Turnix combattant

Turnix suscitator - Barred Buttonquail

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Turnicidés

  • Genre
    :

    Turnix

  • Espèce
    :

    suscitator

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 35 à 68 g
Distribution

Distribution

Description identification

Silhouette trapue et caractéristique d'un turnicidé, avec sa queue courte formée de 12 rectrices et ses ailes brèves aux extrémités arrondies. Les iris sont jaune pâle, le bec noir avec une base jaunâtre. Les tarses et les pieds sont bleuâtre chair à brun verdâtre, légèrement plus sombre chez les femelles. Les sexes sont différents.
Chez le mâle adulte, le front, les lores, les côtés de la tête, la totalité de la gorge et le cou présentent une teinte grisâtre à chamois-blanc avec des marques subterminales noires. Les lores sont parfois entièrement noirs. La zone qui va du capuchon jusqu'à l'arrière du cou est brun grisâtre à roux avec une rayure centrale blanche au centre de la calotte. L'avant du cou et la poitrine sont entièrement barrés de noir et de chamois. Le reste des parties inférieures affiche une couleur chamois-roux ou chamois pâle, s'éclaircissant nettement sur le ventre et sur la région anale qui sont parfois barrés. Le dessus, du manteau et des scapulaires jusqu'aux couvertures sus-caudales et à la queue, est brun grisâtre à roux, barré et vermiculé de noir. Les plumes des scapulaires et de certaines autres plumes dorsales extérieures ont une bordure chamois blanchâtre. Les plumes de vol et les primaires sont brun noirâtre avec de fines bordures blanches ou chamois. Les couvertures alaires sont brunes ou rousses, barrées de noir avec des extrémités chamois.
La femelle adulte possède un front, des lores, des côtés de la tête, une gorge et un cou blancs, avec une marque subterminale noire sur toutes les plumes. Les lores sont occasionnellement tout noirs. Le capuchon et l'arrière de la tête sont semblables au mâle. La partie centrale de la gorge et le cou sont noir foncé. Le cou et les côtés de la poitrine sont chamois avec des barres noires. Le reste du dessous présente une couleur chamois-roux ou chamois pâle qui s'étend parfois sur l'arrière du cou en formant un collier et s'eclaircit de façon significative sur le ventre et sur la partie anale. Les parties supérieures sont strictement identiques à celles du mâle. La plupart des juvéniles ressemblent aux mâles, mais les femelles acquièrent progressivement la tache noire sur la gorge. Les jeunes des deux sexes arborent des marques arrondies ou en forme de chevron sur la poitrine. Ils ne sont pas barrés et affichent plus de roux sur les couvertures alaires. Les bordures externes des plumes de vol porte une frange chamois plus large et plus irrégulière.

Indications subspécifiques 16 Sous-espèces

  • Turnix suscitator plumbipes (Nepal to ne India and n Myanmar)
  • Turnix suscitator bengalensis (c and s of West Bengal. ne India.)
  • Turnix suscitator taigoor (India. except above.)
  • Turnix suscitator leggei (Sri Lanka)
  • Turnix suscitator okinavensis (s Kyushu I. to Ryukyu Is.. Japan.)
  • Turnix suscitator rostratus (Taiwan)
  • Turnix suscitator blakistoni (e Myanmar to s China and n Indochina)
  • Turnix suscitator pallescens (sc Myanmar)
  • Turnix suscitator thai (nw and c Thailand)
  • Turnix suscitator atrogularis (s Myanmar, s Thailand, Malay Pen.)
  • Turnix suscitator suscitator (Sumatra, Java, Bawean, Belitung, Bangka and Bali)
  • Turnix suscitator powelli (Lombok to Alor. Lesser Sundas.)
  • Turnix suscitator rufilatus (Sulawesi)
  • Turnix suscitator haynaldi (Palawan and nearby islands. w Philippines.)
  • Turnix suscitator fasciatus (Luzon, Mindoro, Masbate, Sibuyan. n Philippines.)
  • Turnix suscitator nigrescens (Cebu, Guimaras, Negros, Panay. Philippines.)

