Observer les oiseaux



Agréables compagnons de promenade ou objets de prospection férue ou sujets de recherche scientifique, trois approches du monde fascinant des oiseaux qui peuvent être alternatives ou exclusives. Elles ont toutes pour règle impérative de ne pas déranger la tranquillité, la recherche de nourriture et la reproduction de ces animaux.


Ce propos s'adresse évidemment aux non-initiés en souhaitant que leur curiosité occasionnelle devienne passion. Outre qu'il faut rester à bonne distance pour ne pas les perturber, les oiseaux à l'exception des hôtes familiers de nos jardins, sont farouches. La paire de jumelles est donc indispensable. Laquelle ? Une réponse circonstanciée serait trop longue ici. Résumons:le meilleur compromis entre le prix, la performance, le poids et les risques de brouillages dus aux bougés est une 8 x 42. Ce grossissement, vous permet de voir un animal distant de 100 m comme à l'oeil nu à 12,5 m. Éviter les modèles bon marché très décevantes à l'usage.. Veillez à la mise au point minimale, elle doit être courte pour permettre des observations proches dans le jardin. A proscrire, les jumelles zoom.


Voir est une chose, identifier une autre. Un guide d'identification est le complément indispensable. Les classiques, disponibles dans toutes les grandes librairies sont le Peterson, le Jonsson, le Heinzel et le Svenson ( intitulé Le guide ornitho ) dernier paru que la plupart des pratiquants considèrent comme le meilleur actuellement.


Quand observer les oiseaux ? Toute l'année! Quant aux nicheurs, le printemps, on s'en doute, est le point fort. Il commence dès la fin février, par exemple pour le hibou moyen-duc et la mésange à longue queue, pour atteindre son apogée en avril et mai. À cette période, leur activité intense de construction des nids et de nourrissage des couvées, oblige les oiseaux à se découvrir plus que d'habitude. Mais surtout, c'est à ces moments que les mâles chantent, non pas de joie, mais pour assurer leurs territoires respectifs, attirer les femelles et renforcer les liens du couple.


Le chant, outre qu'il est souvent le meilleur moyen de repérer les oiseaux très discrets comme les locustelles tachetées et /ou très mimétiques comme le torcol fourmilier, constitue surtout le critère le plus sûr pour identifier des oiseaux vus trop furtivement ou des espèces d'aspect très proche, comme le pouillot véloce et le pouillot fitis, visibles dans les mêmes milieux.


Les migrations d'automne qui commencent en juillet et s'étalent jusqu'en novembre donnent lieu à des observations qui se substituent avantageusement à ceux du printemps, tant du point des espèces de passage à découvrir que des groupes massifs et spectaculaires en vol.


Où voir les oiseaux ? Partout pour les plus communs, à grande plasticité écologique, comme le pinson des arbres, le rougegorge, le chardonneret etc. Dans les milieux adéquats voire exclusifs pour bien d'autres, comme les oiseaux d'eau, dont la variété des canards, fuligules, échassiers etc.


À ce titre, le livre A la découverte des Oiseaux de Lorraine paru aux Éditions Serpenoise est éminemment utile, de même que sont recommandées les sorties organisées gratuitement presque tous les samedis ou dimanche par la Ligue de Protection des Oiseaux et ses groupes locaux. Conduites par des connaisseurs du terrain et des oiseaux qu'il recèle, ces escapades de découverte à l'intention des jeunes et adultes de tous âges, se passent dans une convivialité assurée par l'intérêt partagé.


Ceci dit, l'identification d'un maximum d'espèces visibles dans notre région, n'est pas une fin en soi. L'observation des comportements, même de nos oiseaux les plus familiers est un complément et pourquoi pas un sujet exclusif, toujours intéressant et souvent fascinant.


Observer le mâle d'un couple de mésanges bleues offrir un insecte ou une graine de tournesol à sa femelle, un grèbe castagneux porter ses poussins sur le dos, des corneilles noires harceler une buse variable, un balbuzard pêcheur se dégager lourdement des flots, où il vient de saisir un poisson, sont des spectacles propres à ravir les plus blasés.


Créé le 10/05/2001 par Gilbert Blaising © 1996-2017 Oiseaux.net