Verdin à tête jaune

Chloropsis cochinchinensis - Blue-winged Leafbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Chloropseidés

  • Genre
    :

    Chloropsis

  • Espèce
    :

    cochinchinensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 19 à 28 g
Distribution

Distribution

Description identification

Verdin à tête jaune
♂ adulte
Verdin à tête jaune
♀ adulte

Le mâle de la race nominale a un masque noir qui va des lores à la gorge et qui emprisonne la fine ligne bleu-violet des joues. La taille et la forme de la bavette noire sont variables selon les individus. Les parties supérieures sont vert-gazon avec une nuance bronzée sur le capuchon et sur la nuque. Les petits couvertures sont bleu brillant. Les filets extérieurs des couvertures secondaires, l'ensemble des rémiges, le poignet de l'aile et les couvertures primaires varient du bleu outremer brillant au turquoise. Il y a beaucoup de bleu sur les rectrices. En ce qui concerne le dessous, la bavette noire est entourée de jaune clair, cette dernière zone s'élargissant pour former une tache jaune-abricot sur la poitrine. Le reste des parties inférieures est vert brillant, légèrement plus pâle que le dessus.
Les iris varient du brun au rouge-brun. Le bec est noir ou ardoisé sur la mandibule inférieure. Les pattes sont gris verdâtre.
La femelle n'a pas de masque, le bleu sur les ailes et sur la queue est moins intense. Le vert-turquoise du menton se fond dans le bleu de la joue. La tête est teintée de blond mais n'est pas véritablement jaune. Les juvéniles sont comme les femelles mais leur gorge est plus verte et il n'y a pas de ligne bleue sur les joues.
Les différentes races se distinguent grâce aux motifs qui ornent la tête et le poitrine des mâles ainsi que grâce aux différentes nuances de bleu qui recouvre leurs couvertures alaires et leur queue.

Indications subspécifiques 7 sous-espèces

  • Chloropsis cochinchinensis cochinchinensis (Java)
  • Chloropsis cochinchinensis chlorocephala (e Bangladesh and ne India to Myanmar and w Thailand)
  • Chloropsis cochinchinensis kinneari (ne Thailand to s China and n Indochina)
  • Chloropsis cochinchinensis auropectus (se Thailand and s Indochina)
  • Chloropsis cochinchinensis serithai (peninsular Thailand)
  • Chloropsis cochinchinensis moluccensis (s Malay Pen., Sumatra and nearby islands)
  • Chloropsis cochinchinensis viridinucha (Borneo)

Noms étrangers

  • Blue-winged Leafbird,
  • Verdín Aliazul,
  • Blauflügel-Blattvogel,
  • kékszárnyú levélmadár,
  • Blauwvleugelbladvogel,
  • Fogliarolo aliazzurre,
  • Blåvingad bladfågel,
  • Blåvingebladfugl,
  • zelenáčik modrokrídly,
  • sýkavka modrokřídlá,
  • Blåvinget Bladfugl,
  • sinisiipilehvi,
  • verdet alablau,
  • zielenik błękitnoskrzydły,
  • Синекрылая листовка,
  • Cica-daun sayap-biru,
  • アオバネコノハドリ,
  • 蓝翅叶鹎,
  • นกเขียวก้านตองปีกสีฟ้า,
  • 藍翅葉鵯,

Voix chant et cris

Le chant est composé de notes musicales et liquides telles que "pli-pli-chu-chu" ou "chi-chi pli-i". Dans le nord-est du sous-continent indien la communication de la race chlorocephala est décrite comme "très douce". Dans la péninsule malaise, les partenaires correspondent par deux notes "kwip-kweep". Ailleurs, un "scrit-chew", d'abord grinçant puis descendant, est en usage. On peut également entendre un "sfweet" doux et bourdonnant. Les verdins à tête jaune émettent aussi des "chi-chi-chi" et des "chi'ii" stridents ainsi qu'un "pridit" légèrement crépitant. Le répertoire est assez différent des autres verdins.

Habitat

Verdin à tête jaune
♀ adulte

Les verdins à tête jaune fréquentent la canopée et la lisière des forêts composées d'arbres à feuilles permanentes ou semi-permanentes.

