Grèbe microptère

Rollandia microptera - Titicaca Grebe

Grèbe microptère
juvénile
Systématique
  • Ordre
    :

    Podicipédiformes

  • Famille
    :

    Podicipédidés

  • Genre
    :

    Rollandia

  • Espèce
    :

    microptera

Descripteur

Gould, 1868

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Grèbe microptère
adulte plum. nuptial
Grèbe microptère
adulte plum. internuptial

Le Grèbe microptère est un grèbe de taille moyenne. En plumage nuptial, le bec jaune vif et les joues blanches contrastent avec le reste du plumage de couleur brun-gris mêlé de châtain. C'est le seul grèbe au bec jaune présent dans son aire de répartition, ce qui permet de l'identifier à coup sûr. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Si l'on rentre plus dans les détails, on constate que le dos est brun-gris, les flancs sont châtain clair mêlé de gris et de blanc, le dessous est blanc saupoudré de gris et de châtain, les sous-caudale sont blanches. L'arrière du cou et la poitrine sont châtain clair, et contrastent nettement avec la face, les joues et l'avant du cou qui sont d'un blanc pur. Le front et la calotte sont brun foncé. Les plumes de cette dernière sont hérissées, ce qui lui donne une forme de tête anguleuse. Quelques plumes de la calotte dépassent sur les joues blanches, formant un petit plumet de couleur sombre en arrière de l'œil. Le bec jaune-orange vif est assez long et fort. Une ligne noire sépare les 2 mandibules. L'œil noir cerclé de jaune est relié au bec par une ligne lorale noire et jaune prolongeant les couleurs du bec. Les pattes sont de couleur variable, allant du jaune-orange au gris foncé. Les ailes sont très réduites (d'où les noms français et scientifique de l'oiseau) et ne lui permettent pas de voler. Les adultes en plumage inter-nuptial et les juvéniles ont une calotte moins drue, avec des plumes faciales réduites, et globalement des coloris plus ternes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Titicaca Grebe,
  • Zampullín del Titicaca,
  • mergulhão-do-titicaca,
  • Titikakataucher,
  • Titicaca-vöcsök,
  • Titicacafuut,
  • Svasso alicorte,
  • titicacadopping,
  • Titicacadykker,
  • potápka krátkokrídla,
  • potápka krátkokřídlá,
  • Titicacalappedykker,
  • titicacanuikku,
  • cabusset del Titicaca,
  • perkoz krótkoskrzydły,
  • Короткокрылая поганка,
  • コバネカイツブリ,
  • 短翅䴙䴘,
  • 短翅鸊鷈,

Voix chant et cris

Grèbe microptère
adulte plum. nuptial

Le cri de contact est un "gyak" ressemblant au cri du Choucas des tours. Le cri d'alarme est un "gyrrk" ou "gyawn" plus fort. Le Grèbe microptère émet aussi des grognements de type "hrrrr" pour menacer un agresseur, et une série de cris aigus et pénétrants pendant les conflits territoriaux.

Habitat

Grèbe microptère
adulte plum. nuptial

Le Grèbe microptère vit exclusivement sur les lacs de haute altitude de la région du lac Titicaca (d'où son nom en anglais), entre 3 600 et 4 000 m au-dessus du niveau de la mer. Il occupe des plans d'eau douce ou saumâtre de grande taille, comportant de la végétation (roseaux ou totora) et des zones de faible profondeur. Il peut coloniser temporairement de nouveaux plans d'eau lors des crues du Titicaca.

Comportement traits de caractère

Grèbe microptère
adulte

Le Grèbe microptère est territorial mais il peut former des colonies lâches. Ne pouvant pas s'envoler à cause de ses ailes réduites, il fuit le danger en courant sur l'eau sur de longues distances. Très bon plongeur, il pêche souvent loin du rivage. C'est un oiseau sédentaire.

Vol

Grèbe microptère
1ère année

Le Grèbe microptère est incapable de voler.

