Vanneau à poitrine châtaine

Vanellus superciliosus - Brown-chested Lapwing

Vanneau à poitrine châtaine
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Vanellus

  • Espèce
    :

    superciliosus

Descripteur

Reichenow, 1886

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 150 g
Distribution

Distribution

Description identification

En plumage nuptial comme en plumage d'hiver, le front et le court sourcil sont châtain pâle. Le capuchon et la nuque sont noirs avec de légers reflets bleuâtres. Les longues plumes de la nuque recouvrent le haut de l'arrière du cou. Le menton est blanchâtre, le reste de la face, du cou et le haut de la poitrine sont gris cendré, parfois avec une nuance brunâtre. Le milieu et le bas de la poitrine affichent une bande pectorale châtain brun éclatant qui est plus large dans sa partie centrale et qui est parfois soulignée de gris cendré dans sa partie inférieure. Le reste du dessous, y compris les couvertures sous-alaires sont d'un blanc immaculé.
La partie qui va du manteau au croupion, ainsi que les scapulaires, les tertiaires et les couvertures alaires présentent une couleur d'un brun verdâtre. Les plus longues plumes affichent d'irrégulières bordures rousses en plumage frais. Le bas du croupion et les sus-caudales sont blancs. La queue est également blanche avec une bande terminale noire qui devient plus étroite sur les côtés et n'atteint pas toujours les rectrices extérieures. Les plumes des grandes et des moyennes couvertures ont des terminaisons blanches. Les rémiges secondaires noires ont une base blanche. Par contre, les rémiges primaires et secondaires sont entièrement noires.
Au-dessus de l'œil, les juvéniles ont des caroncules plus petites que les adultes. L'iris est brun sombre, le noir du capuchon est absent et remplacé par du brun qui est plus foncé que le reste de la tête. Le gris et le châtain de la tête et du cou sont largement remplacés par du gris-brun terne. Cependant, certaines plumes du bas de la poitrine restent tachées de châtain. Les liserés roux des parties supérieures et des couvertures sont plus développés que chez les parents. Le capuchon brun peut également avoir des bordures rousses. Les rémiges primaires sont assez pointues.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Brown-chested Lapwing,
  • Avefría Pechirrufa,
  • Abibe-de-peito-marrom,
  • Rotbrustkiebitz,
  • rozsdásmellű bíbic,
  • Bruinborstkievit,
  • Pavoncella pettobruno,
  • Brunbröstad vipa,
  • Brunbrystvipe,
  • cíbik hnedoprsý,
  • čejka hnědoprsá,
  • Brunbrystet Vibe,
  • ruskorintahyyppä,
  • fredeluga de pit rogenc,
  • czajka rdzawopierśna,
  • Красногрудый чибис,
  • チャムネトサカゲリ,
  • 褐胸麦鸡,
  • 褐胸麥雞,

Voix chant et cris

La plupart des cris sont perçants, perforants et portant à une assez longue distance. Chez cette espèce, la cri en vol est décrit comme un grincement de porte ou de gond rouillé.

Habitat

Les vanneaux à poitrine châtaine fréquentent les savanes ouvertes pourvues de buissons clairsemés ou totalement dénudées. Le sol est recouvert d'herbes ou totalement nu . Ces oiseaux apprécient généralement le voisinage des rivières et des lacs. Ils ne dédaignent pas les structures artificielles façonnées par les humains comme les terrains de football et les pelouses. Ils occupent également les prairies récemment brulées. Pendant la période de migration au Zaire, on les trouve aussi parfois dans les zones boisées éclaircies au milieu des forêts.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de reproduction, les vanneaux à poitrine châtaine vivent en bandes pouvant atteindre de 30 à 100 individus. A cette époque de l'année, il n'est pas rare de les trouver en compagnie de vanneaux ternes (Vanellus lugubris).
Ces oiseaux sont des migrants intra-africains. Ils se déplacent vers le centre et l'est du Zaïre en novembre-décembre, puis de nouveau en juillet-août avec les jeunes, suggérant qu'il y a des allers-retours entre les aires de reproduction et les lieux de migration. Les populations qui migrent au Rwanda et en Afrique Orientale y séjournent entre juillet et décembre. Bien que les déplacements ne soient pas si lointains et n'entraînent pas une perte de poids aussi conséquente que chez les migrateurs de longue distance, les vanneaux qui nichent au Nigéria accumulent de la graisse avant de quitter leurs lieux de nidification.

Alimentation mode et régime

Les vanneaux à poitrine châtaine ont un régime carnivore, ils se nourrissent principalement d'insectes, en particulier de fourmis. Grâce à leur bec effilé, ils sont capables de creuser profondément dans les sols meubles. Ils sont également actifs durant le nuit au cours de laquelle ils peuvent éventuellement se nourrir.

Reproduction nidification

Au Nigéria, la période de reproduction se déroule en janvier et février. Au Zaïre, elle a probablement lieu de décembre à juin. Dans les 2 pays, elle coïncide avec la saison sèche. Les vanneaux à poitrine châtaine sont monogammes et territoriaux, ils installent leur nid à terre, sur des sols rouges récemment brûlés et dont le substrat est assez caillouteux. Le nid est une dépresssion peu profonde entourée par une épaisse bordure constituée de petites pierres ou de morceaux de fourmilière qui recouvrent partiellement les œufs.
La ponte comprend de 2 à 4 œufs à la couleur rougeâtre, ce qui fait qu'ils se confondent avec le sol latéritique rouge sur lequel ils sont déposés. Les 2 parents couvent à tour de rôle, pendant une période qui dure au moins 24 jours. L'incubation commence après le dépôt du dernier œuf, ce qui fait que ces derniers éclosent presque simultanément.
Les poussins qui naissent ont un dessus chamois et brun sombre, avec une tache noire sur l'occiput et une tache blanche sur la nuque. Les parties inférieures sont blanches avec une bande pectorale brune.

Distribution

Les vanneaux à poitrine châtaine sont originaires du centre du continent africain, de part et d'autre de l'équateur. Leur aire de nidification s'étend du Togo probablement jusqu'au nord-est su Zaïre mais on ne possède de rapports précis que pour le Nigéria. En dehors de la reproduction, son territoire est plus vaste, partant de l'est du Ghana jusqu'au lac Victoria et au nord-ouest de la Tanzanie en passant par le centre du Cameroun, le sud du Tchad et la plus grande partie du Zaïre (excepté le centre-Ouest). Les vanneaux à poitrine châtaine sont considérés comme monotypiques, il n'y a pas de sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Del Hoyo (Handbook of the birds of the World), cette espèce n'est pas globalement menacée. Ses effectifs ne sont pas très précisément connus, mais elle n'est pas considérée comme rare et son implantation semble solide. Elle est bien implantée au Nigéria, encore que dans ce pays sa répartition soit irrégulière. Les limites de son aire ne sont pas précises et dans certaines régions, comme au Ghana, on ignore exactement son statut, si elle est nicheuse ou visiteuse d'hiver. De plus amples informations sont donc nécessaires pour préciser l'avenir de cet oiseau. Néanmoins, la plupart des organismes le classe comme de préoccupation mineure.(LC)

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Vanneau à poitrine châtaineFiche créée le 19/12/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net