Vanneau téro

Vanellus chilensis - Southern Lapwing

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Vanellus

  • Espèce
    :

    chilensis

Descripteur

Molina, 1782

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 280 à 425 g
Distribution

Distribution

Description identification

En vol, vu du dessous, ce vanneau élégant se distingue par ses ailes noires et blanches. Chez les adultes, le bec est rose avec une pointe terminale noire. L'anneau orbital et les longues pattes sont également rosâtres. Les éperons situés sur les poignets des ailes sont rouges. La grande majorité des parties supérieures est gris brunâtre mais les épaules sont recouvertes d'un lustre vert bronzé. L'occiput est orné de longues plumes noires qui forment une huppe fine et pointue. Le front et la gorge portent une tache longitudinale noire. La poitrine est traversée par une large bande noire qui descend presque jusqu'en haut du ventre. Le ventre et le reste des parties inférieures sont entièrement blancs. En vol, on peut apercevoir le ailes noires et arrondies avec une large tache blanche au niveau des couvertures alaires. Les sexes sont identiques. Comme chez la majorité des vanneaux d'Amérique du Sud, cet oiseau ne subit pas de variation saisonnière dans la coloration du plumage.
Chez les juvéniles, les plumes du capuchon ont des extrémités chamois, la bande faciale blanche est nettement plus réduite et elle est infiltrée de chamois. La bande pectorale est plus diffuse que chez les adultes. La huppe et les éperons des ailes sont assez réduits. Les plumes des parties supérieures sont barrées et ont des petits liserés chamois.
La race fretensis est très semblable à la nominale, mais de taille légèrement inférieure. La race cayannensis a plus de blanc et moins de noir sur la face. Le reste de la tête et du cou sont brun-cannelle. Chez la race lampronotus, la tête affiche une teinte brun-gris intermédiaire avec une nette ligne blanche sur le bas de la face.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Vanellus chilensis cayennensis (Costa Rica, Panama, n South America)
  • Vanellus chilensis lampronotus (c and e Brazil to n Chile and n Argentina)
  • Vanellus chilensis fretensis (s Chile and s Argentina)
  • Vanellus chilensis chilensis (c Chile and wc Argentina)

Noms étrangers

  • Southern Lapwing,
  • Avefria Tero,
  • Quero-quero,
  • Bronzekiebitz,
  • pampabíbic,
  • Chileense Kievit,
  • Pavoncella del Sudamerica,
  • Sydamerikansk vipa,
  • Bronsevipe,
  • cíbik čiernočelý,
  • čejka jihoamerická,
  • Sydvibe,
  • eteläamerikanhyyppä,
  • fredeluga de Xile,
  • czajka miedziana,
  • Кайеннская пигалица,
  • ナンベイタゲリ,
  • 凤头距翅麦鸡,
  • 鳳頭距翅麥雞,

Voix chant et cris

Le vanneau téro délivre des "keek keek keek" puissants et assez métalliques sur le ton de la réprimande. On peut entendre également des "kee kee" plus discrets en cas de léger dérangement. Sa communiction est assez semblable à celle de l'oedicnème bistrié de la famille des Burhinidés.

Habitat

Les vanneaux téros nichent dans les pâtures, les prairies humides, les plaines alluviales proches des cours d'eau et les zones marécageuses ouvertes qui sont pourvues d'une végétation courte et entremêlée. Ils se reproduisent aussi dans les champs labourés. En dehors de la saison de reproduction, on les trouve également dans les terres humides de l'intérieur et dans les marais, sur les étendues plates battues par les marées. Occasionnellement, ils fréquentent les zones ouvertes des régions boisées. Ils s'installent volontiers aux abords des ranchs et des fermes et même dans les jardins à la périphérie des villes. Dans certaines régions comme au Brésil ou au Chili, certains oiseaux, aux battements d'ailes saccadées, font office de sentinelles.

