Zostérops jaune

Zosterops senegalensis - Northern Yellow White-eye

Zostérops jaune
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Zostéropidés

  • Genre
    :

    Zosterops

  • Espèce
    :

    senegalensis

Descripteur

Bonaparte, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 11 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Zostérops jaune
adulte
Zostérops jaune
adulte

Le Zostérops jaune est la seule espèce de zostérops présente sur la plus grande partie de son aire de répartition, particulièrement en Afrique de l'Ouest. Et comme c'est un oiseau caractéristique, son identification ne pose théoriquement pas de problème.
Le Zostérops jaune porte bien son nom car il est très jaune d'aspect. Il n'existe pas de dimorphisme sexuel. Chez l'adulte, les parties supérieures sont d'un vert-olive très nuancé de jaune tandis que les parties inférieures sont jaune vif. Les rémiges, les couvertures alaires et les rectrices sont brun foncé, mais largement ourlées de jaune-vert, ce qui rend la majeure partie des ailes et de la queue concolore au reste du corps. La tête est très jaune, particulièrement la face, le vertex étant légèrement teinté de vert. Caractéristique du genre, l'œil est entouré d'un cercle oculaire blanc d'1 à 2 mm de largeur. L'iris est brun-miel. Un fin trait loral noir va du bec au cercle oculaire. Le noir a tendance à noircir le cercle à son contact et à le contourner par le dessous. Le bec, fin et légèrement courbe, est noir, plus ou moins gris bleuté à la base. Les pattes sont noires.
L'immature ressemble à l'adulte avec des parties inférieures plus pâles.
Il existe 7 sous-espèces qui ne diffèrent entre elles que par des détails, la taille, des nuances de coloration du plumage, la largeur du cercle oculaire, etc. Par exemple, la sous-espèce jacksoni du Kenya et de Tanzanie possède un cercle oculaire visiblement plus large.

Indications subspécifiques 7 sous-espèces

  • Zosterops senegalensis senegalensis (Mauritania and Senegal to nw Ethiopia)
  • Zosterops senegalensis jacksoni (w Kenya and n Tanzania)
  • Zosterops senegalensis demeryi (Sierra Leone, Liberia and Ivory Coast)
  • Zosterops senegalensis gerhardi (s Sudan and ne Uganda)
  • Zosterops senegalensis kasaicus (c DRCongo to ne Angola)
  • Zosterops senegalensis heinrichi (nw Angola)
  • Zosterops senegalensis quanzae (c Angola)

Noms étrangers

  • Northern Yellow White-eye,
  • Anteojitos senegalés,
  • Olho-branco-amarelo,
  • Senegalbrillenvogel,
  • szenegáli pápaszemesmadár,
  • Afrikaanse Brilvogel,
  • Occhialino africano,
  • Afrikansk gul glasögonfågel,
  • Gulbrillefugl,
  • okánik kanáričí,
  • kruhoočko žlutozelené,
  • Gul Brillefugl,
  • afrikankeltarilli,
  • Geelglasogie,
  • zostèrops africà,
  • szlarnik senegalski,
  • Сенегальская белоглазка,
  • アフリカキメジロ,
  • 黄绣眼鸟,
  • 非洲黃繡眼,

Voix chant et cris

Zostérops jaune
adulte

Le Zostérops jaune chante surtout le matin, très tôt à l'aube et peu de temps après le lever du soleil, du haut d'un grand arbre forestier. Il enchaîne une série de 12 à 30 notes avant de faire une pause pour reprendre de plus belle : "tree-turri weeeu-teu, dzree-dzriri-dzree chrirri-tseeu-tseeu-tseu zhree-zhree chew chew chew dzi-chew dzi-chew dzi chew tzzizi- chew ". Ce chant est régulièrement répété. Il est parfois émis en réponse à un autre chanteur. Le cri habituel est un "sreeeep" bref qui peut devenir insistant "sreep-sreep-sreep-sreep-sreep". Les individus d'une troupe gardent le contact par de petits cris qui, cumulés, forment comme un gazouillis.

