Verdin à front d'or

Chloropsis aurifrons - Golden-fronted Leafbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Chloropseidés

  • Genre
    :

    Chloropsis

  • Espèce
    :

    aurifrons

Descripteur

Temminck, 1829

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 29 à 35 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau particulièrement actif et dynamique se distingue principalement par son front doré, les taches bleues de ses épaules et son bec noir légèrement recourbé vers le bas. Les lores, le pourtour des yeux, les couvertures auriculaires et le bas de la gorge forment un grand masque noir. Le menton et les joues sont bleu foncé. Le reste du corps (parties supérieures, couvertures alaires, et dessous) sont entièrement vert, le vert du dessus étant plus sombre que celui du dessous. Les iris sont brun foncé, le bec noir. Les pattes sont ardoise verdâtre mais les pieds sont couleur plomb. Les griffes sont noires et les semelles blanc jaunâtre.
Les verdins à front d'or se distinguent des verdins à tête jaune presque uniquement par leur front doré. Ils ne peuvent être confondus avec les verdins de Hardwick en raison de leur queue et de leur abdomen verts, ainsi que de leur gorge noire qui ne dépasse pas le haut de la poitrine.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Chloropsis aurifrons aurifrons (e Himalayas to Myanmar)
  • Chloropsis aurifrons frontalis (peninsular India. except extreme sw.)
  • Chloropsis aurifrons insularis (sw India and Sri Lanka)
  • Chloropsis aurifrons pridii (sw China and e Myanmar to nw Thailand and n and c Laos)
  • Chloropsis aurifrons inornata (w, c, ne and se Thailand, Cambodia, s Vietnam)
  • Chloropsis aurifrons incompta (sw Thailand, s Laos, c and s Vietnam)

Noms étrangers

  • Golden-fronted Leafbird,
  • Verdín Frentidorado,
  • Verdim-de-testa-dourada,
  • Goldstirn-Blattvogel,
  • aranyoshomlokú levélmadár,
  • Goudvoorhoofdbladvogel,
  • Fogliarolo frontedorata,
  • Guldpannad bladfågel,
  • Gyllenpannebladfugl,
  • zelenáčik zlatočelý,
  • sýkavka zlatočelá,
  • Gulpandet Bladfugl,
  • kultaotsalehvi,
  • verdet de front daurat,
  • zielenik złotoczelny,
  • Золотолобая листовка,
  • キビタイコノハドリ,
  • 金额叶鹎,
  • นกเขียวก้านตองหน้าผากสีทอง,
  • 金額葉鵯,

Voix chant et cris

Le cri de reconaissance du verdin à front d'or est un "swich-chich-chich-wee" musical qui ressemble à celui d'un drongo. La première syllabe est accentuée et et la dernière se prolonge comme une sorte de sifflement. On peut également entendre un "tzik" et un "chup-chaw" qui sont fréquemment répétés. Le verdin à front d'or est aussi un excellent imitateur et il est capable de délivrer des imitations très convaincantes de nombreuses espèces. Sont reproduits à la perfection le cri des oiseaux suivants : les couturières, les bulbuls orphée (Pycnonotus jocosus), les drongos royaux (Dicrurus macrocercus), les ioras, les martins-chasseurs de Smyrne, les pies-grièches schach et les shamas dayal (Copsychus saularis). Tous ces cris intriguent sérieusement les observateurs car ils sont émis bien longtemps après que ces espèces aient quitté les lieux pour procéder à leur migration saisonnière. Les différentes imitations se succcèdent les unes aux autres sans aucune pause. Le chant personnel du verdin à front d'or, composé de plusieurs notes, est intercalé au mileu de tout cet assemblage. Les verdins à front d'or trompent ainsi la plupart des auditeurs, faisant croire qu'une multitude d'oiseaux cachés dans les feuillages organise un véritable concert.

