Vanneau indien

Vanellus indicus - Red-wattled Lapwing

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Vanellus

  • Espèce
    :

    indicus

Descripteur

(Boddaert, 1783)

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : 80 à 81 cm.
  • Poids
    : 110 à 230 g
Distribution

Distribution

Description identification

En commun avec le vanneau de Malabar ou le vanneau à tête grise, cet oiseau possède de curieuses caroncules rouges en avant des yeux. Son bec est moyennement long avec un culmen aplati à la base et des narines longilignes placées dans une rainure ou une cannelure. Les ailes sont longues, pourvues d'un éperon acéré à la courbure. Les pattes sont très allongées, justifiant son classement dans l'ancienne catégorie des échassiers.
Le vanneau indien présente un plumage assez bigarré avec des motifs et des ornements assez remarquables. Chez le mâle, les parties supérieures sont brun-bronze, contrastant avec le dessous qui est blanc. La poitrine, la tête et le cou sont noirs. une large bande blanche est visible sur la face, partant de l'arrière des yeux, descendant le long du cou et rejoignant le blanc des parties inférieures.
Le bec est rouge avec une pointe noire, les pattes sont jaunâtres. Les sexes sont identiques. En plumage éclipse, pendant la mue, les adultes ont un capuchon nuancé de brun et des petites mouchetures sur la gorge.
Les juvéniles ont généralement un plumage plus terne, avec une gorge blanchâtre, un capuchon et une poitrine tirant sur le gris, cette dernière étant légèrement tachetée de blanc.
Les poussins ont un duvet gris-brun taché de noir. Derrière les yeux et autour de l'occiput, on peut apercevoir un large collier noir. En-dessous de celui-ci, il y a un large collier blanc. La poitrine porte une bande pectorale foncée, le reste des parties inférieures est blanc avec cependant une légère teinte chamois sur le ventre et sur les flancs.
Les différentes races ne sont pas très marquées. Elles se distinguent par un plus ou moins grand apport de reflets lustrés, par une coloration des parties supérieures et une taille différentes. La race atronuchalis a un collier nuchial blanc plus fin et une tache blanche sur les oreillons qui est séparée du blanc des parties inférieures. La race aigneri est la plus grande et la plus pâle. La race lankae est la plus petite, la plus foncée et la plus lustrée.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Vanellus indicus indicus (widespread, also Middle East)
  • Vanellus indicus aigneri (se Turkey to Pakistan)
  • Vanellus indicus lankae (Sri Lanka)
  • Vanellus indicus atronuchalis (ne India to s China, se Asia, Malay Pen. and n Sumatra)

Noms étrangers

  • Red-wattled Lapwing,
  • Avefría India,
  • Abibe do Índico,
  • Rotlappenkiebitz,
  • bibircses bíbic,
  • Украшенный чибис,
  • 肉垂麦鸡,
  • Indische Kievit,
  • Pavoncella caruncole rosse,
  • Rödflikvipa,
  • Brillevipe,
  • czajka indyjska,
  • cíbik laločnatý,
  • čejka černoprsá,
  • Indisk Vibe,
  • kenttähyyppä,
  • ,
  • インドトサカゲリ,

Voix chant et cris

Le cri le plus familier et le plus caractéristique de cet oiseau est un "Did ye do it" ou "Pity to do it" puissant et pénétrant. Il est poussé de façon placide ou frénétique, une fois, deux fois ou répété autant de fois que les conditions l'exigent. Il varie parfois en "did-did-did-did" ou en "kâb-kâb-kâb-kâb" et il paraît être au comble de l'excitation quand il accompagne une parade.
Apparemment, le mâle et la femelle émettent le même type de cris

Habitat

Les vanneaux indiens vivent du niveau de la mer jusqu'à environ 1 800 mètres d'altitude. Ils fréquentent des contrées ouvertes proches des sources d'eau fraîche ou saumâtre comme les rivières, les jeehls, les bancs de vase, les prairies humides et les réservoirs artificiels. Ils apprécient particulièrement les cultures de céréales, les prairies et les pâtures, les jardins de grande taille.
On les trouve également dans les forêts clairsemées, dans les jachères de grande superficie et sur les terres labourées. Occasionnellement, on peut les apercevoir sur les mamelons herbeux qui longent les voies de circulation à grande vitesse.

