Trogon échelette

Trogon clathratus - Lattice-tailed Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Trogon

  • Espèce
    :

    clathratus

Descripteur

Salvin, 1866

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 130 g
Distribution

Distribution

Description identification

Nous ne connaissons ici et en général que le Tichodrome échelette, mais il ya aussi le trogon échelette (Trogon clathratus) dont la traduction latine littérale pourraît être "à barreaux", en référence à sa queue qui présente de très fines rayures. Les Anglo-Saxons l'appellent Lattice-tailed trogon ou trogon à queue en treillis. Il possède la taille moyenne des trogons, 28 cm et a un dimorphisme prononcé. Le trogon échelette a une particularité immanquable : son iris blanc qui entoure une pupille noire et permettra de le différencier de ses cousins Trogon de Masséna et Trogon à queue noire qui ont des aires de distribution croisées. Le bec est jaune entouré de vibrisses noires, les parotiques et la gorge noires tranchent avec la calotte vert-émeraude, le manteau, le dos et les scapulaires sont également verts. Les couvertures et les rémiges secondaires sont vermiculées horizontalement de noir et blanc, les rémiges tertiaires noires présentent des émarginations blanches. La poitrine est du même vert-émeraude que le dos avec parfois une tendance à virer au bleu foncé avec la lumière, le ventre et le bas-ventre sont rouge vif pour aboutir aux rectrices inférieures noires rayées de très fines lignes blanches qui sont un élément distinctif du trogon échelette. Les rectrices supérieures sont bleu-vert avec une nuance légèrement électrique. Madame est totalement différente, parotiques plutôt anthracites que noires, le culmen est noir et la mandibule inférieure reste jaune (la femelle Trogon de Masséna a le bec rouge orangé), la calotte, le manteau et le dos sont gris, le haut de la poitrine est aussi gris clair pour passer, petit à petit, à un brun clair, le ventre est rouge mais plus terne que le mâle. Les couvertures n'ont pas le contraste du mâle mais présentent de très fines vagues blanches sur un fond brun gris foncé. La queue est identique, peut-être un petit peu moins rayée sur les rectrices inférieures centrales. Les tarses sont brun clair. Les juvéniles sont plus proches de leur mère, avec une dominante brun clair à la place du gris de la femelle adulte, le ventre et la poitrine ont une nuance plus rousse, le marquage des couvertures commence à présenter les vagues horizontales mais sur fond marron. Le trogon échelette, suivant les conditions de lumière et son attitude peut être confondu avec le Trogon de Masséna, le Trogon à queue noire et le Trogon aux yeux blancs.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lattice-tailed Trogon,
  • Trogón Colibarrado,
  • Sperberschwanztrogon,
  • Rasterstaarttrogon,
  • Trogone reticolato,
  • Costaricatrogon,
  • Netthaletrogon,
  • trogón mriežkochvostý,
  • trogon ozdobný,
  • Gitterhalet Trogon,
  • keltasilmätrogoni,
  • trogon de cua enreixada,
  • trogon kostarykański,
  • Ястребинохвостый трогон,
  • シマオグロキヌバネドリ,
  • 花尾美洲咬鹃,
  • 格尾美洲咬鵑,

Voix chant et cris

Son chant est proche de celui du Trogon de Masséna, un "kohh-kohh-kohh" aigu et répété une quinzaine de fois, l'intensité baissant à la fin de la stance. Il lance également un "tree-tree" aigu espacé.

Habitat

Inféodé à la canopée basse et moyenne, à des hauteurs d'arbres de 20 à 40 m et aux premiers contreforts de la cordillère centrale du Costa Rica. On le trouve parfois à la lisière des forêts clairsemées mais les observations dans ce milieu sont rares. A l'ouest du Panama, il fréquente toujours les milieux humides jusqu'à 1 000m d'altitude. Son habitat est en fait le même que celui du Trogon de Masséna mais il semble moins adaptable et plus fragile, ce qui limite son expansion.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, au Costa Rica, on sait qu'il redescend après la saison de reproduction.

Alimentation mode et régime

Le trogon échelette aime les Lauraceae comme la variété Persea americana qui donne l'avocat. Il recherchera divers fruits mais est également insectivore. On pense qu'il est opportuniste et chassera, à l'occasion de petits batraciens et lézards.

Reproduction nidification

La période de reproduction s'étend de février à mai, la cour du trogon échelette auprès de Madame est semblable à celle d'autres trogons comme le Trogon de Masséna. Paul Slud, ornithologue américain (1919-2006) observa les deux sexes lançant des cris ou plutôt des trilles très aigus en dressant leurs queues, dans le même temps le mâle croise ses rectrices extérieures et va ainsi masquer la rectrice centrale. Le nid est souvent fait dans une excavation d'un vieil arbre ou dans une termitière arboricole à une hauteur de 5 à 8 m. On n'a malheureusement aucune information sur le nombre d'œufs, la durée de couvaison et l'élevage des petits.

Distribution

Uniquement au Costa Rica. Si on peut le voir des deux côtés de la cordillère centrale, il marque sa préférence pour les versants de la mer des Caraïbes ; également présent à l'ouest du Panama mais reste rare.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC. Ne semble pas en danger, mais l'oiseau est peu observé et son aire est réduite à deux pays : Costa Rica et Panama. Il tient donc à l'homme d'être raisonnable pour que le trogon échelette continue à parader auprès de sa belle !

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon écheletteFiche créée le 24/06/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net