Sterne couronnée

Sterna vittata - Antarctic Tern

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Sterna

  • Espèce
    :

    vittata

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : 74 à 79 cm.
  • Poids
    : 150 à 180 g
Longévité

17 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Sterne couronnée
adulte plum. nuptial
Sterne couronnée
adulte plum. nuptial

La Sterne couronnée est aussi appelée Sterne antarctique. C'est une sterne de taille moyenne à longues ailes.
L'adulte nuptial a un corps gris clair uniforme, excepté le croupion qui est blanc et contraste avec le gris du manteau et du dos. Le dessus des ailes est du même gris au niveau des couvertures. Vue en vol de dessus, elle montre une fine bande blanche sur le bord de fuite des rémiges secondaires ainsi que d'étroites lignes gris sombre sur le vexille externe des rémiges primaires, notamment la P10. En vue de dessous, par bonne lumière, les rémiges peuvent paraître translucides. La queue, fourchue et relativement longue, est blanche. Un capuchon noir couvre la tête jusqu'au niveau des yeux et descend sur la nuque. Sous l'œil, une bande blanche diffuse est visible entre le noir de la calotte et le gris des joues, mais de façon beaucoup moins nette que chez sa consœur, la Sterne de Kerguelen. Le bec, relativement court, et les pattes sont rouge vif.
Lorsque cette sterne est posée, ses longues ailes dépassent un peu la queue.
En plumage inter-nuptial, les parties inférieures deviennent blanches mais conservent généralement quelques traces de gris. Le bec et les pattes perdent de leur vivacité et deviennent rouge foncé ou noirs. Le front devient blanc, seule la calotte à l'arrière des yeux reste noire. La queue est plus petite qu'en plumage nuptial mais elle est blanche avec les bords gris.
En plumage juvénile, le jeune oiseau n'est pas sans faire penser à une jeune Sterne de Dougall. Les tectrices supérieures et les couvertures alaires grises sont marquées de gris noirâtre assez froid. Le dessous est blanc ou crème. Les rémiges sont grises et les couvertures alaires sont ourlées de gris sombre. La queue est courte, moins fourchue que celle des adultes et blanche avec les bords gris foncé. Au niveau de la tête, le front est crème et la calotte noirâtre est mouchetée de fines taches claires. Le bec et les pattes sont noirs ou rouge foncé.
L'oiseau de premier hiver ressemble à l'adulte mais conserve les marques sombres du premier plumage sur les ailes ainsi que la queue juvénile.
La Sterne couronnée peut être confondue avec la Sterne arctique (Sterna paradisaea), la Sterne tara (Sterna striata) et la Sterne de Kerguelen (Sterna virgata).
Lorsque la Sterne arctique est dans l'hémisphère sud, elle est souvent en plumage inter-nuptial alors que la Sterne couronnée est en plumage nuptial. Sans quoi, la distinction entre ces deux espèces ne serait pas facile. La Sterne arctique est généralement plus fine avec une tête plus petite, un bec plus petit et des pattes plus courtes. Le dessus est d'un gris plus clair que celui de la Sterne couronnée. De plus, ses rémiges primaires sont marquées de noir et son vol est plus souple.
La distinction avec la Sterne tara est plus aisée. Cette dernière est plus grande, plus claire et a un bec plus long et fin bec, entièrement noir quel que soit le plumage.
La Sterne de Kerguelen adulte est plus petite, plus trapue, plus sombre, a des ailes plus courtes et un vol moins agile. Au posé, les ailes dépassent plus de la queue. Le vexille externe des primaires externes de ces deux espèces est gris sombre. En revanche, le vexille interne qui est gris sombre près du rachis passe progressivement au blanc chez la Sterne de Kerguelen alors que la limite entre le gris et le blanc est très marquée chez la Sterne couronnée. Le premier plumage de la Sterne de Kerguelen est moins contrasté.

Indications subspécifiques 6 sous-espèces

  • Sterna vittata vittata (Prince Edward, Crozet, Kerguelen, Bouvet and Heard Is.)
  • Sterna vittata tristanensis (Tristan da Cunha and Gough Is.)
  • Sterna vittata sanctipauli (St. Paul and Amsterdam Is.)
  • Sterna vittata georgiae (South Georgia, South Orkney and South Sandwich Is.)
  • Sterna vittata gaini (South Shetland Is., Antarctic Pen. and islands)
  • Sterna vittata bethunei (Stewart, Snares, Auckland, Bounty, Antipodes, Campbell and Macquarie Is.)

