Brève d'Elliot

Hydrornis elliotii - Bar-bellied Pitta

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Pittidés

  • Genre
    :

    Hydrornis

  • Espèce
    :

    elliotii

Descripteur

Oustalet, 1874

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 85 à 97 g
Distribution

Distribution

Description identification

Brève d'Elliot
♂ adulte
Brève d'Elliot
♀ adulte

Chez le mâle, le front et le capuchon sont vert doré éclatant, avec une teinte plus ou moins bleue qui se fond dans la bordure outremer de la nuque. Les lores, les côtés de la tête et les couvertures auriculaires forment une large bande noire qui s'étend jusqu'à l'arrière du cou. La zone qui s'étend du manteau jusqu'au croupion, les couvertures sus-caudales et le dessus des ailes sont verts, avec des reflets bleus plus sombres que ceux de la tête. La queue est bleu-outremer foncé et brillant. Le lustre bleu des parties supérieures varie considérablement selon les individus. Le menton et le centre de la gorge sont blancs, virant au bleu-vert pâle sur les côtés et les parties basses de la gorge et se fondant dans le vert jaunâtre du haut de la poitrine. Le bas de la poitrine, les flancs et les côtés du ventre sont jaune éclatant avec de nombreuses et fines barres noires. La partie centrale du ventre est bleu-violet foncé. Les couvertures sous-caudales sont bleu sombre avec des bases noires. Le bord de l'aile présente une couleur brun noirâtre, légèrement teinte de bleu. Le dessous des ailes est brunâtre, parsemé de quelques plumes blanches. Les iris sont bruns, le bec noir, les pattes roses.
Chez la femelle, le front et les côtés du capuchon jusqu'à la nuque sont chamois-ocre brillant. Le masque facial noir est parsemé de quelques stries chamois-ocre au niveau des lores et des oreillons. Le reste des parties supérieures sont semblables à celles du mâle, mais avec un lustre bleu. La gorge est chamois clair, devenant plus sombre sur la poitrine. Le reste du dessous est d'un jaune plus terne que celui du mâle, avec de nombreuses barres noires excepté sur le centre du ventre qui est plus ou moins immaculé. Le bec est brun noirâtre. Le mâle immature présente un capuchon chamois-roux avec des stries sombres. Le masque facial, moins étendu que chez l'adulte, est noir brunâtre, avec de vagues stries rousses.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bar-bellied Pitta,
  • Pita de Elliot,
  • Elliotpitta,
  • zöldkoronás pitta,
  • Eliots Pitta,
  • Pitta panciabarrata,
  • Smaragdpitta,
  • Smaragdpitta,
  • pita vlnkovaná,
  • pita proužkobřichá,
  • Smaragdpitta,
  • viherpitta,
  • pita d'Elliot,
  • kurtaczek prążkowany,
  • Полосатобрюхая питта,
  • ミドリシマヤイロチョウ,
  • 斑腹八色鸫,
  • นกแต้วแล้วเขียวเขมร,
  • 斑腹八色鳥,

Voix chant et cris

Brève d'Elliot
♂ adulte

Le cri usuel de la brève d'Elliot est trisyllabique et ressemble au sifflement d'un humain. Délivré à de courts intervalles, il peut être décrit de différentes façons : 'Tu-wi-whil' 'per-ur-wu' 'hwt-whit-too' ou encore 'chawee-wu'. Les deux premières notes sont ascendantes, la dernière descendante. La première syllabe est considérablement plus courte que les deux autres, si bien qu'à distance, on n'entend généralement que les deux dernières. Le cri d'alarme est une note explosive, stridente et descendante 'ppeu' ou 'ppiou' qui ressemble parfois à celui d'un pic et qui est assez semblable à celui de la Brève de Gurney. Les femelles et les jeunes oisillons délivrent une version plus courte de ce cri.

