Tyran de l'Ouest

Tyrannus verticalis - Western Kingbird

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyrannus verticalis

(Say, 1822)


Ordre : Passériformes

Famille : Tyrannidés  ;

Genre : Tyrannus

Espèce : verticalis

Espèce monotypique

Chant :

Biométrie :

Taille : 25 cm
Envergure : 37 à 40 cm.
Poids : 37 à 46 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : tyran západní (cs), Vestlig Kongetyran (da), Arkansastyrann (de), Western Kingbird (en), Tirano Occidental (es), niittytyranni (fi), arkansasi tirannusz (hu), Re dei tiranni occidentale (it), ニシタイランチョウ (ja), Vestkongetyrann (nb), Arkansaskoningstiran (nl), tyran bahamski (pl), Suiriri-ocidental (pt), Западный (королевский) тиранн (ru), postriežkar čiernochvostý (sk), Västlig kungstyrann (sv), 西王霸鹟 (zh)

Identification :
Tyran de l'Ouest Cet oiseau chanteur de taille moyenne présente une tête et une poitrine gris pâle mais la région qui va du bec jusqu'aux couvertures auriculaires porte un masque plus foncé. Le bec est noir, l'avant de la calotte porte une petite tache orange qui n'est pas toujours visible quand il est dans son milieu naturel. Le menton est blanc, l'ensemble des parties inférieures en dessous de la poitrine est jaunâtre. Le manteau, le dos, le croupion et les sus-caudales forment un ensemble gris pâle identique à la couleur de la tête. Les couvertures alaires sont noir brunâtre. La queue noire avec une extrémité carrée dévoile un peu de blanc sur les rectrices extérieures. L'iris et les pattes sont sombres.

La femelle affiche un plumage qui est rigoureusement Tyran de l'Ouest identique. Les immatures ressemblent aux adultes mais ils sont plus pâles, avec des liserés chamois sur la bordure des ailes. Ils n'ont pas de tache orange sur le capuchon. Le tyran de l'Ouest peut être assez facilement confondu avec plusieurs autres espèces de tyrans, notamment le tyran de Cassin, le tyran de Couch et le tyran mélancolique. Le tyran de Cassin a une tête et un dessus plus sombre contrastant plus fortement avec le menton. Le bout de sa queue est blanc. Le tyran de Couch et le tyran mélancolique ont un dessous nettement plus jaune. Ils ont un bec plus trapu et leur queue ne porte aucune trace de blanc.

Chant : Lorsqu'ils chantent, les Tyran de l'Ouest tyrans de l'Ouest émettent une série de "kip" qui est suivie par de nombreuses notes aigues, pinailleuses et bavardes. Ce chant peut être retranscrit de la façon suivante : "ker-er-ip, ker-er-ip, pree pree prpreee". Le cri le plus courant est un "kip" rude et tranchant.

Habitat : Les tyrans de l'Ouest fréquentent généralement des habitats assez ouverts avec des arbres, des arbustes ou des perchoirs artificiels comme les poteaux électriques ou les piquets de clôture. On peut les trouver dans des lieux assez divers comme les prairies, les pâtures, les savanes, les semi-déserts arborés et les zones urbaines. Ils s'installent à des altitudes moyennes, dépassant rarement 2120 mètres.

Distribution : Ces oiseaux sont endémiques de l'Amérique du Nord. Au printemps et en été, ils nichent du sud-est de la Colombie Britannique en direction de l'est jusqu'au centre du Minnesota et en direction du sud jusqu'au Mexique et au sud du Texas. A partir de l'automne et en hiver, Tyran de l'Ouest ils migrent en Amérique Centrale, du sud du Mexique jusqu'au Costa Rica. Une petite population hiverne également en Floride.