Noms étrangers

  • Antarctic Tern,
  • Charrán Antártico,
  • Gaivina-antárctica,
  • Antarktikseeschwalbe,
  • antarktiszi csér,
  • Zuidpoolstern,
  • Sterna antartica,
  • Antarktistärna,
  • Sørhavsterne,
  • rybár rajský,
  • rybák jižní,
  • Sydhavsterne,
  • eteläntiira,
  • Grysborssterretjie,
  • xatrac antàrtic,
  • rybitwa antarktyczna,
  • Антарктическая крачка,
  • ナンキョクアジサシ,
  • 南极燕鸥,
  • 南極燕鷗,

Voix chant et cris

Sterne couronnée
1ère année

En vol ou en pêche, la Sterne couronnée pousse des "trr-trr-kriah" qui sont des cris de contact. Sur les sites de reproduction, si un danger s'approche de son nid, elle émet un "chrrrr" d'inquiétude. Pour appeler son partenaire, elle émet un cri aigu qu'elle répète régulièrement.
Les jeunes ont un cri différent, bien distinct.

Habitat

Sterne couronnée
juvénile

La Sterne couronnée se reproduit sur les côtes et les îles antarctiques et subantarctiques. Les nids sont toujours très proches de la mer, dans des zones avec des rochers : rochers et promontoires en bordure d'eau, rebords de falaises, îlots rocheux, plages de graviers.

Elle peut aussi faire son nid dans des zones avec peu de végétation. Ainsi, sur l'archipel de Kerguelen, elle affectionne les côtes avec des rochers et un peuplement d'une plante rase, Leptinella plumosa. Les nids ne sont jamais éloignés de l'eau.
En période de reproduction, elle se nourrit près de la côte ou plus au large, dans les bancs de laminaire (de grandes algues remontant à la surface), dans les fjords ou les eaux entre les îles mais rarement à plus de 2 kilomètres d'une côte.
En-dehors de la période de reproduction, elle est présente en pleine mer, souvent loin des côtes. Elle se nourrit en mer, parfois le long de la banquise ou dans les zones d'eau non gelée. En mer, elle peut se poser sur des objets flottants : des algues, des bois flottés ou d'autres objets d'origine anthropique.

Comportement traits de caractère

Sterne couronnée
juvénile

La Sterne couronnée vit en moyenne 17 ans mais peut atteindre et dépasser les 30 ans.
Certains oiseaux migrent et d'autres sont sédentaires.
En dehors de la période de reproduction, la Sterne couronnée peut se regrouper sur des reposoirs ou des dortoirs, parfois avec d'autres espèces de Sternidés ou de Laridés sur des plages, des rochers plats. En mer, elles se posent sur des objets ou directement sur l'eau.

Vol

Sterne couronnée
adulte plum. nuptial

La Sterne antarctique a un vol typique de sterne, souple, élégant, avec des battements d'ailes rapides. Pour pêcher, elle fait du sur-place pendant de cours moments et pique dans l'eau.

Alimentationmode et régime

Sterne couronnée
adulte plum. nuptial

La Sterne couronnée se nourrit de petits poissons et de crustacés ou d'annélides. Elle pêche seule ou en groupes pouvant compter jusqu'à 5-6 individus.

Sterne couronnée
adulte plum. nuptial
Elle peut pêcher en compagnie de cormorans, de goélands (comme le Goéland dominicain, Larus dominicanus) ou de Cétacés et profite alors des proies poussées par eux vers la surface. De plus, elle se nourrirait aussi de régurgitations comme celles du Goéland dominicain. Pour repérer ses proies, elle réalise un vol stationnaire de repérage puis plonge. Elle peut disparaître entièrement sous l'eau. Une autre technique de pêche consiste à attraper en vol les proies avec le bec, sans plonger, comme le ferait une guifette. Une étude a montré qu'au-dessus de bancs de laminaires (Macrocystis sp.), la Sterne antarctique pouvait réaliser une dizaine de plongées par minute pour un taux de succès avoisinant les 70%. Les mauvaises conditions météorologiques (vent fort, houle) réduisent ce taux.

