Troglodyte de Latham

Cistothorus platensis - Grass Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Cistothorus

  • Espèce
    :

    platensis

Descripteur

Latham, 1790

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : 13 à 15 cm.
  • Poids
    :
Longévité

5 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

À une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souv... lire la suite

Description identification

Troglodyte de Latham
adulte

17 sous-espèces sont actuellement reconnues au sein de l'espèce Troglodyte de Latham, C. platensis. Une 18e, la ssp stellaris, a été élevée récemment au rang d'espèce, le Troglodyte à bec court, C. stellaris. Les 17 sous-espèces ne diffèrent entre elles que par des détails de mensurations et de variations assez importantes de la couleur de fond du plumage. Ce dernier est plus ou moins chaud. Nous décrirons ici la sous-espèce nominale, platensis, d'Argentine (photo 1).
Les sexes sont identiques. L'adulte est chamois-fauve dessus et blanc dessous. Le manteau est fortement rayé de noir et de blanc tandis que les scapulaires et les couvertures alaires le sont de brun. Comme c'est la règle chez les Troglodytidés, rémiges et rectrices sont nettement barrées de brun. Les sus-caudales sont teintées de roux. La gorge et la poitrine sont blanc cassé passant au roux clair sur le ventre, les flancs et le bas-ventre étant quant à eux franchement roux. Les sous-caudales sont crème.
Au niveau de la tête, la calotte beige est finement striée de noir et de blanc et soulignée par un sourcil chamois qui se fond à l'avant dans les lores de même teinte. Les joues brunâtres sont légèrement striées. L'œil est sombre. Le bec légèrement courbe est brun sombre avec la base de la mandibule inférieure corne. Les pattes sont rosâtres.
Le juvénile ressemble à l'adulte mais les stries blanches sur le dessus sont moins visibles et il est plus pâle dessous.

Indications subspécifiques 17 sous-espèces

  • Cistothorus platensis platensis (c and e Argentina)
  • Cistothorus platensis tinnulus (w Mexico)
  • Cistothorus platensis potosinus (San Luis Potosí. c Mexico.)
  • Cistothorus platensis jalapensis (c Veracruz. e Mexico.)
  • Cistothorus platensis warneri (lowlands of Veracruz, Tabasco and Chiapas. se Mexico.)
  • Cistothorus platensis russelli (Belize)
  • Cistothorus platensis elegans (s Mexico and Guatemala)
  • Cistothorus platensis graberi (se Honduras and ne Nicaragua)
  • Cistothorus platensis lucidus (Costa Rica and w Panama)
  • Cistothorus platensis alticola (n Colombia through Venezuela to w Guyana)
  • Cistothorus platensis aequatorialis (wc Colombia to c Peru)
  • Cistothorus platensis graminicola (sc Peru)
  • Cistothorus platensis minimus (s Peru to s Bolivia)
  • Cistothorus platensis polyglottus (se Brazil, Paraguay and ne Argentina)
  • Cistothorus platensis tucumanus (s Bolivia and nw Argentina)
  • Cistothorus platensis hornensis (c and s Chile, s Argentina)
  • Cistothorus platensis falklandicus (Falkland Is.)

Noms étrangers

  • Grass Wren,
  • Cucarachero sabanero,
  • corruíra-do-campo,
  • Pampazaunkönig,
  • Graswinterkoning,
  • Scricciolo pagliarolo,
  • gräsgärdsmyg,
  • Sivsmett,
  • oriešok bahenný,
  • střízlík ostřicový,
  • Kortnæbbet Græssmutte,
  • sarapeukaloinen,
  • cargolet de planura,
  • strzyżyk nadrzeczny,
  • grīšļu ceplītis,
  • Травяной короткоклювый крапивник,
  • コバシヌマミソサザイ,
  • 短嘴沼泽鹪鹩,
  • 短嘴沼澤鷦鷯,

Voix chant et cris

Troglodyte de Latham
adulte plum. nuptial

Le chant est une phrase musicale faites de notes liquides en staccato, de roulades, de trilles, mais aussi de syllabes étirées un peu grinçantes, le tout assez agréable à l'oreille. Il y a une grande variabilité du chant en fonction des différentes sous-espèces. Le cri est un "tac" dur ou un "tep" un peu plus doux.

Habitat

Troglodyte de Latham
adulte plum. nuptial

L'espèce occupe une grande variété d'habitats herbacés, du niveau de la mer à 4 000 m suivant les pays. Cela va de la savane sèche aux milieux humides et inondables. En Colombie et en Équateur, on peut les apercevoir dans le paramo d'altitude. Au Brésil, ils résident dans les savanes sèches du Cerrado. En Argentine, ils vivent en marge des marais de la zone tidale, influencés par les marées. Aux îles Falklands, on peut les observer dans les prairies.