Comportements : Les tyrans de l'Ouest défendent un territoire dont la surface est très variable. Après que les couples se soient formés, ce territoire devient de plus en plus succinct et, au milieu de la période d'incubation, il est réduit à sa plus simple expression, c'est à dire qu'il couvre uniquement l'arbre qui porte le nid et ses abords immédiats. Cette zone d'influence est défendue avec agressivité contre les autre tyrans et même contre des prédateurs de plus grande taille comme les buses. Les tyrans de l'ouest chassent à partir de perchoirs élevés qui servent de base de départ pour les excursions aériennes en vue de capturer des insectes. Ils recherchent également leur nourriture à terre et dans les branches extérieures des arbres. Les mâles effectuent une parade nuptiale particulièrement impressionnante au cours de laquelle ils grimpent jusqu'à 20 mètres en faisant des vrilles. Parvenus à ce point, ils calent, culbutent et se laissent tomber vers le sol en pratiquant des acrobaties.

Les tyrans de l'Ouest sont des migrateurs de moyenne distance. Pendant la migration qui s'effectue habituellement de jour, ils se déplacent en solitaire ou en petits groupes, rarement Tyran de l'Ouest en larges bandes. Les tyrans de l'ouest rejoignent leurs quartiers d'hiver qui s'étalent depuis le sud du Mexique (état de Guerrero) jusqu'au Costa Rica et y séjournent de novembre à avril, surtout sur le versant pacifique. La migration du retour s'effectue au début du printemps. Tous les oiseaux ont regagné les sites de nidification avant la mi-avril.

Nidification : Le déroulement de la nidification est lié directement à l'abondance d'insectes. En Amérique du Nord, la saison a lieu habituellement de la mi-avril jusqu'à juin. Très au nord, elle intervient plus tard, alors qu'au Mexique, elle est plus étalée, d'avril jusqu'à août. Il y a rarement deux nichées. La femelle met entre 4 et 8 jours pour construire le nid. C'est une coupe plutôt ouverte de 9 cm de diamètre Tyran de l'Ouest et 6 cm de profondeur, parfois volumineuse, souvent compacte. Elle utilise une grande variété de matériaux tels que des petites brindilles, des herbes, des tiges, des bouts de ficelles, des morceaux de plastique et de tissu, des racines, de l'écorce et encore d'autres végétaux. L'intérieur est tapissé de laine, de crin, de plumes, de coton et de feuilles. Le nid peut être placé dans une grande variété de lieux, mais la plupart du temps, dans un arbre ou un arbuste, entre 3 et 17 mètres au-dessus du sol. On peut également le trouver sur une structure artificielle comme un poteau téléphonique, un moulin à vent, une antenne, un piquet de clôture, un bâtiment ou une poutre métallique. Occasionnellement, il peut être Tyran de l'Ouest installer dans un vieux nid de pic, une cavité ou une façade rocheuse. La ponte comprend 3 à 7 oeufs, de couleur blanc-crème avec des marques brunes, noires ou lavande concentrées sur la partie la plus large de la coquille. La femelle couve seule pendant une période qui varie de 18 à 19 jours. Les jeunes quittent le nid au bout de 16 jours mais ils continuent à être nourris par les deux parents pendant encore 2 ou 3 semaines. Le nid est rarement parasité par le vacher à tête brune.

Régime : Les arthropodes (en particulier les insectes) constituent plus de 95% du régime d'un adulte. Dans la liste principale des proies, on peut noter les hyménoptères, les orthoptères, les lépidoptères adultes et leurs larves, les diptères, les coléoptères et les araignées. La taille de son bec suggère qu'il consomme des proies plus petites que ses congénères. Le tyran de l'ouest ingurgite également une grande variété de baies, celles du sureau (Sambucus), de l'aubépine (Crateagus), du murier et du vite vergine. Pendant la migration, de large bandes convergent parfois vers les arbres fruitiers.

Protection / Menaces : C'est un oiseau commun. Ses effectifs globaux sont estimés à environ 19 millions d'individus. En raison du défrichement, son aire de nidification a considérablement progressé vers l'est au cours des 100 dernières années.

Sources :

 

Autres liens :
D'après Buffon : Les Tyrans.
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Fiche créée le 01/11/2008 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 20/08/2014 04:34:20 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Kingbird Highway: The Story of a Natural Obsession That Got a Little Out of Hand

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest

Tyran de l'Ouest