Coracine casquée

Cephalopterus penduliger - Long-wattled Umbrellabird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cotingidés

  • Genre
    :

    Cephalopterus

  • Espèce
    :

    penduliger

Descripteur

Sclater, PL, 1859

Biométrie
  • Taille
    : 36 à 41 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    :
Distribution

Distribution

Description identification

Coracine casquée
♂ adulte
Coracine casquée
♀ adulte

Avec son bec de corbeau et sa grande crête, la coracine casquée présente des caractéristiques assez proches de celles de la Coracine ornée. Chez le mâle adulte, le plumage est entièrement noir avec des reflets bleuâtres, excepté sur le ventre qui est plus terne. La tête est surmontée par une huppe imposante en forme de parapluie. Les plumes de cette dernière, ressemblant à des longs cheveux, sont habituellement recourbées vers l'avant et recouvrent la presque totalité du bec. Mais elles peuvent être également dressées ou maintenues en arrière lorsque l'oiseau est en vol. Une très longue caroncule, pouvant atteindre jusqu'à 35 centimètres et qui est en emplumée des 2 côtés, pend à partir du bas de la gorge. Cette caroncule n'est pas toujours de la même dimension : elle est extrêmement dilatée pendant les parades, par contre elle est rétractée et collée contre le corps pendant le vol. Le dessous des ailes est majoritairement blanc. Les iris sont brun sombre, la mandibule supérieure est noire contrastant avec la mandibule inférieure qui varie du gris-ardoise au bleu pâle. Les pattes sont couleur plomb ou noires. La femelle est plus petite que le mâle. La huppe est plus réduite, la caroncule est plus courte ou pratiquement absente. Les juvéniles ne sont pas décrits, mais on sait qu'ils passent par un stade de subadulte avant d'acquérir leur plumage définitif.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Long-wattled Umbrellabird,
  • Paragüero Corbatudo,
  • Anambé-papudo,
  • Langlappen-Schirmvogel,
  • lebernyeges sisakosmadár,
  • Ecuadoraanse Parasolvogel,
  • Uccello parasole caruncolato,
  • Pendelparasollfågel,
  • Andesparasollfugl,
  • vranuša faraón,
  • vranucha dlouholaločnatá,
  • Hjelmparasolfugl,
  • käpyröyhelökotinga,
  • ocell paraigua encorbatat,
  • strojnoczub długobrody,
  • Эквадорская зонтичная птица,
  • ナガエカサドリ,
  • 长耳垂伞鸟,
  • 長垂傘鳥,

Voix chant et cris

Coracine casquée
♂ adulte

En dehors de la saison de nidification, les coracines casquées sont relativement discrètes voire silencieuses. Mais lorsqu'il s'agit de marquer leur territoire, elles sont capables de délivrer des "boooh" puissants et explosifs qu'on peut entendre d'une distance comprise entre 400 mètres et un kilomètre. Pendant les parades, les mâles émettent des grognements faibles. Les femelles produisent des "aaugh" qui sont sans doute des cris d'alarme.

Habitat

Coracine casquée
♂ adulte plum. nuptial

Les coracines casquées fréquentent principalement des forêts moites et humides qui présentent une grande biodiversité. Elles occupent également les parcelles en cours de régénération et les terres où sont pratiquées les méthodes de culture traditionnelle. Bien que leur aire de distribution soit assez réduite, leur habitat varie considérablement en altitude, de 80 jusqu'à 1800 mètres.

Comportement traits de caractère

Coracine casquée
♂ adulte

Les coracines casquées ont des mœurs reproductives complexes et très élaborées. Tout au long de l'année, les mâles se réunissent dans un lieu spécifique appelé "lek" ou "piste de danse". Perchés sur une branche au dessus du sol, au nombre de 8 ou de 10, ils acccomplissent des parades exhubérantes devant les femelles qui viennent les visiter. Ils utilisent toute une panoplie de moyens dans le seul but de séduire une partenaire : ils dressent leur huppe, dilatent leur caroncule comme une pomme de pin tout en la faisant balancer. Ils accompagnent leur prestation de petits grognements.

Après l'accouplement, ils ne prennent aucune part à la construction du nid, à la couvaison ou au soin des oisillons. Ils retournent à la piste de danse et ils tentent de séduire une nouvelle compagne.

