Trogon d'Amazonie

Trogon ramonianus - Amazonian Trogon

Trogon d'Amazonie
♂ adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Trogon

  • Espèce
    :

    ramonianus

Descripteur

Deville Des Murs, 1849

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 38 à 57 g
Distribution

Distribution

Description identification

Trogon d'Amazonie
♂ adulte

Le trogon d'Amazonie appelé Trogon ramonianus de son nom scientifique, a été découvert par deux ornithologues français : Emile Deville (1824-1853) et Marc Athanase Parfait Oeillet Des Murs (1804-1878) en 1849. En latin ramus est une branche et en vieux français, ramon signifie balai. Ont-ils voulu faire référence au fait que notre trogon d'Amazonie est pratiquement toujours vu sur une branche en agitant sa queue et balayant l'air ? Trogon ramonianus est à la base une ssp du Trogon violacé, c'est en 2010 que la SACC (South American Classification Committee) l'a élevé au rang d'espèce, ce qu'apparemment tout le monde ne reconnaît pas. Il a donc toutes les caractéristiques du Trogon violacé, la taille de 23 à 25 cm et les coloris diffèrent peu, gorge et parotique noires, calotte et nuque bleu violacé, bec bleu pâle, cercle orbital jaune à l'iris marron foncé. La poitrine est plus bleue que bleu violacé comme chez violaceus, avec une ligne blanche à peine distincte entre la poitrine et le ventre jaune. Une des marques différenciantes avec le Trogon violacé est l'absence de vermiculures sur les couvertures qui sont grises, le manteau et le dos ont des nuances probablement plus bleu-turquoise que vert, mais la lumière peut fausser l'estimation des couleurs. La femelle ne se différencie pas vraiment de la femelle Trogon violacé, tête grise avec un bec bleu pâle dont le culmen est marqué de noir, l'œil est entouré de deux demi-cercles blancs en avant et en arrière, poitrine, scapulaires, manteau et dos gris, les couvertures présentent des vermiculures horizontales nettes noires et blanches. Les trois paires de rectrices inférieures blanches montrent en leur centre des marques noires en forme de flèches dont les pointes sont tournées vers le sol, les parties extérieures étant rayées de traits horizontaux noirs.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Trogon ramonianus ramonianus (w Amazonia)
  • Trogon ramonianus crissalis (ec Amazonian Brazil. between the Madeira and the Tapajós Rivers.)

Noms étrangers

  • Amazonian Trogon,
  • Surucuá-pequeno,
  • Amazonetrogon,
  • amazontrogon,
  • Amazontrogon,
  • trogón pralesný,
  • Amazontrogon,
  • trogon amazoński,
  • 亚马逊美洲咬鹃,
  • 亞馬遜美洲咬鵑,

Voix chant et cris

Le même chant que le Trogon violacé, un "kyu-kyu-kyu" répété une dizaine de fois. Cri d'alerte du même type : "krr-krr-kwarhh-rr-rr-rr".

Habitat

La forêt primaire tropicale est son domaine, et en premier lieu la forêt amazonienne. Vu la très grande aire de réparttion du Trogon violacé, on peut penser que Trogon ramonianus préfère la canopée à des hauteurs d'une vingtaine de mètres. On le trouvera dans la Terra firme en Amazonie, à proximité des mangroves.

Comportement traits de caractère

Exclusivement sédentaire.

Alimentation mode et régime

Le régime classique de tous les trogons, frugivore et insectivore. Il peut chasser, en vol ou à l'affût sur une branche, coléoptères, fourmis, termites, chenilles, guêpes, son régime devenant totalement insectivore en période de nourrissage des oisillons.

Reproduction nidification

La période de reproduction est grande comme l'est son aire de répartition, février au Venezuela, mars en Colombie, curieusement peu d'informations existent au Brésil. Le nid est creusé dans une excavation d'un arbre mort, un vieux nid de guêpes ou une ancienne termitière arboricole. Le manque de renseignements, peut-être dû à la difficulté de son observation au sein de la forêt tropicale, ne permet que des rapprochements avec le Trogon violacé : deux à trois œufs couvés pendant 17 jours. On ne sait rien sur l'élevage des jeunes et leur envol.

Distribution

Compte tenu de son nom, il est bien sûr résident essentiellement en Amazonie brésilienne mais aussi dans toutes les parties amazoniennes du Pérou, de la Colombie, de l'Equateur, au nord de la Bolivie, peut-être dans le Pantanal brésilien, présent à Trindad. Il est très difficile d'isoler une aire de distribution stricte, Birdlife donnant une zone immense où les frontières entre les ssp du Trogon violacé jouxtent la zone de résidence du trogon d'Amazonie, les hybridations sur les zones de rencontre sont probables.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC, ne présente pas de préoccupations particulières, si ce n'est la déforestation inflationniste de l'Amazonie. Enfin, on peut se demander pourquoi élever au rang d'espèce une sous-espèce qui présente aussi peu de différences avec l'espèce nominale Trogon violacé ?

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon d'AmazonieFiche créée le 14/08/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net