Allotrie verte

Pteruthius xanthochlorus - Green Shrike-babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Viréonidés

  • Genre
    :

    Pteruthius

  • Espèce
    :

    xanthochlorus

Descripteur

Gray, JE Gray, GR, 1847

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 14 à 15 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce passereau à la petite taille et au bec fin se distingue par sa tête grise, son dessus olive et ses parties inférieures entièrement jaunes.
Chez le mâle de la race nominale, le dessus de la tête, du front jusqu'à la nuque, est gris-ardoise moyen, avec parfois une légère traînée brune sur l'arrière du capuchon. Les parties supérieures sont vert-olive terne, le dessus des ailes est noirâtre avec des liserés extérieurs semblables au dos. On peut apercevoir une barre blanchâtre à l'extrémité des grandes couvertures. Les couvertures primaires sont noires, la queue est semblable au dessus mais les rectrices externes ont des pointes blanches.
Les lores, les joues et les oreillons forment un ensemble gris clair avec des infiltrations d'olive sur les derniers nommés. La gorge et le dessous sont blanchâtres, mais il y a un lavis jaunâtre sur le bas de la gorge et le long des flancs.
Les iris sont brun sombre, le bec est couleur corne avec un peu de gris-bleu sur la mandibule inférieure. Les pattes sont gris-chair, brunes, ou brun-fumeux. La femelle est identique à son partenaire, excepté la calotte qui est d'un gris plus pâle. Les juvéniles ressemblent à la femelle.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Pteruthius xanthochlorus xanthochlorus (e Nepal to ne India)
  • Pteruthius xanthochlorus occidentalis (ne Pakistan to w Nepal)
  • Pteruthius xanthochlorus hybrida (ne India to w Myanmar)
  • Pteruthius xanthochlorus pallidus (n Myanmar to sc and se China)

Noms étrangers

  • Green Shrike-babbler,
  • Timalí-alcaudón verde,
  • Vireotimalie,
  • Groene Briltimalia,
  • Garrulo averla verde,
  • Grön broktimalia,
  • Grønnprakttimal,
  • strakoška zelená,
  • timálie olivová,
  • Grøn Vireotimalie,
  • viherharlekiinitimali,
  • timalí botxí verdós,
  • dzierzbogłów zielony,
  • zaļā vāvuļčakste,
  • Зелёная сорокопутовая тимелия,
  • ミドリモズチメドリ,
  • 淡绿鵙鹛,
  • 淡綠鵙鶥,

Voix chant et cris

D'après Ali et Ripley, Les Allotries vertes ont une communication très discrète. Le chant est assez monotone, c'est une répétition de "wheat" très aigus et assez bien espacés qui durent de 2 à 8 secondes. Il peut être retranscrit de la façon suivante : "whitu-whitu-wheet", "wheet-wheet-wheet". Dans l'ensemble, il est plus articulé, plus strident, moins métallique que celui de l'Allotrie à gorge marron ou de l'Allotrie à front marron (P. aenobarbus).

Habitat

Les Allotries vertes fréquentent les forêts tempérées mixtes de conifères et d'arbres à larges feuilles. On les trouve également dans les boisements mixtes de chênes et de rhododendrons. Leurs lieux de résidence sont situés à des altitudes variées selon les régions : 210-3 600 m sur le sous-continent indien, 900-3 600 m en Chine et 1 700-2 800 m au Myanmar. Pendant la période hivernale, ces oiseaux descendent dans les vallées, jusqu'à 1 200 m en Inde, 700 m au Bhoutan et 760 mètres en Chine.

Comportement traits de caractère

Les Allotries vertes sont des oiseaux strictement arboricoles, ces petits passereaux calmes et discrets vivent habituellement en groupes de 2 à 4 individus ou en rassemblements mixtes composés de mésanges, de pouillots ou de timalies du genre Macronus au sein desquels elles passent facilement inaperçues. Dans ces sortes de bandes plurispécifiques, les allotries donnent souvent l'impression trompeuse de ressembler aux pouillots du genre Phylloscopus mais elles ne plongent pas et n'agitent pas nerveusement les ailes à la manière de ces derniers. Elles s'en distinguent également par leurs mouvements plus paresseux et par leur posture plus raide ou plus rectiligne lorsqu'elles sont perchées. Les Allotries vertes fréquentent les étages supérieurs des arbres proches de la canopée où elles sautillent de branchettes en branchettes. Parfois, elles visitent les sous-bois. En profitant de leur petite taille, ces oiseaux peuvent se percher le long des branches et non pas perpendiculairement comme le font la plupart des passereaux. Cette attitude très particulière leur permet de se pencher en direction des troncs d'arbres ou de s'allonger sur les ramures à la manière des sittelles.

Alimentationmode et régime

Les Allotries vertes ont un régime mixte. Leur menu comprend principalement des insectes (fourmis et coléoptères) mais également des baies, des fruits et des graines. Leurs postures particulières quand elles sont perchées (voir comportements) leur donnent accès à une grande variété d'endroits qui ne sont habituellement pas accessibles aux autres espèces.

Reproduction nidification

La saison de nidification s'étend du mois d'avril au mois d'août. Le nid est une construction fragile en forme de bourse ou de berceau. Il est bâti avec des fines racines, des fibres, du crin ressemblant à des plaques de mousse ou de lichen, tous ces éléments végétaux étant reliés entre eux par des toiles d'araignée ou de la laine noire. Les parois extérieures sont garnies et décorées avec de la mousse ou du lichen.
La structure est suspendue par des toiles d'araignée à une branche horizontale située entre 1 mètre 50 et 8 mètres au-dessus du sol. Elle a l'aspect général d'un hamac qui serait arrimé à la petite ramure extérieure d'un arbre.
La ponte contient 3 ou 4 œufs couleur crème avec des taches brun-rouge. Aucune information concernant le durée d'incubation et la date d'envol des jeunes.

Distribution

Les Allotries vertes sont originaires du continent asiatique, du Cachemire jusqu'au sud de la Chine, en passant par la Birmanie. Il y a officiellement 4 sous-espèces :
P. x. occidentalis - ouest de l'Himalaya, du nord-est du Pakistan jusqu'à l'ouest du Népal.
P. x. xanthochlorus - du centre du Népal jusqu'au Bhoutan, nord-est de l'Inde (Arunachal Pradesh) et Chine voisine(sud-est du Tibet).
P. x. hybrida - nord-est de l'Inde (du Nagaland au Mizoram) et ouest du Myanmar.
P. x. pallidus - nord du Myanmar, sud-centre et sud-est de la Chine du sud-est du Gansu et du sud du Shaanxi jusqu'au Sichuan, Yunnan, Guizhou, ainsi que Zhejiang et Nord-Fujian.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Allotries vertes ne sont pas globalement menacées. Elles ont une répartition très irrégulière : elles sont locales ou rares au nord du Pakistan ainsi que dans l'ouest de l'Himalaya et au Népal. Dans l'est de leur aire de distribution (collines du nord-est de l'Inde, Myanmar et Chine Méridionale) , elles ne sont pas très répandues et leur territoire est extrêmement morcelé. Leur bastion semble être constitué par la zone tempérée du Bhoutan.
Selon Birdlife, la superficie de leur aire est d'environ 750 000 kilomètres carrés, les effectifs totaux ne sont pas précisés. Bien qu'en léger déclin, cette espèce est classée comme de préoccupation moindre (LC).

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Allotrie verteFiche créée le 02/05/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-05-03 14:26:37 © 1996-2019 Oiseaux.net