Tyran gris

Tyrannus dominicensis - Grey Kingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tyrannidés

  • Genre
    :

    Tyrannus

  • Espèce
    :

    dominicensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : 35 cm.
  • Poids
    : 44 à 47 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

La famille des Tyrannidés est une famille exclusivement américaine, la plus vaste et riche en espèces du continent. Elle groupe des espèces de taille très petite (le plus petit passereau est un Tyrannidé) à moyenne. Ecologiquement, les Tyrannidés sont très divers et occupent des places ten... lire la suite

Description identification

Le Tyran gris est un passereau de la taille d'un merle, appartenant à la famille américaine des Tyrannidés. Le dessus, de la calotte aux sus-caudales, est gris foncé alors que tout le dessous est blanc, légèrement teinté de gris à la poitrine. Les ailes et la queue sont presque noires, avec parfois des reflets brun-roux. Les plumes des ailes (couvertures alaires et rémiges) sont bordées d'un liséré blanchâtre. Une raie orangée parcourt le haut de la calotte mais elle n'est visible que lorsque l'oiseau hérisse les plumes de sa tête. Un masque noir entoure l'œil en partant du bec et sépare la calotte grise des joues blanches. Le bec, assez fort et noir, est légèrement crochu à l'extrémité. Les pattes plutôt courtes sont noires. La queue est échancrée. Mâle et femelle sont identiques.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Tyrannus dominicensis dominicensis (se USA to Colombia and Venezuela)
  • Tyrannus dominicensis vorax (Lesser Antilles)

Noms étrangers

  • Grey Kingbird,
  • Tirano Dominicano,
  • Suiriri-cinza,
  • Grautyrann,
  • Grijze Koningstiran,
  • Re dei tiranni grigio,
  • Grå kungstyrann,
  • Gråkongetyrann,
  • postriežkar sivý,
  • tyran šedý,
  • Grå Kongetyran,
  • harmaatyranni,
  • tirà gris,
  • tyran szary,
  • pelēkais karaļputns,
  • Серый (королевский) тиранн,
  • ハイイロタイランチョウ,
  • 灰王霸鹟,
  • 灰王霸鶲,

Voix chant et cris

Le Tyran gris émet un chant strident, composé de notes roulées et rauques, que l'on peut transcrire en "Pipirit", "pi-ti-reee-pi-ti-rro" ou encore "pitch-chir'r'r're", ce qui lui a valu le nom de Pipirite en créole, à la Martinique et à la Guadeloupe en particulier. C'est un des premiers oiseaux à chanter le matin, perché bien en vue au sommet d'un arbre, sur un poteau ou un fil électrique, si bien qu'aux Antilles l'expression "au Pipirite chantant" qualifie une activité très matinale.

Habitat

Le Tyran gris se plait dans les milieux ouverts et semi-ouverts plutôt secs voire arides : zones herbeuses et pâturages, lisières de forêt, zones côtières, bordures de mangrove. Il s'adapte bien aux milieux anthropisés tels que les champs cultivés, les parcs et jardins, et même les villes. Sa seule exigence est la présence de perchoirs bien dégagés (arbres, buissons, poteaux, fils électriques) d'où il pourra chanter et guetter les insectes dont il se nourrit.

Comportement traits de caractère

Le Tyran gris est un oiseau très territorial et agressif envers les intrus. Il peut s'attaquer à des oiseaux bien plus grands que lui tels que les buses et les frégates. Généralement solitaire, ou par couple au moment de la reproduction, il lui arrive de former des dortoirs nocturnes, parfois importants.

Alimentation mode et régime

Principalement insectivore, le Tyran gris guette ses proies du haut d'un perchoir bien en vue, d'où il s'élance pour les capturer. Les proies de grande taille sont assommées avant d'être avalées. Le régime alimentaire comporte des insectes (coléoptères, abeilles, blattes, libellules, etc.) mais aussi des araignées, des lézards et même des petits poissons et des petits oiseaux comme les colibris. Les proies sont capturées en plein vol ou au sol. Les fruits sont également appréciés. Dans les villes, le Tyran gris profite de l'éclairage urbain pour capturer les insectes attirés par les lampadaires.

Reproduction nidification

La nidification printanière a lieu en avril-mai au sud des États-Unis, de mars à juillet aux Antilles et d'avril à juillet au Venezuela. Lors de la parade nuptiale, les partenaires exécutent des figures aériennes, tout en criant bruyamment et en émettant des claquements de bec et des vrombissements d'ailes. Le nid est une coupe grossière faite principalement de brindilles, construite à la fourche d'un arbre ou sur une structure d'origine humaine. La femelle pond de 2 à 5 œufs, le plus souvent 3. L'incubation dure environ 2 semaines. Les jeunes restent au nid pendant 16 à 18 jours. Les parents se relaient pour surveiller le nid, abriter les petits du soleil, le nid étant souvent à découvert, et ravitailler les oisillons en nourriture.

Distribution

Le Tyran gris est résident à l'année dans toutes les petites Antilles, à Porto Rico, à Hispaniola et dans la moitié nord du Venezuela. Les populations qui nichent en Floride, en Louisiane, à Cuba, à la Jamaïque, aux Bahamas et aux îles Caïmans vont passer l'hiver au nord de l'Amérique du Sud : Panama, Colombie, Venezuela, Guyanes et extrême nord du Brésil. On peut observer des oiseaux de passage sur les côtes orientales du Yucatan, du Belize, du Nicaragua et du Costa Rica.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas menacée actuellement. Elle est favorisée par son caractère agressif et ses facultés d'adaptation aux environnements modifiés par l'homme. L'usage des pesticides, provoquant une raréfaction des proies, est néanmoins un risque pour l'espèce. Le Tyran gris est protégé aux Antilles françaises.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tyran grisFiche créée le 29/12/2017 par Régine Le Courtois Nivart © 1996-2018 Oiseaux.net