Curieusement, du moins dans certaines régions, les parades des mâles se déroulent pendant la saison sèche, du mois d'août au mois de décembre, soit un décalage de près de 6 mois avec la construction des nids par les femelles. Une telle disparité est étonnante mais elle s'explique sans doute par le régime alimentaire de chacun. Les mâles ont besoin d'une grande quantité de fruits qui fournissent l'énergie nécessaire pour leurs parades épuisantes. Or les fruits sont abondants surtout pendant la saison sèche. Par contre, lorsqu'elles nichent, les femelles dépendent plus particulièrement des insectes de la saison des pluies pour pondre et pour nourrir leurs petits. Afin d'augmenter au maximum les chances de survie de leur progéniture, on estime que certaines femelles sont capables de stocker le sperme des mâles pendant une longue période après la copulation qui a eu lieu à la saison sèche. D'autres femelles attendent pour s'acccoupler avec la faible proportion de mâles exceptionnels qui sont encore capables de parader dans les leks à la saison des pluies.

Alimentationmode et régime

Coracine casquée
adulte

Comme la plupart des cotingidés, son régime est principalement frugivore. La coracine casquée consomme surtout des fruits de palmier, des noix de muscade, des baies de laurier mais occasionnellement, il ingurgite également des insectes.

Les petits au nid sont nourris avec des petits vertébrés tels que les lézards, les grenouilles et les petits serpents. Ils reçoivent aussi des insectes et quelquefois des fruits. Les fruits sont cueillis lorsque les oiseaux sont installés sur leurs perchoirs. Toutefois, certains fruits comme ceux des palmiers du genre Bactris sont gobés avec le bec pendant qu'ils pratiquent le vol stationnaire.

Reproduction nidification

Coracine casquée
♀ adulte plum. nuptial

Lorsque commence la saison des pluies, à partir du mois de janvier, la femelle construit un nid trapu de 50 centimètres de diamètre avec des brindilles de bois sec.

Elle en garnit le fond avec des brindilles plus fines, des racines d'épiphytes, des petits morceaux de fougères et de la mousse. Le nid est souvent placé à 5 mètres au-dessus du sol sur une fourche au sommet d'une fougère arborescente. La ponte comprend généralement un œuf unique. On ignore la durée de l'incubation et du séjour des jeunes au nid.

Distribution

Coracine casquée
♀ adulte plum. nuptial

Les coracines casquées sont originaire du nord-ouest de l'Amérique du Sud. Leur aire de répartition couvre une bande asssez étroite de 69 400 kilomètres carrés le long du versant pacifique des Andes. On trouve ces oiseaux dans le sud-ouest de la Colombie à partir du département de Valle et à l'ouest de l'Equateur dans les provinces d'Esmereldas et d'El Oro. Cette espèce est monotypique c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Coracine casquée
♂ adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les coracines casquées sont classés comme des oiseaux vulnérables. D'après Birdlife, leurs effectifs varient entre 10 000 et 20 000 individus. Deux menaces principales viennent perturber l'existence de ces oiseaux. La plus importante est la perte et la dégradation de leur habitat. Les coracines casquées dépendent en grande partie des forêts pluviales primaires mais celles-ci disparaissent rapidement en raison de la colonisation humaine. La construction d'infrastructures routières a permis l'accès à des zones autrefois inviolées et la mise en place d'activités néfastes comme l'abattage, le creusement de mines ou la conversion des forêts en terres agricoles. La seconde menace, moins importante que la première, est la chasse et le braconnage. Ces oiseaux sont considérés comme des denrées comestibles. Les mâles qui se réunissent dans les leks, tout occupés qu'ils sont à leurs parades, sont des cibles faciles. Ces coracines sont également commercialisés comme oiseaux de cage ou de compagnie.

Dans le sud de la Colombie, il existe au moins 2 parcs nationaux dans lesquels cette espèce est protégée. En Equateur, il y a également des espaces où la chasse et la capture sont interdites. La découvete récente d'une nouvelle population saine dans la province d'Esmereldas en Equateur ramène un peu l'espoir vis à vis de cette espèce en déclin.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coracine casquéeFiche créée le 19/02/2011 par
publiée le - modifiée le 2011-02-20 16:20:40 © 1996-2019 Oiseaux.net