Habitat

Les verdins à front d'or sont des oiseaux des forêts et des zones boisées. Leur habitat varie légèrement selon les régions. Les populations de la race nominale vivant au nord et à l'est de l'aire choisissent habituellement des boisements ouverts et clairsemés constitués d'arbres à feuilles caduques ou à feuilles permanentes. On les trouve également dans les parcelles en cours de régénération. Les oiseaux de l'ouest de la péninsule ont tendance à préférer les broussailles épaisses, les forêts plus denses même si on les trouve aussi parfois dans les zones de jungle qui ont subi d'importantes transformations. Les populations de l'extrême sud et du Sri Lanka fréquentent les forêts mixtes d'arbres à feuilles caduques et permanentes Elles sont plus répandues dans les zones humides de collines jusqu'à 1200 mètres.

Comportement traits de caractère

Les verdins à front d'or sont exclusivement arboricoles. Ils vivent en couples ou en petites bandes qui restent toute la journée dans le feuillage des arbres où leur plumage se confond parfaitement avec la couleur des feuilles. Ils sont donc très difficiles à apercevoir. Les verdins à front d'or prospectent systématiquement dans les branches, se tenant la tête en bas et adoptant toutes sortes de postures acrobatiques. Parfois, ils balancent leur corps autour d'une brindille à la manière d'un trapéziste professionnel. Leur vol est puissant et rapide. Ce sont de véritables tyrans et ils n'hésitent à adopter toutes les attitudes les plus agressives pour éloigner les autres oiseaux de l'arbre dans lequel ils se nourrissent. Comme tous les autres verdins, ces oiseaux jouent un rôle important dans la pollinisation des plantes lorsqu'ils sont à la quête de nectar.

Alimentation mode et régime

Le verdins à front d'or ont un régime mixte : ils consomment des baies, des insectes et des arthropodes, en particulier les fourmis ailées et les araignées, du nectar provenant de nombreuses espèces de fleurs (celles des erythrina, du gui et des fromagers).

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions : mai-août dans le nord et dans l'est, juin-juillet dans les Ghâts Occidentaux et janvier-février dans l'extrême pointe de la péninsule au Kerala. Le nid est une sorte de coupe désordonnée et peu profonde construite avec de fines brindilles, des herbes, des feuilles et des mousses. Il est attaché par des lambeaux de feuilles ou des lamelles de bambous à l'extrémité de la branche extérieure d'un arbre dont il pend légèrement. L'intérieur est garni de petites radicelles et de fines tiges d'herbes. Les parois extérieures sont renforcées avec des toiles d'araignées. Certains nids sont bâtis avec de longues brindilles verticales, ils ont un mode d'édification assez semblable mais ils sont plus profonds. Les sites de nidification favoris sont généralement de grands arbres aux fines ramures, entre 9 et 12 mètres au-dessus du sol. Néanmoins ces verdins peuvent choisir d'installer leur nid dans de petits arbres ou de jeunes arbustes.
La ponte comprend 2 ou 3 œufs, de couleur crème pâle ou chamois-crème avec de petites taches rouge clair réparties sur toute la surface de la coquille. Ces petits motifs ornementaux sont souvent plus concentrés sur la partie large de l'œuf mais elle n'y forment pas un anneau ni un capuchon. La taille moyenne est de 23 millimètres sur 15,5. On ne possède aucune information sur la durée d'incubation et sur le soin parental.

Distribution

Les verdins à front d'or sont originaires du sous-continent indien et du Sri Lanka. Leur aire de distribution couvre une grande partie de l'Inde mais ils sont notablement absents du nord-ouest (Gujarat, Rajasthan et Madhya Pradesh). Trois sous-espèces sont officiellement reconnues : C.a. aurifrons (nord-est du sous-continent, des contreforts de l'Himalaya en direction du sud jusqu'au Bengale et à l'Orissa, également en direction de l'est jusqu'au nord, l'ouest et le centre du Myanmar) - C.a. frontalis (ouest et est du continent, côte de Malabar et côte de Coromandel, les 2 parties se rejoignant au Tamil Nadu) - C.a. insularis (extrême sud de la péninsule, Kerala et Sri Lanka).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce possède une très vaste aire de distribution estimée à près de trois millions et demi de kilomètres carrés. Ses effectifs ne sont pas quantifiés mais ils sont considérés comme stables en l'absence de véritables menaces. Les verdins à front d'or sont communs ou relativement commun sur l'ensemble de leur territoire. Ils sont donc logiquement classés comme ne posant pas de soucis majeurs.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Verdin à front d'orFiche créée le 06/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net