Comportement traits de caractère

Les vanneaux indiens vivent généralement en couples ou en trios. Occasionnellement, ils forment des bandes lâches d'une demi-douzaine à une douzaine d'individus dans les contrées ouvertes bien humidifiées ou dans les clairières herbeuses qui sont situées à l'intérieur de forêts d'arbres à feuilles caduques. Dans ces endroits privilégiés, ils constituent souvent une grande source de contrariété pour les chasseurs car, grâce à leur perpétuelle vigilance, ils sont passés maîtres pour se camoufler et pour brouiller les pistes, encore que leurs cris stridents les trahissent souvent.
Les vanneaux indiens sont quelque peu crépusculaires et nocturnes et il leur arrive d'être très actifs lorsque les nuits sont bien éclairées. Ils se déplacent en courant, effectuant des foulées irrégulières et adoptant une attitude très affectée. Pendant leur course très zigzagante, de temps à autre, ils penchent la tête profondément en avant pour pouvoir capturer une proie.
Les vanneaux indiens ont un vol lent constitué de battements volontaires et souvent de petites palpitations au niveau des extrémités des ailes. Ces oiseaux sont capables d'atteindre une grande vitesse, surtout s'il s'agit de poursuivre un intrus qui s'est approché du nid dans lequel il y a des petits. Les vanneaux indiens sont majoritairement sédentaires, mais dans certaines régions, notamment en Irak et au Turkménistan, ils sont partiellement migrateurs. En Hiver, les montagnards descendent dans les vallées pour trouver des conditions climatiques plus favorables.

Alimentation mode et régime

Les vanneaux indiens consomment des coléoptères et d'autres insectes, y compris des papillons, des fourmis, des larves de mouches, des sauterelles, des criquets, des punaises, des pince-oreilles et des termites. Ils ingurgitent aussi des mollusques, des vers de terre et des crustacés. Les vanneaux indiens se restaurent principalement à l'aube et au crépuscule, ils sont également actifs pendant les nuits de pleine lune.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule de la mi-avril jusqu'à la fin juin en Irak. La race nominale indicus se reproduit du mois de mars à août-septembre. A Ceylan, la race lankae effectue sa ponte pendant la mousson du sud-ouest, c'est à dire principalement en juin. Les vanneaux indiens sont monogames, solitaires et territoriaux. Ils construisent un nid qui est souvent une simple dépression naturelle ou un grattage sur le sol. La petite cavité est parcimonieusement garnie de végétaux ou non. Le lieu de ponte est parfois entouré d'un petit parapet qui est constitué de petits galets de pierre ou de bouses séchées. Le site de nidification est souvent placé dans un vaste champ rocailleux une jachère importante ou le lit tari d'un cours d'eau ou d'un réservoir aux abords d'un village. Les vanneaux indiens déposent également leur ponte sur les rives d'une petite île au milieu d'une rivière.
La ponte contient 3 ou 4 œufs piriformes et de couleur variable qui sont couvés pendant 26 à 30 jours. La plupart du temps, ces derniers mesurent 42 millimètres sur 30 et ont une teinte gris-brun ou olivâtre avec des mouchetures noires.
Les 2 parents couvent à tour de rôle et soignent les oisillons pendant toute la période de séjour au nid qui dure environ 38 jours. En période de canicule, dans les endroits exposés au soleil, les parents mouillent régulièrement les plumes de leur poitrine et de leur ventre avant de prendre le relais sur les œufs.

Distribution

Les vanneaux indiens ont une vaste aire de distribution sur le continent asiatique. D'ouest en est, leur territoire s'étend du sud-est de la Turquie jusqu'à la pointe méridionale de la péninsule malaise avec une large zone d'interruption dans l'est et le nord-est de l'Iran. 4 races différentes sont officiellement reconnues : V. i. aigneri (sud-est de la Turquie, Irak, Iran, sud de le Transcaucasie, est de la péninsule arabe, Pakistan) - V. i. indicus (est du Pakistan,sous-continent indien, Népal et Bangladesh) - V. i. lankae (Sri Lanka) - V. i. atronuchalis (nord-est de l'Inde (Assam), Myanmar jusqu'à la péninsule malaise et le Vietnam).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Dans le sud-ouest de l'Asie, on compte plus de 100 000 oiseaux. Dans le centre-sud du continent, la population est quasiment analogue. Les populations du sud-est ne sont pas quantifiées. Les vanneaux indiens sont capables de s'adapter à une grande variété d'habitats dans des régions densément occupées par les humains. Plus de 5 000 individus hivernent en Iran et les effectifs sont en pleine croissance dans la vallée du Tigre où ils ont niché pour la première fois en 1983.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/11/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net