Habitat

Le Zostérops jaune fréquente nombre d'habitats arborés ou arbustifs : forêts anthropiques et forêts primaires sèches ou humides, clairières de forêts, buissons épineux et broussailles hautes de savanes et de maquis, terres cultivées, jardins ruraux et urbains, plantations citadines. Il évite en revanche les forêts secondaires. L'amplitude d'habitat est grande puisqu'on le trouve du niveau de la mer à 3 400 mètres.

Comportement traits de caractère

Zostérops jaune
adulte

Le Zostérops jaune est plus ou moins grégaire et sédentaire. Il peut cependant se déplacer localement en dehors de la saison de reproduction, surtout en hiver.

Zostérops jaune
adulte
Il recherche sa nourriture en petits groupes de 4 à 10 individus dans les arbres à des hauteurs variables, ainsi qu'au milieu des plantes grimpantes entrelacées. Si l'endroit est riche en nourriture, par exemple autour des terres agricoles, les groupes peuvent comprendre jusqu'à 50 individus. Les zostérops s'associent très facilement à d'autres espèces, souimangas, brubrus, érémomèles,... dans leur quête de nourriture tout en conservant un contact auditif entre eux.

Vol

On peut le comparer au vol d'un roitelet. L'espèce ne pratique pas le vol de longue distance. Les battements rapides de ses ailes lui permettent d'être agile dans la végétation, de passer d'une branche à l'autre, de papillonner pour inspecter le dessous des feuilles ou explorer les fleurs.

Alimentationmode et régime

Zostérops jaune
adulte

Assez éclectique dans son régime, le Zostérops jaune s'adapte aux saisons. Il consomme aussi bien des insectes comme des pucerons, des chenilles qu'il cherche méticuleusement dans le feuillage, des papillons, des mouches ou des termites, que du nectar (d'eucalyptus notamment), des fruits sauvages ou cultivés en pleine saison et dans une moindre mesure, des graines.

Reproduction nidification

Zostérops jaune
adulte

La période de reproduction du Zostérops jaune varie suivant la latitude et des conditions climatiques locales.

Zostérops jaune
adulte
Mâle et femelle s'attèlent ensemble à la construction du nid pendant une semaine. Il s'agit d'une petite coupe compacte de végétaux fins (herbes sèches, brindilles, radicelles) liés par des fils d'araignée, délicatement construite à 1-5 m de hauteur dans une fourche ou posée sur une branche suivant la nature et la structure du support, arbre ou arbuste. La construction est bien dissimulée dans la végétation dense. La femelle y pond 2 à 3 œufs, parfois 4, d'un blanc immaculé ou tirant vers le bleu ou le vert bleuté. Comme la construction du nid, l'incubation est assurée par les deux sexes pendant 11 à 12 jours. Les oisillons sont nourris par les deux parents et quittent le nid à l'âge 14 jours.
Le Zostérops jaune fait partie des oiseaux parasités par l'Indicateur gris et le Coucou de Klaas. L'espérance de vie est comprise entre 5 et 7 ans. Le taux de survie annuel reste assez faible et ne dépasse pas une moyenne de 34 %.

Distribution

Zostérops jaune
adulte

Le Zostérops jaune occupe une bande subsaharienne continue qui va de la Sénégambie à l'ouest, à l'Éthiopie, au Soudan, à l'Ouganda, au Kenya et à la Tanzanie à l'est, en passant par tous les pays qui bordent le Golfe de Guinée et la République centrafricaine. Cette aire principale concerne 4 sous-espèces dont la ssp type senegalensis, la mieux répartie puisqu'elle se trouve sur toute la longueur de la bande. L'aire se prolonge vers le sud en Afrique centrale jusqu'au centre de l'Angola en passant par la République démocratique du Congo. Cette extension concerne 3 sous-espèces.

Menaces - protection

Zostérops jaune
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Zostérops jaune, de par son aire de répartition assez étendue, n'est globalement pas menacé. Cependant, certaines de ses sous-espèces à répartition restreinte pourraient l'être sans qu'on le sache.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Zostérops jauneFiche créée le 02/03/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-04-19 15:24:07 © 1996-2019 Oiseaux.net