Choucas des tours

Coloeus monedula - Western Jackdaw

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Corvidés

  • Genre
    :

    Coloeus

  • Espèce
    :

    monedula

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 39 cm
  • Envergure
    : 64 à 73 cm.
  • Poids
    : 220 à 270 g
Longévité

14 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Corvidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. C'est dans cette famille que se trouvent les plus grandes espèces (L max. 69 cm). Le bec est fort et les pattes robustes. Une majorité d'entre eux ont un plumage sobre, noir, gris ou blanc et noir, souvent avec des reflets. Mais des ... lire la suite

Description identification

Choucas des tours
adulte
Choucas des tours
adulte

Le Choucas des tours est le plus petit de nos corvidés "noirs" indigènes. Il accompagne souvent le Corbeau freux et la différence de taille est flagrante, aussi bien au posé qu'en vol. De loin, il paraît noir comme le freux ou la corneille, mais de près à bonne lumière, on voit que le corps est plutôt gris noirâtre alors que la calotte, les ailes et la queue sont franchement noires, d'un noir lustré.
L'adulte de la sous-espèce "spermologus" d'Europe de l'Ouest et du Sud a les côtés de la tête et le cou nettement grisâtres. L'iris blanc ressort bien dans ce contexte sombre. Le bec noir est très court et recouvert à la base de plumes appliquées. Les pattes sont noires.
Le juvénile a l'iris sombre et le plumage nuancé de brunâtre et terne.
Il existe 4 sous-espèces. La ssp type d'Europe du Nord "monedula" se distingue à son corps d'un gris un peu plus clair et surtout à une esquisse de collier blanchâtre à la base du cou. La ssp orientale "soemmerringii" est encore plus pâle. La tête et le cou sont gris-cendre, excepté bien sûr la calotte d'un noir brillant, et un net demi-collier blanchâtre se dessine à la base du cou.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Coloeus monedula monedula (Scandinavia)
  • Coloeus monedula spermologus (w and s Europe, nw Africa)
  • Coloeus monedula soemmerringii (e and se Europe to sc Siberia and w China)
  • Coloeus monedula cirtensis (n Algeria)

Noms étrangers

  • Western Jackdaw,
  • Grajilla occidental,
  • Gralha-de-nuca-cinzenta,
  • Dohle,
  • Csóka,
  • Kauw,
  • Taccola eurasiatica,
  • Kaja,
  • Kaie,
  • kavka tmavá,
  • kavka obecná,
  • Allike,
  • naakka,
  • gralla occidental,
  • Dvergkráka,
  • kawka (zwyczajna),
  • kovārnis, ķāķis,
  • kavka,
  • Галка,
  • ニシコクマルカラス,
  • 寒鸦,
  • 寒鴉〔西方寒鴉〕,

Voix chant et cris

Choucas des tours
adulte

Le choucas a une voix bien distincte de celles de la corneille et du freux. Il ne croasse pas.
Le cri habituel est un "kiak" sonore, passant à un "kiah kiah..." lorsqu'il est répété dans l'excitation du moment. Ces cris sont émis aussi bien au posé qu'en vol.
On note également des "kiiiaaarrh" plus longs et râpeux dans les échanges entre individus, les conciliabules, typiques de la famille.

Habitat

Choucas des tours
adulte

Le Choucas des tours est un oiseau des espaces ouverts de plaine avec arbres épars. Ce n'est pas du tout un forestier.

l'origine, il devait fréquenter les steppes boisées et nicher dans les arbres creux. On sait aussi qu'il se trouvait dans les espaces littoraux dégagés et nichait dans les falaises côtières.
Mais l'Homme a créé de longue date des espaces agricoles qui lui conviennent parfaitement et auxquels il s'est bien adapté. Le village entouré de vergers, de pâtures à moutons, d'une campagne agricole exploitée de façon extensive à assolement varié, de quelques haies et bosquets, constitue pour le choucas une sorte d'habitat idéal. Les opportunités de nidification anthropique se sont multipliées en parallèle, par exemple les cheminées et autres cavités en milieu bâti, les pylônes de lignes électriques modernes, les carrières ou les parcs avec arbres creux, sans vouloir être exhaustif.
Le choucas peut monter localement jusque vers 2 000 m d'altitude, par exemple en Afrique du Nord.

Comportement traits de caractère

Choucas des tours
adulte plum. nuptial

Le Choucas des tours est un oiseau sociable, vif et bruyant. On le voit rarement seul. Ce qui frappe d'emblée quand on observe une troupe de choucas en vol, c'est son organisation. On s'aperçoit que les oiseaux forment des binômes. Les couples sont nettement distincts. Le choucas est en effet monogame et les couples sont pérennes, comme chez beaucoup d'autres corvidés.
Le choucas s'associe volontiers à d'autres corvidés, particulièrement le Corbeau freux. Dès la fin de la reproduction, ils passent la nuit ensemble dans de grands arbres dortoirs par sécurité contre les prédateurs ailés comme l'Autour des palombes.