Alimentationmode et régime

Grèbe microptère
adulte plum. internuptial

Le Grèbe microptère consomme surtout des poissons, qui constituent plus de 90% de son régime. Celui-ci est complété par des insectes aquatiques, d'autres arthropodes et des grenouilles. Il se nourrit souvent loin du rivage, dans des zones riches en végétation immergée. C'est un très bon plongeur, qui capture des poissons allant jusqu'à 15 cm de long en les poursuivant sous l'eau.

Reproduction nidification

Grèbe microptère
adulte plum. internuptial

Le pic de la période de reproduction du Grèbe microptère a lieu en novembre-décembre mais il peut nicher toute l'année.

Grèbe microptère
adulte
Il niche de façon isolée ou en colonie lâche. C'est une espèce territoriale. Le nid est une plate-forme flottante constituée de végétaux. La femelle pond de 1 à 4 œufs, le plus souvent 2. Les poussins ont le duvet gris, avec la tête et le cou rayés de roux et de blancs. Les jeunes restent parfois longtemps avec les parents et peuvent aider à nourrir les poussins de la nichée suivante. Les Grèbes microptères semblent s'installer sur un territoire dès leur première année mais l'âge de la maturité sexuelle n'est pas connu.

Distribution

Le Grèbe microptère est endémique de la région des lacs Titicaca et Poopo et des lacs adjacents plus petits (Arapa, Umayo, Uru-Uru), tous situés au-dessus de 3 000 m d'altitude, au sud-est du Pérou et en Bolivie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Grèbe microptère était autrefois assez commun, malgré son aire de répartition réduite. Sa population dans les années 1970-1980 pouvait aller jusqu'à 10 000 individus. L'espèce est en déclin significatif et continu depuis plusieurs décennies, la principale cause étant sa capture accidentelle dans les filets de pêche où il meurt noyé. L'espèce est maintenant classée "en danger" par l'UICN. D'après BirdLife et l'UICN, la population totale serait actuellement (en 2020) inférieure à 1 000 individus, et semble décroitre de 50 à 60% chaque 3 générations. Si le déclin continue, elle sera rapidement en danger critique d'extinction. La principale menace, la capture dans les filets de pêche, n'est pas traitée. Ce problème date des années 1990 avec l'adoption massive par les populations locales de filets maillants monofilament de 80 à 100 m de long. La capture massive de grèbes noyés dans les filets est confirmée par les pêcheurs. À cela s'ajoutent d'autres menaces. La réussite des nichées est impactée par la variation naturelle du niveau des lacs. Les lacs Poopo et Uru-Uru sont pollués par les rejets de l'industrie minière, tandis que le Titicaca est pollué par les égouts des villes littorales. L'introduction de poissons exotiques comme la truite arc-en-ciel ou le péjerrey argentin perturbent les écosystèmes. Les populations locales chassent les oiseaux et ramassent les œufs pour les vendre au marché. La récolte des roseaux pour le bétail est en augmentation. Le tourisme sur le lac Titicaca, en particulier les bateaux peuvent perturber la nidification. Il n'y a pas vraiment d'action prises pour limiter les menaces. Plusieurs pistes d'actions existent pourtant mais ne peuvent être mise en œuvre qu'avec la participation des populations locales : sensibiliser la population au sort de l'espèce et l'encourager à participer à sa protection, rechercher des alternatives aux filets maillants pour la pêche aux abords des roselières, mettre en place un suivi plus serré de l'espèce pour mieux quantifier son déclin, identifier les zones où l'espèce n'est pas trop perturbées par les activités humaines et renforcer la protection de ces zones, étudier l'impact du tourisme sur l'espèce et si nécessaire élaborer un plan d'action...

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Grèbe microptèreFiche créée le 05/11/2022 par
publiée le - modifiée le 08-11-2022
© 1996-2022 Oiseaux.net