Xénique des rochers

Xenicus gilviventris - New Zealand Rockwren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Acanthisittidés

  • Genre
    :

    Xenicus

  • Espèce
    :

    gilviventris

Descripteur

Pelzeln, 1867

Biométrie
  • Taille
    : 9 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 16 g
Distribution

Distribution

Description identification

Xénique des rochers
♀ adulte

Petit oiseau verdâtre qui semble sans queue au premier abord. Chez le mâle, le dessus est vert, le dessous gris-brun et les flancs jaunâtres. Les femelles tirent plus sur le brun-olive. Pattes et doigts, clairs, sont longs pour un oiseau de cette taille. Les ailes sont courtes et arrondies. Les deux sexes ont un long sourcil blanc-crème bien marqué. Le bec est fin et noir.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • New Zealand Rockwren,
  • Acantisita Roquero,
  • Carriça-das-rochas,
  • Felsschlüpfer,
  • déli-szigeti álfakusz,
  • *Rotswinterkoning,
  • Scricciolo di South Island,
  • Bergsklippsmyg,
  • Fjellklatresmett,
  • striežik skalný,
  • pokřovník alpínský,
  • Klippesmutte,
  • kalliovilistäjä,
  • acantisita roquera,
  • łazik skalny,
  • Скалистый новозеландский крапивник,
  • イワサザイ,
  • 岩异鹩,
  • 石異鷯,

Voix chant et cris

Xénique des rochers
♂ adulte nuptial

Habitat

Le xénique des rochers est une espèce endémique des montagnes de l'île du sud de Nouvelle-Zélande. C'est le seul oiseau de Nouvelle-Zélande qui passe toute l'année dans les régions alpines et subalpines où il fréquente les éboulis et les zones buissonneuses entre 900 et 3000 mètres.

Comportement traits de caractère

Vole peu et seulement sur de courtes distances. Se déplace plutôt en sautant et courant entre les pierres. Se perche souvent bien en évidence sur un rocher où il s'accroupit et se relève plusieurs fois de suite très rapidement (seule espèce chez laquelle on retrouve ce comportement). Cet oiseau nous a paru très peu farouche, mais pas toujours facile à observer car se déplaçant rapidement et pouvant passer de longues minutes sous la végétation et les éboulis.
Le vol : Rapide et bref, les ailes battent très vite.

Alimentation mode et régime

Le xénique des rochers est surtout insectivore, ses proies principales étant des chenilles, sauterelles, araignées et vers. Cependant, il mange aussi de petits fruits et quelques graines.

Reproduction nidification

La reproduction de cette espèce est toujours mal connue. Les nids sont construits au milieu des pierres ou des débris, ou sous des rebords rocheux, toujours près de la végétation. Le nid est une coupe faite de feuilles et d'herbes dont l'intérieur est garni de plusieurs centaines de plumes qui protègent oeufs et poussins des températures souvent basses des régions où habite ce xénique. La reproduction a lieu durant le printemps et l'été austral, de décembre à février. Les deux parents nourrissent les jeunes.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Xénique des rochers est considéré comme Vulnérable par BirdLife International. La population actuelle compte moins de 10 000 individus. La principale menace est la prédation par la souris (Mus musculus) et l'hermine (Mustela herminea), deux espèces introduites par les Européens qui détruisent de nombreuses pontes et nichées. Cette espèce était présente également dans l'île du Nord avant l'arrivée des Européens. Elle en a disparu et son aire de répartition s'est également très fragmentée dans les montagnes de l'île du Sud. En 2005, 24 individus ont été transférés dans une petite île (Anchor Island) débarrassée des prédateurs terrestres qui y avaient été introduits.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Xénique des rochersFiche créée le 22/03/2008 par Georges Olioso © 1996-2018 Oiseaux.net