Choucas des tours
adulte
De tels dortoirs peuvent regrouper des milliers de corbeaux et des centaines de choucas. Les parcs urbains sont souvent choisis pour leur calme.
Ils vont aussi au gagnage ensemble, toujours dans une optique de sécurité. Les oiseaux nord-orientaux chassés par le froid et la neige peuvent aussi migrer ensemble vers les zones d'hivernage méridionales.
Enfin, ponctuellement, les deux espèces peuvent nicher ensemble, les freux dans les hautes branches, les choucas dans les cavités, de bosquets de vieux arbres.
L'habitude du choucas de nicher des les cheminées, aussi bien en ville qu'à la campagne, n'est pas sans poser problème quand les cheminées sont actives. L'oiseau y entasse toutes sortes de matériaux pour son nid jusqu'à obstruer complètement le conduit qui ne peut plus jouer son rôle. Et c'est à l'automne suivant, quand on remet en route le chauffage qu'on s'aperçoit que la cheminée ne tire plus. Le plus simple pour éviter ce problème est de couvrir la cheminée d'une protection anti-choucas en grillage.

Vol

Choucas des tours
adulte

Le vol du choucas est un vol aisé et souvent acrobatique. On constate l'aisance du vol surtout dans les jeux aériens collectifs, fréquents. Quand il va au gagnage ou qu'il en revient, le vol est direct et rapide grâce à des battements amples et saccadés. Même vol direct de la part des migrateurs en déplacement. On le voit souvent profiter des courants ascendants avec les autres corvidés et monter haut dans le ciel.

Alimentationmode et régime

Choucas des tours
adulte plum. transition

Le Choucas des tours est un omnivore. Son régime doit être assez comparable à celui du freux, majoritairement végétarien sur l'année (graines diverses, baies, jeunes pousses) mais nettement plus carnivore en période de reproduction et d'abondance des insectes, en particulier pour l'alimentation des jeunes.

Choucas des tours
adulte
Tous les gros insectes disponibles, coléoptères, lépidoptères, orthoptères, tipules..., peuvent être capturés.
C'est un opportuniste. Il est connu par exemple comme chapardeur d'œufs, par exemple dans les colonies d'oiseaux de mer sur la côte, ou alors en ville avec les œufs des colombidés.
Cet oiseau plutôt farouche peut devenir confiant dans un environnement favorable et venir manger les aliments que les gens leur jettent. Côté peu reluisant, la fréquentation des centres d'enfouissement techniques, point de rencontre de tous les détritophages de la région, autres corvidés, étourneaux, laridés, milans, Hérons cendrés et même Cigognes blanches.

Reproduction nidification

Choucas des tours
adulte plum. nuptial

Le Choucas des tours est une espèce monogame, semi-coloniale et cavernicole pour la nidification. Il ne forme pas de colonies denses, par défaut de cavités appropriées.

Choucas des tours
adulte
Les cavités sont diverses, trous dans les vieux arbres, anfractuosité en falaises naturelles ou artificielles, cheminées ou autres cavités dans le bâti ancien, espaces creux dans les pylônes modernes ERDF, etc.
La période de nidification commence en avril au sud de l'aire, en mai-juin seulement pour les populations migratrices. Les deux adultes participent à la construction. La taille du nid dépend de la taille de la cavité. Si cette dernière est grande, le nid peut prendre de grandes proportions. Il comporte une assise importante de branchettes enfoncées à force dans la cavité et collées avec de la boue ou de la bouse de vache. Viennent ensuite des objets hétéroclites, herbes et autres éléments végétaux, plumes, poils et crin, chiffons... On imagine bien le problème quand c'est une cheminée qui a été choisie pour le nid, d'autant plus qu'elle peut être réoccupée pendant plusieurs années.
La femelle pond en moyenne 4 œufs (de 3 à 8) et les incube 17 à 19 jours. Les jeunes, nourris par les deux parents, s'envolent vers l'âge d'1 mois. Après quoi, le grégarisme pousse les groupes familiaux à se rassembler et vaquer ensemble à leurs occupations.

Distribution

Choucas des tours
adulte

Le Choucas des tours se répartit de la façade atlantique (de la Scandinavie au Maroc) à l'ouest de la Mongolie et de la Chine aux latitudes moyennes. Spermologus est la sous-espèce la plus occidentale. C'est celle qu'on trouve en France. Elle est répartie des Îles britanniques à l'Italie et au Maghreb. Plus au nord et au nord-est jusqu'à l'ouest de la Russie se trouve la ssp type monedula. Enfin, la mieux répartie, soemmerringii, occupe tout le sud de l'aire, du sud-est européen à l'ouest de la Chine en passant par l'Asie mineure, le Moyen-Orient et l'Asie centrale.
Les choucas des zones tempérées sont sédentaires tandis que ceux des régions les plus nord-orientales, soumises à des rigueurs hivernales, sont migratrices et viennent hiverner avec les sédentaires, voire même outrepassent l'aire de nidification à l'est.

Menaces - protection

Choucas des tours
adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Choucas des tours n'est pas une espèce menacée. Il est commun en bien des régions mais est quand même donné "en déclin" pour la période récente dans plusieurs pays européens.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Choucas des toursFiche créée le 23/10/2020 par
publiée le - modifiée le 27-10-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net