Ariane à front vert

Amazilia viridifrons - Green-fronted Hummingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Amazilia

  • Espèce
    :

    viridifrons

Descripteur

Elliot, DG, 1871

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Chez l'adulte mâle, le front et le devant du capuchon sont bleu-indigo, devenant vert métallique sur les côtés et le reste de la tête. Cette couleur se développe sur les parties supérieures jusqu'au croupion et aux couvertures alaires qui sont plus nuancées de cuivre.
La queue est bronze métallique, avec de fines terminaisons blanches. Les côtés de la tête derrière l'œil, la gorge et la totalité du dessous sont blanc uniforme et les flancs sont gris-brun avec une légère nuance bronze (chez la race Wagner, cette partie est brun-cannelle).
Les iris sont brun sombre, les pattes crépusculaires, le bec rouge avec une imperceptible pointe foncée.
La femelle adulte est comme le mâle, mais le front et la calotte sont gris-vert terne.Les rectrices n'ont pas de terminaisons blanches. Les immatures sont quasi indifférenciables des femelles adultes. Le front et le capuchon sont bleu-vert, avec des plumes bordées extérieurement de cannelle.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Amazilia viridifrons viridifrons (c Guerrero to w Oaxaca. s Mexico.)
  • Amazilia viridifrons villadai (se Oaxaca, Chiapas. se Mexico.)

Noms étrangers

  • Green-fronted Hummingbird,
  • Amazilia Frentiverde,
  • Grünstirnamazilie,
  • zöldfejű amazília,
  • Groenvoorhoofdamazilia,
  • Colibrì fronteverde,
  • Grönpannad smaragd,
  • Zapotekkolibri,
  • kolibrík zelenočelý,
  • kolibřík vznešený,
  • Grønisset Snebryst,
  • viherotsakolibri,
  • colibrí amazília frontverd,
  • szmaragdzik zielonoczelny,
  • Зеленолобая амазилия,
  • ミドリビタイハチドリ,
  • 绿额蜂鸟,
  • 綠額蜂鳥,

Voix chant et cris

.

Habitat

Les Arianes à front vert fréquentent les boisements secs (spécialement les boisements épineux), les aires broussailleuses et buissonneuses avec des arbres parsemés qui s'étalent des environs du niveau de la mer jusqu'à 1 400 mètres d'altitude. À Oaxaca, ces oiseaux sont attirés par les broussailles tropicales, les forêts caduques tropicales et les parcelles semi-caduques.
Ils nichent entre 250 et 1 400 mètres.

Comportement traits de caractère

Les Arianes à front vert sont des migrateurs altitudinaux partiels. Après la saison de nidification, ils quittent leurs lieux de reproduction traditionnels et ils descendent vers le littoral, notamment vers les côtes de la péninsule du Yucatan et vers celles du Belize.
Le statut de la race villadai dans l'ouest du Guatemala est assez imprécis. Il n'y a pas d'étude détaillée de la biologie de cette sous-espèce, il semble cependant que les mœurs reproductives et les comportements sociaux soient identiques à ceux de l'Ariane à couronne violette. (A. Violiceps).
Les colonies regroupent parfois jusqu'à 6 oiseaux.

Alimentation mode et régime

Les Araines à front vert recherchent du nectar dans les buisson fleuris, ils prospectent dans les arbres à l'étage moyen et supérieur. Ils complètent leur menu avec des petits insectes qu'ils capturent principalement dans les branches qui jouxtent la canopée ou en procédant à des poursuites aériennes.

Reproduction nidification

Il n'y a pas d'étude détaillée sur cette espèce et les informations reproductives recueillies sont notoirement insuffisantes. Dans son aire de distribution, qu'il partage partiellement avec l'Ariane à couronne violette, on n'est pas certain qu'elle s'hybride avec ce dernier et cette information doit être confirmée ou même établie.
Cependant, la cohabitation entre les 2 espèces a été étudiée dans la province de Guerrero et et les comportements ont été fournis par Philipps. Elle n'intervient que pendant la période de migration de l'Ariane à couronne violette. Dans le district fédéral de Mexico, la saison de reproduction s'étend de décembre à juin (excepté au mois de mai). La population wagneri est éparpillée de janvier à octobre. Le dessinateur Rowley qui a illustré le nid d'un oiseau de cette espèce pour le profit du Musée Zoologique de Londres affirme que les mêmes nids sont construits de façon assez rude et sont tous deux placés dans des petits chênes installés sur le versant très pentu de collines. Un des nids était placé à peine à 1 mètre 20 au-dessus du sol, un autre à près de 2 mètres.
Enfin, un autre nid était coincé par une branche latérale et il était garni extérieurement par une couche de lichens, si l'on en juge par certaines photos publiées.
D'après Del Hoyo, la ponte contient 2 ou 3 œufs bleu brillant, souillés de brun par les précipitations qui pénètrent dans le nid. La femelle couve seule pendant une période indéterminée. L'envol des oisillons s'effectue à une période indéterminée après l'éclosion. On ne sait s'ils restent dépendants de la famille.

Distribution

On reconnaît officiellement 2 sous-espèces dont voici la répartition d'est en ouest :
A. v. viridifrons - sud du Mexique (Est-Guerrero jusqu'à l'ouest de Oaxaca).
A. v. villadai - sud du Mexique (Est-Oaxaca jusqu'au Centre-Chiapas) et Ouest-Guatemala.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Arianes à front vert sont majoritairement sédentaires, bien qu'on assiste à des mouvements altitudinaux au cours de la saison post-nuptiale (voir comportements ci-dessus).
Cette espèce est assez commune dans la Sierra Madre do Sul et la Sierra Madre de Chiapas.
Il y a récemment, elle était encore considérée comme une race de l'Ariane de Wagner (A. wagneri). Des informations supplémentaires demandent donc à être recherchées pour améliorer sa connaissance et parfaire sa protection.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/03/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net