Comportement traits de caractère

Troglodyte de Latham
adulte

L'espèce est sédentaire, nomadique tout au plus. Elle est capables de supporter des hivers rigoureux.

Alimentationmode et régime

Troglodyte de Latham
adulte plum. nuptial

L'espèce se nourrit bas dans la strate herbacée. Le régime est essentiellement insectivore au sens large. Les proies sont souvent grosses pour la taille de l'oiseau, comme des orthoptères. Des graines d'herbacées complètent le régime, en particulier à la mauvaise saison quand il y en a une. Des oiseaux de la ssp hornensis ont été observés en Terre de Feu alors qu'ils se nourrissaient d'insectes et de graines sur le sol encore couvert de neige.

Reproduction nidification

Troglodyte de Latham
adulte plum. nuptial

Étant donné que l'espèce niche du Mexique à la Terre de feu, la saison de reproduction varie évidemment du nord au sud et, suivant la latitude, il n'y a qu'une ou alors deux nichées successives.

Troglodyte de Latham
adulte
En Équateur par exemple, on note des jeunes volants en janvier et en mai tandis que dans les îles Falklands, la nidification a lieu d'octobre à décembre.
Le nid, d'une 10e de cm de hauteur, est globulaire avec entrée latérale. Il est construit d'herbes entrelacées avec le support. Le mâle en construit un certain nombre, jusqu'à 10. Le choix de celui qui servira à la reproduction revient à la femelle qui le termine en tapissant l'intérieur d'éléments végétaux fins, de plumes. En moyenne, 4 à 5 œufs blancs sont pondus et couvés par la femelle pendant une 15e de jours. Les jeunes seront nourris au nid par le couple pendant une autre 15e de jours avant de pouvoir quitter le nid.
Le succès reproducteur est souvent faible, par exemple de 26% dans une étude argentine. Cette étude montre aussi que 77% des femelles ayant niché avec succès entreprennent une seconde nichée et que presque 1 nid sur 3 est parasité par le Vacher luisant.

Distribution

Troglodyte de Latham
adulte

L'espèce est répartie sur les Amériques centrale et du sud, des Aguascalientes au centre-sud du Mexique à la Terre de feu argentine, essentiellement en suivant la cordilière des Andes. Elle est rare à l'est et est absente d'une grande partie du Brésil. Elle occupe aussi les Malouines.
Voici la distribution des 17 ssp :
* C. p. potosinus - centre-sud du Mexique (San Luis Potosí).
* C. p. tinnulus - ouest du Mexique (Nayarit, Michoacán, México et District Fédéral).
* C. p. jalapensis - est du Mexique (centre Veracruz).
* C. p. warneri - sud-est du Mexique (bas Veracruz, Tabasco et Chiapas).
* C. p. russelli - Belize (districts de Toledo et de Cayo).
* C. p. elegans - montagnes du sud du Mexique (à partir de Veracruz) et Guatemala.
* C. p. graberi - sud-est du Honduras et nord-est du Nicaragua.
* C. p. lucidus - Costa Rica et ouest du Panama.
* C. p. alticola - du nord de la Colombie à l'ouest du Guyana, par le Venezuela.
* C. p. tolimae - partie nord des Andes de Colombie (Caldas, Tolima).
* C. p. aequatorialis - des Andes de Colombie au centre du Pérou (Junín).
* C. p. tamae - sud-ouest du Venezuela (sud-Táchira) et est de la Colombie.
* C. p. graminicola - centre-sud du Pérou (Junín, Cuzco).
* C. p. minimus - du sud du Pérou au sud de la Bolivie.
* C. p. tucumanus - du sud de la Bolivie au nord-ouest de l'Argentine (Jujuy, Catamarca et Tucumán).
* C. p. polyglottus - sud-est du Brésil, Paraguay et nord-est de l'Argentine.
* C. p. platensis - centre et est de l'Argentine (est de Córdoba et Mendoza).
* C. p. hornensis - centre et sud du Chili et sud de l'Argentine jusqu'au Cap Horn.
* C. p. falklandicus - îles Falklands (Malouines)

Menaces - protection

Troglodyte de Latham
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est globalement pas menacée, elle est même assez commune. Mais on manque de données chiffrées pour préciser son statut. À cause de son nomadisme, elle est assez difficile à recenser. Elle serait localement en augmentation du fait de la déforestation.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte de LathamFiche créée le 20/04/2020 par
publiée le - modifiée le 23-04-2020
© 1996-2023 Oiseaux.net