Noms étrangers

  • Barred Buttonquail,
  • Torillo Batallador,
  • Toirão-barrado,
  • Bindenlaufhühnchen,
  • csíkos guvatfürj,
  • Zwartkeelvechtkwartel,
  • Quaglia tridattila barrata,
  • Bandad springhöna,
  • Båndspringvaktel,
  • prepeľovec sivozobý,
  • perepel šupinkový,
  • Kampløbehøne,
  • tummapyyjuoksija,
  • guatlla pintada batallaire,
  • przepiórnik prążkowany,
  • svītrainā trīspirkstīte,
  • Полосатая трёхперстка,
  • Gemak loreng,
  • ミフウズラ,
  • 棕三趾鹑,
  • นกคุ่มอกลาย,
  • 棕三趾鶉,

Voix chant et cris

Habitat

Les turnix combattants habitent les prairies sèches et les zones cultivées, y compris les plantations de canne à sucre, de thé et de café. Ils fréquentent également les broussailles et les zones boisées secondaires, généralement en dessous de 300 mètres. Cependant, il peut grimper jusqu'à 1650 m dans l'Asie du sud-est et jusqu'à 2500 m dans les régions qui bordent l'Himalaya. Cet oiseau est endémique de l'Indonésie, des Philippines, de l'Asie du Sud, du subcontinent indien jusqu'au sud-est de la Chine, Hainan, Taiwan et le Japon. Au Japon, il est présent dans le centre et le sud de Ryukyu et dans le sud de KyuShu. Aux Philippines, sa présence est avérée dans les îles suivantes : Luzon, Mindoro, Calamian, Palawan, Sibuyan, Masbate, Panay, Cebu et Negros. En Indonésie, il habite Sulawesi, Sumatra, Java, Bali, Lombok, Sumbawa, Flores, Lomblen et Alor.
Sous-espèces : pas moins de 18 sous-espèces sont officiellement reconnues. Turnix suscitator taigoor - Inde. T.S. leggei - Sri Lanka. T.S. plumbipes - du Népal à l'Assam, Bengladesh, ouest du Myanmar, également en Chine dans le sud-ouest du Yunnan et le sud-est du Xizang. T.S. bengalensis - ouest du Bengale, en Inde. T.S. Okinavensis - au japon, dans le sud de Kyushu et le sud de Ruykyu. T.S Rostrata - Taiwan. T.S. blakistoni - du Myanmar au nord du Vietnam, dans le sud de la Chine et à Hainan. hiverne en Thaïlande - T.S pallescens - sud et centre du Myanmar. T.S thai - centre de la Thaïlande - T.S. interrumpens - Myanmar péninsulaire et Thaïlande. T.S. atrogularis - sud de la Thaïlande et péninsule malaise. T.S. suscitator - race type, Sumatra, Java et Bali. T.S. baweanus - île Bawea, au large de Java. T.S fasciata - nord des Philiipines, Luzon et Masbate. T.S Haynaldi - Palawan et Calamian. T.S nigrescens - centre des Philippines, Panay, Negros et Cebu. T.S rufilata - Sulawesi. T.S. powelli (voir notre illustration) - Petites îles de la Sonde, de Lombok jusqu'à Alor.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau terrestre vit en solitaire ou en couple. Il prend rarement son envol en cas de danger et il se laisse tomber sous le couvert au bout de 10 ou 20 mètres s'il est obligé de le faire. Le turnix combattant est sédentaire sur la plus grande partie de son aire, cependant certaines populations continentales peuvent parfois effectuer des migrations locales ou des mouvements de dispersion, peut-être pour éviter les pluies. En Malaisie, quelques rapports signalent qu'il est capable de mener une activité nocturne.

Alimentation mode et régime

Les turnix combattants se nourrissent d'herbes, de mauvaises herbes, de graines, d'insectes et d'escargots. Ils sont très friants de jeunes pousses qu'ils collectent dans les prairies et dans la litière de feuilles. Comme tous les turnix, ils creusent des cavités circulaires dans la boue ou dans la terre meuble pour rechercher leur nourriture. Ils font la navette entre les lieux de forage et leur lieu de résidence en empruntant des pistes clairement balisées ou des petites routes en mauvais état.

Reproduction nidification

Le nid est un petit coussin d'herbe déposé dans une dépression peu profonde. Il est généralement placé sous une touffe d'herbes dont les tiges sont recourbées de telle façon qu'elles forment un dôme peu épais avec une entrée latérale. La femelle pond habituellement 4 oeufs de couleur gris-olive fortement marqués de brun, mais aussi parfois de lavande et de noir violacé sur la partie la plus large. L'incubation, qui dure de 12 à 16 jours, est assurée par le mâle seul. Ce dernier s'occupe également du soin, de la surveillance et du nourrissage des jeunes. Les poussins atteignent la taille adulte entre 40 et 80 jours. La femelle est polyandre, entretient des rapports avec plusieurs partenaires successifs mais les nids restent solitaires. Les turnix combattants nichent pratiquement pendant tous les mois de l'année, de décembre à septembre, dans l'Asie Continentale du Sud-Est, et de février à septembre aux Philippines. Toutefois, l'activité est plus ou moins importante en fonction des conditions climatiques. Au Japon par exemple, la période de pointe pour la reproduction se situe en avril et en mai. Cet oiseau peut marquer une pause ou ne pas se reproduire du tout si les pluies sont trop abondantes ou si les conditions sont trop arides.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/05/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net