Trogon de Ward

Harpactes wardi - Ward's Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Harpactes

  • Espèce
    :

    wardi

Descripteur

Kinnear, 1927

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 115 à 120 g
Distribution

Distribution

Description identification

Norman Boyd Kinnear, ornithologue Ecossais (1882-1957), découvrit le trogon de Ward en 1927 au nord de la Birmanie et rendit hommage à l'explorateur et botaniste Frank Kingdon Ward (1885-1958) en nommant cet extraordinaire trogon du nom de cet amoureux de l'Asie qui grimpait encore à 3 300 m d'altitude à plus de 68 ans ! Le terme d'extraordinaire est faible pour décrire le trogon de Ward, on peut parler de dimorphisme chez les oiseaux mais là, la différence est totale et nous avons presque affaire à deux oiseaux différents. Il fait partie des grands trogons, de 35 à 38 cm et de 115 à 120 g, le mâle a la pointe du bec rouge et la base grise, des vibrisses pointent de part et d'autre du bec , le front est rouge-vermillon, l'entourage de l'œil et le trait oculaire frontal sont noirs contrastant avec un large cercle orbital bleu, l'iris est marron foncé. La calotte, la nuque, la partie en arrière de l'œil sont brun violacé gris, la lumière donnant des dominantes de couleur différentes, la gorge est souvent anthracite, cette teinte variant suivant l'âge ou les individus. La poitrine, le manteau, le dos et les scapulaires reprennent la même coloration brun violacé gris, le ventre est rouge à nuance rosissante sur le bas-ventre. Les couvertures noires sont striées de fines vagues horizontales blanches, les rémiges noires sont bordées de blanc aux émarginations. Les 3 paires de rectrices inférieures ont une particularité unique dans toute la famille des trogonidés : elles sont roses avec une petite base grise ! Portées souvent écartées elles montrent les rectrices supérieures noires, l'oiseau montrera une queue noire lorsqu'il est observé de dos. La compagne du trogon de Ward n'a pas voulu être en reste, la femelle est souvent plus discrète chez beaucoup de trogons, mais madame trogon de Ward ne s'est pas effacée et a adoptée une livrée totalement différente et voyante. Le bec est jaune clair avec un culmen noir, la base du bec est brun-gris clair, le front est jaune d'or et le sourcil est fauve, on retrouve le même entourage noir autour de l'œil qui souligne le cercle orbital bleu, l'iris est toujours marron foncé. La calotte et la nuque sont brun-olive clair, la gorge est légèrement noircie, le manteau, le dos, les scapulaires et la poitrine sont d'une couleur oscillant entre le brun-olive et le mauve-pastel, cette coloration très fine et toute en nuance dépendra en grande partie de la luminosité ambiante. Le ventre est jaune, les couvertures marrons sont vermiculées d'ondulations très rapprochées beige-chamois, les rémiges sont marron foncé et bordées de blanc aux émarginations. Les rectrices inférieures sont au moins aussi originales que celles de son compagnon, madame a remplacé le rose par une couche de jaune et a gardé des bases brunes, les rectrices supérieures sont marron foncé, apparaissant presque noires avec certaines lumières. Nous pouvons remarquer à ce stade de la description que nous avons à faire au seul trogon qui possède des rectrices inférieures d'une autre couleur que le blanc ou le noir et qui a choisi deux couleurs totalement différentes, rose et jaune, suivant le sexe. Suprême coquetterie, les tarses brun-rose clair ! Les jeunes mâles n'ont pas été observés, les jeunes femelles ont un coloration jaune sur le ventre plus pâle, le manteau et le dos sont brun clair, la marque jaune sur le front n'apparaît pas encore.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Ward's Trogon,
  • Trogón de Ward,
  • Rosenschwanztrogon,
  • Ward-malájtrogon,
  • Wards Trogon,
  • Trogone di Ward,
  • Wards trogon,
  • Rosenbryntrogon,
  • dravčík hnedý,
  • trogon Wardův,
  • Stor Trogon,
  • isotrogoni,
  • trogon de Ward,
  • sędzioł assamski,
  • sārtastes trogons,
  • Розовохвостый азиатский трогон,
  • ビルマキヌバネドリ,
  • 红腹咬鹃,
  • 紅腹咬鵑,

Voix chant et cris

Un chant à nul autre pareil : "klu-klu-klu" répété de 5 à 12 voire 15 fois très rapidement, le chant est perché très haut lancinant et obsédant. Le cri d'alerte ressemble à un "krriuhh-krriuhh" extrêmement rapide, le son roule légèrement en gorge.

Habitat

Le trogon de Ward fréquente les bas étages des forêts d'espèces à larges feuilles, souvent à feuillage persistant, on le voit souvent au milieu des forêts subtropicales de Quercus (le chêne fait partie de cette famille), de Castanopsis, arbres typiques du sud-est asiatique, il affectionne également les bambouseraies. Même si on l'a parfois vu à 300 m d'altitude, il s'élèvera fréquemment entre 1 500 et 3 200 m et c'est souvent à ses altitudes qu'on a le plus de chances de le voir.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, il descend à basse altitude en hiver.

Alimentation mode et régime

Principalement insectivore (papillons de nuit, tous types de phasmes, chenilles, orthoptères), il agrémentera son menu de baies et graines ; là aussi les connaissances sur son régime sont très rares.

Reproduction nidification

Probablement en condition de reproduction en mars-avril. Il n'y aucune observation sur la nidification et la reproduction du trogon de Ward !

Distribution

Birdlife appelle les régions où l'on peut trouver le trogon de Ward : EBA ou Endemic Birds Area of the World, la région ciblée est appelée en anglais Eastern Himalayas, l'extrême-est de la chaîne himalayenne. L'oiseau avait été vu plusieurs fois au Tonkin sur le Fan Si Pan plateau au nord-ouest du Vietnam et à la frontière laotienne, mais il n'est plus observé maintenant ; les différentes guerres ont laissé des traces. Même chose en Chine, dans la province du Yunnan où il est devenu très rare, 3 individus localisés pour la dernière fois en 1973 ! Le Bhoutan est un de ses derniers sanctuaires et la population semble à peu près stable dans ce pays, le Thrumshingla National Park au centre du pays du bonheur est connu pour notre trogon. En Inde, on peut l'observer dans l'état d'Arunachal Pradesh à l'extrême est de l'Union Indienne et au Nord du Myanmar dans le district de Myitkina.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

NT, son aire de distribution est peut-être ce qui l'a en partie préservé ; s'il a probablement disparu d'Indochine et certainement de Chine, des poches de résistance subsistent, Myanmar, Arunachal Pradesh en Inde et bien sûr Bhoutan préservent quelques noyaux qui font que l'espèce n'est pas encore vulnérable, VU en langage Birdlife et IUCN. La déforestation, l'expansion démographique et la bêtise humaine sont les ennemis implacables d'un des oiseaux les plus extraordinaires que notre Terre porte. Le trogon de Ward aime l'altitude et est difficile à observer, vivant aux portes des sagesses asiatiques, souhaitons lui la protection des hauts sommets de l'Himalaya pour que nous puissions l'admirer le plus longtemps possible !

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/10/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2017 Oiseaux.net