Comportement traits de caractère

Les vanneaux téros sont des voisins bruyants, on les trouve généralement en couples, en familles ou en groupes pouvant atteindre plusieurs dizaines d'individus qui se regroupent pour traîner dans les pâtures à certains moments de l'année. Ils ont un attitude très dynamique, ils sont prompts à donner leur avis et à réagir en cas de danger. Comme leurs territoires se touchent, les couples adjacents collaborent souvent pour chasser les intrus. Leur vol est lent et lourd bien qu'en certaines circonstances les battements d'ailes soient énergiques et la trajectoire plutôt acrobatique.

Alimentation mode et régime

Les vanneaux téro consomment principalement des insectes, en particulier des sauterelles mais aussi des vers de terre et sans doute d'autres invertébrés qu'on trouve sur le sol. Ils consomment aussi des petits poissons et des larves d'insectes en utilisant une technique appelée "foot-trembling" par les anglo-saxons. Cette méthode originale consiste à avancer la patte 45° vers l'avant et à faire vibrer le pied de façon à faire sortir la proie du sol sableux. Cette technique est caractéristique des membres de la famille de charadriidés, en particulier les gravelots semipalmés et les pluviers kildir. Chez les ardéidés, l'aigrette neigeuse a également recours à ce genre de stratégie. Les petits sont nourris principalement avec des vers de terre.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule d'avril à juillet au Venezuela, en mars en Colombie. Au Chili, elle a lieu à partir de juillet pour la race nominale chilensis et à partir de septembre-octobre pour la race fretensis. Sur la Terre de Feu, on trouve des pontes en octobre et les jeunes oisillons peuvent être observés à la fin du mois de novembre et en décembre.
Les vanneaux téro sont des oiseaux monogames mais on assiste à un mode de reproduction coopératif au Venezuela, avec 2 ou 3 jeunes adultes ou immatures qui assistent le couple nicheur dans la défense du nid. Ces petits échassiers établissent des colonies lâches, ils sont territoriaux et très agressifs, faisant fuir ou dissuadant des prédateurs même s'il sont de plus grande taille.
Le nid est un grattage peu profond dont l'intérieur est plus ou moins garni d'herbes. Il est situé dans un endroit sec, à l'intérieur ou à faible d'istance d'une zone humide.
La ponte contient 3 ou 4 œufs qui sont couvés pendant environ 27 jours. Les oisillons ont des couleurs bigarrées, avec du gris-cannelle et du noir sur le dessus et de larges liserés noirs sur le blanc de la nuque. Les parties inférieures sont blanches avec une bande pectorale sombre. Ces jeunes sont totalement emplumés et quittent le nid un mois après l'éclosion.

Distribution

Les vanneaux téro sont présents sur l'ensemble du continent sud-américain, excepté les Andes et une grande partie de l'ouest de l'Amazone. Ces oiseaux sont notamment absents en Equateur, au Pérou et dans la grande majorité de la Bolivie. Tous les autres pays sont fréquentés avec une plus ou moins grande densité. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues, du nord au sud : V. t. cayannensis (nord de l'Amérique du sud, au nord du fleuve Amazone) - V. t. lampronotus (à partir du sud du fleuve Amazone jusqu'au nord du Chili et de l'Argentine, en passant par le centre, l'est et le sud du Brésil) - V. t. chilensis (Argentine et Chili, en direction du sud jusqu'à l'île Chiloe et Comodoro dans la province de Chubut) - V. t. fretensis (sud de l'Argentine et du Chili jusqu'à la Terre de Feu).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien que les effectifs ne soient pas évalués avec précision, cette espèce n'est pas globalement menacée. En effet , elle est assez commune et répandue sur l'ensemble de son aire de distribution. Apparemment, son expansion actuelle est due à la transformation des forêts en zones cultivables. Son adaptation aux zones fortement occupées par les humains est un gage de bonne santé.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/11/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net