Habitat

Brève d'Elliot
♂ adulte

Les brèves d'Elliot fréquentent les forêts d'arbres à feuilles persistantes ou semi-persistantes dans les collines et dans les plaines. En Cochinchine, on les trouve en-dessous de 170 mètres d'altitude. Ailleurs au Viet-Nam, elles vivent dans une grande variété d'habitats forestiers, y compris les forêts exploitées ou en cours de régénération, à des hauteurs qui peuvent culminer jusqu'à 800 mètres. Dans l'extrême nord et le centre de l'Annam, les brèves d'Elliot fréquentent les collines calcaires ainsi que les parcelles exploitées dominées par les massifs de bambous. Dans les plaines de l'Annam, elles peuvent être observées dans les sous-bois verdoyants sur lesquels affleurent des rochers et des protubérances calcaires. Dans le sud du Laos, ces oiseaux vivent le long des cours d'eau dans des forêts primaires même si elles font l'objet d'un abattage concerté, pourvu qu'il reste suffisamment de feuillages. Ils semblent, par contre, négliger les forêts d'arbres à feuilles caduques et les forêts sèches de diptérocarpes. Cette espèce paraît apprécier les sous-bois de bambous et accorde sa préférence aux terrains plats ou en faible déclivité.
La brève d'Elliot est endémique de l'Indochine où elle est présente au Cambodge, au Laos, au Viet-Nam et dans la partie la plus orientale de la Thaïlande.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce vraiment discrète. Pendant et après la saison de nidification, les brèves d'Elliot recherchent leur nourriture en couple au sein duquel les partenaires sont assez distants l'un de l'autre. Le mâle et la femelle gardent le contact en émettant régulièrement des petits cris. Bien que ce soit une espèce très vocale pendant la période de reproduction, elles ne sont entrevues que brièvement, lorsqu'elles s'envolent pour se soustraire au regard d'un visiteur. Lorsqu'elles recherchent leur nourriture, ces brèves picotent le sol et retournent les feuilles pour y trouver des ressources. Parfois, elles creusent superficiellement la terre et la couche de feuilles à la manière des pomatorhins à long bec (pomatorhinus hypoleucos) avec lesquels elles partagent leur aire de distribution.

Alimentationmode et régime

Aucune publication sérieuse n'est parue, concernant le régime des brèves d'Elliot. Les observations réalisées sur le terrain suggèrent qu'elles possèdent un menu presque exclusivement carné. Les jeunes oisillons sont nourris avec des chenilles longues de deux centimètres et des vers de terre. Les adultes consomment surtout des termites-soldats.

Reproduction nidification

Peu de renseignements ont été recueillis concernant la nidification de la brève d'Elliot. Apparemment, les deux parents participent à l'élaboration du nid et à la collecte des matériaux qui servent à sa construction. La saison de nidification est plutôt courte et, dans la plupart des régions, elle dure seulement du début avril jusqu'au début juillet. Le nid, qui peut être commencé dès le début du mois d'avril, est constitué principalement de brindilles et de feuilles de différentes tailles. Il est situé dans la partie sommitale d'un arbre, jusqu'à 5 mètres au-dessus du sol. Le site de nidification se situe plutôt à la lisière de la forêt, dans une zone dégagée. La construction a la forme d'un dôme légèrement aplati, avec une entrée en légère pente dont l'ouverture est orientée vers le ciel. La femelle y dépose généralement trois oeufs dont on ignore la durée d'incubation.
Dans de nombreuses régions, les oeufs éclosent vers la mi-mai. Au début du mois de juillet, un grand nombre de juvéniles ont acquis leur plumage corporel adulte, mais des plumes juvéniles subsistent sur le capuchon et les couvertures alaires. A cette période, certains d'entre eux continuent à être nourris par les deux parents.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Brève d'ElliotFiche créée le 13/09/2007 par
publiée le - modifiée le 2007-09-13 17:51:07 © 1996-2019 Oiseaux.net