Reproduction nidification

Sterne couronnée
adulte plum. nuptial

En Afrique du Sud, les Sternes couronnées quittent leur site d'hivernage en septembre. Suivant les sites et la latitude, la date de retour des adultes dans les colonies varie : généralement en septembre ou octobre (îles Tristan da Cunha, Orcades...) mais parfois plus tard : mi-novembre sur l'archipel de Crozet ou début décembre sur l'archipel de Kerguelen ou d'Heard et McDonald. Les adultes sont fidèles à leurs colonies. Cette espèce niche en couples isolés ou en petites colonies lâches. La position des nids varie d'une année sur l'autre mais ils restent globalement dans les même zones.

Sterne couronnée
adulte

Les Sternes couronnées paradent en réalisant des vols coordonnés accompagnés de nombreux cris ou lorsqu'elles sont posées, elles lèvent leur bec vers le ciel en allongeant le cou et en baissant les ailes. Des offrandes de petits poissons sont aussi réalisées. Le couple ou les individus de la colonie défendent la zone de reproduction avant la ponte, notamment lorsque qu'un labbe ou un goéland s'en approche. Les sternes piquent alors vers l'intrus en criant.
La date de ponte est très variable entre les zones géographiques de reproduction et entre les îles d'une même zone : elle s'étend d'octobre à mars. Le nid est matérialisé par une petite dépression dans les gravillons, les coquillages ou la végétation. Cette dépression est souvent formée par les individus se posant au sol mais elle peut aussi être légèrement grattée.
L'accouplement a lieu environ 6 jours avant la ponte d'un ou de deux œufs. Les œufs sont allongés, ovales (45 mm de long pour 26 grammes environ) et ont un caractère cryptique. La ponte est globalement synchrone (à deux semaines près) au sein d'une colonie mais pas entre les colonies. Les deux individus du couple incubent l'œuf pendant 23 à 25 jours.
Les poussins sont cryptiques eux aussi, recouverts qu'ils sont d'un duvet brun. Le mâle et la femelle nourrissent leur(s) jeune(s). Les rémiges primaires commencent à être visibles à 11 jours. L'envol a lieu 23 à 25 jours après l'éclosion et parfois plus de 30 jours. Le jeune volant continue à être nourri après son envol. Les familles restent unies encore plusieurs semaines après l'envol.
Les sites de reproduction sont quittés durant l'hiver austral. La date de départ varie suivant les zones géographiques et certains individus resteraient sur les sites de reproduction durant l'hiver. Les Sternes couronnées se reproduisent pour la première fois à l'âge de 3 ans.

Distribution

Sterne couronnée
adulte plum. nuptial

La Sterne couronnée se reproduit principalement sur les îles subantarctiques de l'Océan Atlantique, de l'Océan Indien et au sud de la Nouvelle-Zélande. En Antarctique, elle ne niche que sur la péninsule antarctique et les îles associées. Les points de reproduction les plus nordiques sont l'archipel de Saint-Paul et Amsterdam dans l'Océan Indien et les îles Gough et Tristan da Cunha dans l'Océan Atlantique. Six sous-espèces ont été décrites. Chacune se reproduit dans une zone géographique déterminée.
En-dehors de la période de reproduction, elle est observée plus au nord : en Amérique du Sud de la Terre de Feu à Rio de Janeiro (Brésil), en Afrique du Sud (30°S sur la côte atlantique et Durban sur la côte de l'Océan Indien), la côte sud de la Nouvelle-Zélande. Elle semble peu présente dans le sud de l'Océan Pacifique. La répartition en mer reste peu connue.

Menaces - protection

Sterne couronnée
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La taille et la tendance démographique de la population de Sterne couronnée sont méconnues. On avance le chiffre de 140 000 individus. Sur certains sites de reproduction tels que les îles des archipels de Kerguelen ou de Crozet, la présence de mammifères introduits (rats, souris, chats harets...) est une menace.

Autres références utiles

QRcode Sterne couronnéeFiche créée le 29/03/2020 par
publiée le - modifiée le 01-07-2020
© 1996-2020 Oiseaux.net