et brun noirâtre. Les primaires et les secondaires sombres portent 4 ou 5 larges taches chamois-blanc sur les bordures extérieures, ce qui met en évidence plusieurs barres très nettes lorsque l'aile est fermée. Les rectrices brun noirâtre sont recouvertes par environ 9 barres latérales claires. Le sourcil blanc grisâtre n'est pas particulièrement évident. Les couvertures auriculaires sont mouchetées de chamois-gris. Le menton et la poitrine blanchâtres, le ventre blanc-chamois clair sont fortement marqués de taches circulaires gris noirâtre qui fusionnent pour former des barres transversales sur le ventre et les flancs. Les cuisses et la zone anale sont barrées de chamois de brun noirâtre terne. Le bec est long et fin. La mandibule supérieure est gris sombre ou brun foncé, la mandibule inférieure, corne grisâtre. L'iris est brun-rouge à marron clair. Les pattes sont marron foncé à jaunâtre terne.
Les juvéniles sont semblables aux adultes. Cependant, les marques des parties inférieures sont moins nombreuses et plus diffuses. Le capuchon est plus sombre. L'iris est gris-ardoise.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Campylorhynchus fasciatus fasciatus (w Peru)
  • Campylorhynchus fasciatus pallescens (sw Ecuador and nw Peru)

Noms étrangers

  • Fasciated Wren,
  • Cucarachero Ondeado,
  • Bindenzaunkönig,
  • szalagos ökörszem,
  • Zebra-winterkoning,
  • Scricciolo fasciato,
  • Bandad gärdsmyg,
  • Sebrasmett,
  • oriešok pruhovaný,
  • střízlík peruánský,
  • Tumbeskaktussmutte,
  • piilopeukaloinen,
  • cargolet undulat,
  • strzyż zebrowany,
  • Мраморный кактусовый крапивник,
  • ヨコジマサボテンミソサザイ,
  • 横斑曲嘴鹪鹩,
  • 橫斑曲嘴鷦鷯,

Voix chant et cris

Son chant est une série de courtes notes stridentes et ronflantes, répétées plusieurs fois et alternant souvent avec une série de notes plus glougloutantes. C'est un chanteur en duo. A l'intérieur d'un groupe, dans tous les cas, un individu chante en duo avec un oiseau du sexe opposé. Les cris sont des ronflements stridents ou d'autres sortes de notes rauques.

Habitat

Les troglodytes fasciés fréquentent les zones arides et semi-arides. Ils apprécient particulièrement les broussailles épineuses mais on peut également les trouver dans des habitats considérablement modifiés tels que les lisières des moissons, les prairies servant de pâtures, les jardins et les alentours des fermes. Ils semblent très bien s'adapter aux dérangements provoqués par les activités humaines, pour peu que les zones de buissons qui persistent soient suffisantes. Ils sont particulièrement communs dans les vergers d'agrumes ( citronniers, orangers). Ils sont plus courants dans les fonds de vallée que dans les habitat de végétation éparse qui se développent à des altitudes plus élevées. Sa répartition va du niveau de la mer jusqu'à 1500 mètres, rarement 2500. En Equateur, on le trouve dans les forêts tropicales humides en cours de régénération, les zones boisées de feuillus dominées par les chorisiers (bombax), et les régions pourvues de grands arbustes à feuilles caduques. Ce troglodyte occupe une aire assez restreinte en Amérique du Sud, le long du littoral du Centre et du sud de l'Equateur et du nord du Pérou. Son aire pénètre peu en profondeur à l'intérieur du pays.

Comportement traits de caractère

C'est oiseau bruyant et démonstratif, qui craint peu les humains. On le trouve souvent au sein de bandes tapageuses, qui sont probablement des groupes familiaux élargis. Il recherche sa nourriture dans les buissons, occasionnellement à terre ou sur le toit des cabanes et des fermes. Il rentre à l'intérieur des bâtiments pour prélever des insectes qu'il trouve dans les toiles d'araignée.

Alimentation mode et régime

On n'a peu de renseignements sur son régime. Il est probablement assez semblable à celui des autres oiseaux du genre campylorhynchus, c'est à dire qu'il est composé en grande partie d'invertébrés (surtout insectes) mais également d'une part non négligeable de matières végétales comme les graines et les fruits.

Reproduction nidification

Troglodyte fascié
adulte

Le nid est typique du genre campylorhynchus, c'est à dire qu'il possède une couverture en forme de dôme et une entrée latérale. Il est fabriqué avec des herbes et garni avec des plumes et du coton. Il est placé dans une grande variété de lieux : des mesquites, des citronniers, des vergers d'agrumes ou des cactus-colonnes. Le troglodyte fascié utilise aussi fréquemment des nids abandonnés de fournier variable. Certains nids sont situés dans des porches, sous l'avant-toit d'un bâtiment. La saison de nidification s'étend de mai à août. Les nids de juin et de juillet contiennent encore des oisillons. La ponte est composée de 3 ou 4 oeufs qui sont probablement tachetés. L'incubation dure environ 17 jours.
La reproduction est sans doute coopérative, encore que, sur 20 territoires étudiés, deux ne reçoivent aucune assistance. Cependant, dans la plupart des cas, jusqu'à 10 oiseaux occupent le même territoire, mais seule la femelle porte une marque distinctive. Dans chaque groupe, un couple est clairement dominant. Les oisillons du couple tendent à rester sur le territoire afin d'apporter leur assistance au moins jusqu'à l'année suivante. Peu de temps après, les femelles se dispersent vers d'autres groupes mais les mâles restent sur place avec le groupe de natifs pour distribuer les rôles au cas où surviendraient des absences. Les oiseaux se reposent en commun dans des nids spécialement prévus à cet effet.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte fasciéFiche créée le 04/01/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net