On les trouve également, du moins dans la région de la Sonde, dans les forêts de tourbière, qu'elles aient subi des transformations ou non. Ces oiseaux occupent aussi les parcelles secondaires parvenues à un bon stade de maturité et les vergers avoisinants. Ils visitent parfois les arbres fruitiers de petite taille dans les clairières, le long des sentiers et aux abords des cours d'eau forestiers. Les verdins à tête jaune vivent dans les plaines et sur le versant des collines jusqu'à 1 250 mètres dans la péninsule Malaise. Au Vietnam et dans l'ouest du Myanmar, ils peuvent grimper jusqu'à 1 400 m, à Java jusqu'à 1 500 mètres et en Inde jusqu'à 1 800 m, ce qui implique, qu'aux limites supérieures de leur aire, ils pénètrent parfois dans les forêts de montagne, surtout dans les zones où la végétation est très perturbée.
En Inde, ils descendent juste au-dessus du niveau des plaines, mais ils sont surtout communs dans les régions basses, là où les habitats humides sont les plus disponibles. Les verdins à tête jaune sont considérés comme les chloropseidés les plus communs dans les lieux humides et les forêts en cours de régénération qui constituent leur habitat de prédilection.

Comportement traits de caractère

Verdin à tête jaune

Les verdins sont arboricoles. Ils nichent dans les arbres et ils y trouvent la plus grande partie de leur nourriture.

Verdin à tête jaune
♂ adulte
Ils glanent les insectes sur les feuilles. Les petits fruits sont avalés directement. Les fruits de taille moyenne ou ceux qui ont une enveloppe épaisse sont percés. Ils sont alors compressés à l'aide du bec et la pulpe qui s'en échappe est ingurgitée. Les verdins à tête jaune recherchent leur pitance et se restaurent en solitaire, en couples ou en en petits groupes. Ils intégrent parfois des bandes mixtes en compagnie d'autres espèces frugivores.
Les verdins à tête jaune sont probablement sédentaires. En Assam, dans le nord de l'Inde, les populations de la race chlorocephala font des irruptions dans les collines en hiver et sont moins présents pendant la période de reproduction. Ils peuvent être absents de certains lieux pendant quelques années. Ce sont les seuls mouvements connus.

Alimentationmode et régime

Verdin à tête jaune
♀ adulte

Le verdin à tête jaune est un généraliste, il consomme des arthropodes, des fruits ainsi que du nectar.

Verdin à tête jaune
♂ adulte
Les insectes, glanés sur les feuilles, comprennent des orthoptères de la taille des locustes et des chenilles de grosseur équivalente. Les fruits comprennent principalement des figues d'un diamètre de 4 à 27 millimètres. Dans la peninsule malaise, cette espèce visite toutefois une moins grande variété d'arbres fruitiers que les verdins de Sonnerat ou les verdins à barbe bleue (Chloropsis cyanopogon). Néanmoins, le verdin à tête jaune consomme aussi une grande quantité de petites baies provenant de plantes du genre Eugenia, Fragacea, Melostoma ou Callicarpa. Il visite les arbres en fleurs de la famille des myrtacées et des gesneriacées, sans doute pour prélever du nectar.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions. Les dates sont les suivantes : avril-juillet dans le nord-est de l'Inde, juin-juillet en péninsule malaise et février-juillet à Java.

Le nid est une sorte de hamac très caractéristique construit avec des petites vrilles, des herbes sèches, des radicelles et des vieilles feuilles d'arbres. Il est bien camouflé par une couche de bryophytes et de lichens et recouvert extérieurement par des toiles d'araignée. Il est suspendu à une branche latérale ou à une fourche d'arbre, entre 6 et 10 mètres au-dessus du sol. La ponte comprend habituellement 2 œufs, plus régulièrement 3 dans le nord de l'aire de répartition. La durée d'incubation est de 13 ou 14 jours. La durée du séjour des jeunes au nid n 'est pas connue.

Distribution

Les verdins à tête jaune sont originaires de l'Asie du Sud-Est et des grandes îles de la Sonde. 7 sous-espèces sont officiellement reconnues : C. c. chlorocephala (extrême est du Bangladesh, nord-est de l'Inde, Myanmar et ouest de la Thaïlande) - C. c. kinneari (sud de la Chine (Yunnan), nord de l'Indochine et nord-est de la Thaïlande) - C. c. auropectus (sud-est de la Thaïlande et sud de l'Indochine) - C. c. serithai (nord de la péninsule malaise) - C. c. moluccensis (sud de la péninsule malaise, Sumatra et les îles satellites) - C. c. viridinucha (Bornéo, excepté le nord) - C. c. cochinchinensis (Java). Les races supposées icterocephala, billitonis et natunensis ont été fusionnées avec la race moluccensis.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée, elle est même relativement commune sur l'ensemble de son aire de distribution. Elle est courante en Asie du Sud-Est, y compris dans de nombreux espaces protégés. Elle est toutefois clairsemée à Singapour et plutôt rare à Java. D'après Birdlife, les effectifs sont en déclin en raison de la destruction de l'habitat. Néanmoins, l'état de la population globale n'inspire aucune inquiétude (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Verdin à tête jauneFiche créée le 07/03/2013 par
publiée le - modifiée le 2013-03-27 17:23:56 © 1996-2019 Oiseaux.net